Départementales Haute-Loire 1er tour : les réactions

lun 23/03/2015 - 11:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

A l'issue de ce premier tour des élections départementales, ce dimanche 22 mars 2015, la Haute-Loire voit cinq binômes d'ores et déjà élus (tous de l'Union de la droite UMP-UDI) dans les cantons des Boutières, d'Yssingeaux, des Gorges de l'Allier Gévaudan, du Velay Volcanique et du Plateau Haut Velay granitique.

Dans les 14 autres cantons, les électeurs sont appelés à retourner aux urnes ce dimanche 29 mars. Sous réserve d'alliances et tractations d'entre deux tours, leurs choix se profilent, pour l'heure, ainsi :

Sept duels droite / gauche,
Cinq duels entre la droite et le FN,
Un duel FN / divers gauche en Emblavez-Meygal
et une triangulaire entre la droite, le FN et le binôme divers gauche, dans le canton de Saint-Paulien.

Voici les réactions des candidats :

  • Dès dimanche soir, en préfecture

Jean-Pierre Marcon, réélu avec près de 80% des voix et président sortant du Conseil général confie son sentiment vis-à-vis du Front National à l'issue de ce premier tour :

Face à l'élimination des candidats de la majorité départementale dans le canton de l'Emblavez-Meygal : Ernestine Chalendard et Jean-Benoît Girodet, Jean-Pierre Marcon appelle, à titre personnel, à faire front contre le FN donc à voter pour le binôme divers gauche : Raymond Abrial et Cécile Gallien (la maire centriste de Vorey-sur-Arzon).

Il en est de même pour André Chapaveire, premier secrétaire du Parti socialiste de Haute-Loire, qui appelle également à faire front contre le FN dans tout le département :

La triangulaire maintenue ?
Dans le canton de Saint-Paulien, une triangulaire se profile entre les candidats de l'union de la droite, du FN et divers gauche. Dimanche soir, André Chapaveire ne garantissait pas le maintien de la liste de gauche :


En réaction à cette interview, Odile Maurel tient à apporter "un démenti formel aux déclarations d'André Chapaveire : le binôme Barbalat-Maurel n'a nullement hésité lors de la connaissance des résultats du 1er tour. Unanimement, il a décidé son maintien pour le second tour. Il sera bien présent le 29 mars lors de la probable triangulaire."

Le secrétaire ne croit pas à un niveau d'alerte vis-à-vis du FN :

  • Et au au fur et à mesure qu'elles nous parviennent depuis ce lundi matin :

Laurent Johanny et Isabelle Margerit
Candidats de gauche sur Le Puy-en-Velay-4 en ballottage :
"Dimanche dernier, 1085 électeurs nous ont fait confiance lors du premier tour de ces élections départementales et nous les en remercions. Dimanche prochain, nous porterons une alternative à la politique de la droite départementale qui ne dit pas son nom. Nous appelons l'ensemble des citoyens désireux d'une orientation sociale et écologique pour notre département, à se rassembler autour de notre candidature.
La transparence des comptes publics, la mise en place de critères environnementaux et sociaux pour les subventions, la défense au quotidien de la qualité de vie des riverains seront nos priorités.
Nos aînés se sont battus pour le droit de vote, nous avons la responsabilité de respecter leur combat. Quelles que soient les raisons de l'abstention du 1er tour, elle laisse transparaître un immense fossé entre les politiciens et les citoyens. Demain, nous nous engageons à être présents, disponibles, actifs pour redonner de la voix à toutes et tous.
Dimanche, osez l'avenir !".

Canton de Bas en Basset
Les candidats PS Fabrice Farison et Elisabeth Mianes, éliminés au 1er tour :
"A l'issue du scrutin du 22 mars dernier, nous voulons adresser nos remerciements à toutes celles et tous ceux qui nous ont apportés leurs suffrages. Nous les assurons de poursuivre notre travail de terrain pour une autre politique dans ce département.
Le deuxième tour devra départager les candidats soutenus par la majorité départementale et ceux présentés par le Front National. Comme nous l'avons indiqué tout au long de la campagne électorale, notre position est très claire: Nous ne partageons ni les orientations, ni la politique menée en Haute-Loire par la majorité de droite départementale. Mais cette divergence de vue, qui s’inscrit dans un débat démocratique, n'a rien de comparable avec l'opposition fondamentale que nous voulons porter à l'encontre des représentants de l'extrême droite. Le Front National est, certes, un parti légal. Nous le considérons en revanche comme non républicain.
Malgré la posture irresponsable et dangereuse de la droite, au niveau national comme départemental, qui n'appelle pas à un front républicain, nous appelons toutes celles et tous ceux qui nous ont fait confiance au premier tour à voter pour le candidat républicain soutenu par la majorité départementale. C'est à nos yeux la seule manière de tout faire pour écarter le Front National des responsabilités locales. C'est fier de notre résistance sans état d'âme à l’émergence d'un parti dangereux pour les valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité de notre République que nous poursuivrons notre engagement pour une autre politique, de gauche, dans notre département
".

Canton du Mézenc
Les candidats PS Bernard Cheynel, Renée Vaggiani, Marianne Mermet-Bouvier, et Fabrice Floury en ballottage :
"Au lendemain des résultats du 1er tour des élections départementales, nous tenons à remercier vivement les 1667 électrices et électeurs qui nous ont fait confiance. Cette confiance dans une équipe unie et compétente doit être renforcée au 2ème tour par une participation plus forte des citoyens. La politique et les réalisations votées au conseil départemental sont l’affaire de tous : la solidarité, l’équité, l’écoute sont les bases de notre programme qui permettent de vivre dignement  sur notre moyenne montagne : faire du déneigement une action prioritaire (rétablir les circuits et les véhicules supprimés par la majorité départementale), manifester une solidarité plus active vis-à-vis de nos aînés et des personnes en difficultés, organiser la PMI de façon plus efficace et donc plus proche des habitants. La qualité d’accueil des collégiens, c’est aussi votre affaire : nous proposons un plan pluriannuel d’isolation des établissements et une mise aux normes accélérée. Les routes, comme le déneigement, la qualité de l’accueil dans les collèges sont les éléments indispensables au maintien des populations et des activités sur notre territoire : ce sont les compétences du Conseil Départemental. Soyez les acteurs de cette politique : en vous exprimant sur des valeurs républicaines que nous tenons à défendre. C’est une élection à enjeu local et non national.
Soyez présents avec nous au deuxième tour."

Canton de l'Emblavez et Meygal
Candidats de l'Union de la droite, Ernestine Chalendard (née Ngamikara) et Jean Benoît Girodet (éliminés au premier tour) :
"L'équipe de Jean Benoit Girodet/Ernestine Chalendard et leurs remplaçants Jean Paul Beaumel/Marie Bernadette Mathias remercient vivement les électeurs du canton Emblavez et Meygal qui se sont prononcés en faveur de leur programme. Nous regrettons que nos propositions largement exposées lors des réunions publiques et dans les documents distribués n'aient pu faire la différence avec les candidats "fantômes" du FN qui sont peu allés à la rencontre des électeurs. Nous encourageons nos électeurs à se prononcer pour les candidats d'un front républicain."

Canton du Pays de Lafayette
Christine Bonnefois, Jean-François Thillet (PS), S. Pascallet et C. Athea  éliminés :
"Si les résultats nationaux marquent un recul significatif du vote FN, il n’en a pas été de même dans le canton du Pays de Lafayette, ce que nous déplorons.
Nous tenons cependant à remercier l’ensemble des électeurs qui, malgré qu’ils ne nous connaissaient pas, nous ont adressé leurs suffrages et accordé leur confiance.
Nous regrettons vivement de n’avoir pu faire entendre notre voix, davantage faire part de nos convictions, dans une campagne finalement peu axée sur le fond. Coincés entre la présence rassurante de notables élus de proximité à forte notoriété pour les uns et le désir vain pour les autres d’un vote sanction sur notre étiquette dont on sait pourtant depuis plusieurs décennies qu’il n’influe jamais les politiques nationales, prenant de surcroît souvent en otage les enjeux locaux, nous sommes restés fidèles à notre vision d’une autre politique.
Décidés à combattre ce parti xénophobe, fasciste et antirépublicain, qui manipule les peurs et attise la haine, nous appelons à voter pour M. Vigier sans aucune hésitation.
S'il est parfois difficile, voire désespéré, de vouloir s’engager en tant que citoyen sans aucun mandat, nous sommes cependant, plus que jamais, décidés à faire vivre nos valeurs, faire partager nos convictions, au service exclusif de l’intérêt général, le seul combat qui mérité d’être mené."

Michel Valentin, secrétaire départemental du PCF pour le Front de Gauche :
"Présent dans 8 cantons, le Front de Gauche obtient en moyenne un score avoisinant les 10% (5 cantons à plus de 10 % et 3 cantons de 7 à 10 %). C’est une progression par rapport en 2011. Le Front de Gauche 43 remercie les électrices et les électeurs qui ont apporté leur suffrage aux candidats des listes « Pour une Haute Loire écologique et sociale ». C’est un vote lucide et courageux dans une campagne où tout a été fait pour brouiller les véritables enjeux nationaux et départementaux de ces élections au profit de manœuvres politiciennes autour du FN. Nous voulons y voir la reconnaissance d’une campagne de proximité et de sincérité de la part de candidats qui ont clairement affiché la couleur et qui considèrent que l’engagement politique est utile à la démocratie. Nous condamnons l’absence de proportionnelle qui prive ces électeurs de représentation à l’assemblée départementale.
Pour le 2ème tour nous considérons, comme nous l’avons dit dans nos 4 pages et professions de foi, que l’alternative à la politique d’austérité du gouvernement actuel est à gauche et nous entendons œuvrer sans relâche à cette perspective.
En aucun cas la droite et l’extrême droite ne constituent une alternative favorable aux intérêts populaires. Nous n’avons rien oublié de l’ère Sarkozy. Il est donc de la seule responsabilité des candidats se réclamant de la gauche de prendre les engagements susceptibles de mobiliser les électeurs de Gauche dans leur diversité. Électeurs qui sont des citoyens libres à même de se forger une opinion."

Canton de Boutières
Janine Chatelard-Putignier et Daniel Chervalier (PS) éliminés :
"Nous Janine Chatelard Putignier, Jacqueline Court, Daniel Chervalier et Jean Marc Putignier remercions l’ensemble des électeurs qui se sont déplacés dans les bureaux de vote le dimanche 22 mars pour élire le binôme du futur Conseil Départemental. Nous sommes tout particulièrement reconnaissants aux électeurs qui nous ont fait confiance et permis d’avoir 20,77% des suffrages exprimés. Ce résultat atteste de l’existence d’un peuple de gauche sur le Canton des Boutières qui attend des nouveaux élus du Département davantage de démocratie participative, d’écoute et de transparence."

Michel Chapuis, président de l'UDI 43 :
"Le premier tour des élections départementales a confirmé les tendances observées ces dernières semaines. En effet, une partie des français et des altiligériens ont fait part de leurs inquiétudes voire de leur mécontentement dans un vote protestataire ou en s'abstenant . Néanmoins les résultats sont positifs pour la majorité départementale avec des candidats élus dès le premier tour et des perspectives très encourageantes pour le second. Conscient des interrogations légitimes que certains de nos compatriotes se posent il est nécessaire de ne pas se tromper d'objectif. Les élus départementaux sont des élus de proximité en charge des actions qui impactent notre vie quotidienne. L'UDI Haute Loire appelle à la mobilisation pour le second tour et à soutenir les candidats qui s'inscrivent dans les valeurs qu'elle défend."

Canton Emblavez Meygal
Les candidats divers gauche Cécile Gallien (centriste) et Raymond Abrial, et leurs remplaçants Bettina Chaudy et Denis Vincent en ballottage (42,88%) :
"Nous remercions les électrices et électeurs qui nous ont fait confiance pour les représenter au sein de l'Assemblée départementale en nous classant en première position au premier tour avec 42,88 % des suffrages. Notre équipe "Avec vous, Unis pour l'Emblavez-Meygal" arrive en tête dans 12 communes sur 14. Fort de ce soutien, nous vous appelons à rester mobiliser pour confirmer ce résultat ce dimanche 29 mars pour le deuxième tour.
Nous continuerons inlassablement à défendre nos 14 communes, leur développement harmonieux, leurs services, et toutes les forces vives de notre territoire. Le 29 mars nous comptons sur un large rassemblement autour des valeurs et du projet que nous défendons."

Canton du Pays de Lafayette
Les candidats sans étquette Christian Poulet et Élisabeth Tixier (divers) éliminés (14,16%) :
"Nous tenons à remercier toutes celles et tous ceux qui nous ont accordé leur confiance lors des élections départementales du 22 Mars 2015.
Placés en 3ème  position, lors de ce scrutin, c’est pour nous signe d’encouragement. Sans appui d’aucun parti, puisque sans étiquette, nous avons su toucher des personnes qui se sont reconnues dans notre vision de l'action politique et notre démarche. Un grand merci."

Canton Le Puy 2
Les candidats sans étiquette Magali Gauraz et Alexis Monjauze éliminés (4,74%) :
"Les résultats de ce premier tour créditent notre candidature pour « une démocratie plus simple » de 4,74% des voix exprimées. Nous remercions chaleureusement les 219 personnes qui nous ont fait confiance sur un total de 4623. Mais ne nous voilons pas la face : nous attendions un peu plus que cela. Au moins les 12 voix qui manquent pour atteindre les 5%, seuil à partir duquel l’Etat français rembourse les frais de campagne.
Proposer une offre nouvelle déclenche peu de votes, mais ce sont des votes d’adhésion, de soutien ou d’encouragements. C’est à souligner dans le système actuel, qui suscite beaucoup l’abstention, puis des votes sur l’étiquette, ou des votes contestataires voire de rejet.
Aujourd'hui encore, les étiquettes et les enjeux nationaux servent de guides, de rails, d'oeillères?... C’est tout le paradoxe : alors que le monde politique est en panne, tout se passe comme si l’on préférait conserver d'anciens repères plutôt que de se risquer à la nouveauté… Nous y réfléchirons pour savoir par où continuer notre chemin… Car certainement, nous le poursuivrons…
Encore merci à ces personnes qui nous ont aidés durant la campagne, à celles que nous avons rencontrées et qui ont pris le temps d’échanger avec nous. A tous à bientôt."

Marc Boléa et Christiane Mosnier
Candidats Union de la droite à l’élection départementale le Puy 1 en ballottage (46,12%) :
"Nous remercions chaleureusement les électrices et les électeurs de Ceyssac, Espaly Saint-Marcel, le Puy-en-Velay et Vals-près-le-Puy qui nous ont accordé leur confiance dimanche dernier, en nous plaçant en tête du scrutin dans chacune des 4 communes de notre canton. C’est un encouragement fort qui nous permettra de poursuivre ensemble notre engagement.
La présence du Conseil départemental dans la vie de chacun mérite notre investissement. Nous voulons défendre et porter avec vous les projets de nos quatre communes, en veillant à un aménagement solidaire de notre territoire, en préservant notre qualité de vie, en étant attentifs aux personnes en difficultés qui ont besoin de solidarité.
Avec Yves Devèze et Elisabeth Lyotard, nos remplaçants, nous formons une équipe soudée. Nous avons choisi ensemble de réaliser une campagne de terrain qui nous a permis d’échanger avec vous et de valider les projets structurants pour notre territoire.
La démocratie a besoin de tous. Par elle, nous trouverons ensemble les ressources et l’énergie pour avancer. Nous avons impérativement besoin de votre soutien, comme vous nous l’avez témoigné au premier tour.
Le dimanche 29 mars, votez et faites voter celles et ceux qui, comme vous, veulent s’engager dans notre démarche."

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire