Deux vice-champions de Haute-Loire pour l'Athlétic-club du Puy

mar 27/01/2015 - 00:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Le premier combattant à monter sur les Tatamis fut Eron qui se trouvait en finale face à Sébastien Vuillot de Beauzac.
Dans ce combat très serré, le ponot après avoir mené pratiquement tout le combat 4 points à 2, fut battu à quelques secondes de la fin 5 à 2. Il finissait donc, dans ce combat assez soutenu, vice-champion de Haute-Loire 2015.

Puis ce fut le tour de Quentin qui commençait son premier combat face à Simon Dupuy de Brioude. Le ponot ne laissa aucune chance à son adversaire, enchainant bien les mawashi-geri visage, et tsuki ; il emportait la victoire haut la main par 16 points à 6.
Puis Quentin enchainait le combat suivant face à Johan Manin de Dunières. Là aussi, Quentin, très mobile, prenait l'ascendant sur Johan, par de belles techniques de coups de pieds corps et visage et emportait ce combat par 12 points à 4.

Ce fut ensuite le tour de Corto, qui en demi-finale, affrontait Nathan Eynard de Brioude qui lui-même venait d'éliminer Kilian Bouabib de St-Julien 14 points à 12. Face à cet adversaire bien affûté, le ponot eu du mal à trouver sa distance tantôt trop près ou trop loin.
C'est Nathan qui l'emportait à l'issu du combat par 16 points à 10. Corto, finissait donc troisième dans cette poule six combattants.

Quentin se retrouvait donc en finale face à Nathan Eynard. Ce combat difficile et très serré où aucun des deux compétiteurs ne voulait rien lâcher, se terminait par une égalité 4 points à 4.
Dans l'obligation de ''nommer'' un gagnant pour le titre , ç'est une sorte de ''tirage au sort'' où les juges enfants donnaient une ''impression globale'' de meilleur combattant qui donnait le Brivadois vainqueur.
Le ponot Quentin Lebègue, bien que champion à égalité avec Nathan Eynard ne se retrouvait officiellement que vice-champion de Haute-Loire 2015. Il y a quelques années, de tels cas de figure se règlaient par une minute de combat supplémentaire où le premier qui marquait un point emportait le combat, mais les règles ont changé...

Enfin Quentin, toujours prêt à combattre acceptait de rencontrer, un dernier adversaire n'ayant pas de combattant dans sa catégorie de – de 50 kgs : Tanguy Borel de Monistrol sur Loire. Dans ce ce combat amical, le ponot, très rapide et précis, ne laissait cette fois aucune chance à son adversaire plus grand et plus lourd que lui de 20 kg, en l'éliminant avant la fin du combat par 8 points à 0.

L'équipe ponote menée par Rémi Lebègue rentrait très satisfaite de ces très bons résultats : «  Pour leur première compétition en combat, les jeunes Karatékas de l'Athlétic-Club du Puy se sont très bien comportés, je suis très fier d'eux, tout cela est de bon augure pour les championnats d'Auvergne kata et combat le 8 mars à Clermont pour lesquels ils se sont tous qualifiés'' précise leur entraineur.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire