Deux semaines pour s'informer sur la santé mentale

dim 02/03/2014 - 13:09 , Mise à jour le 26/11/2020 à 18:34

Créées en 1990, les Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM) sont un événement national, ayant lieu chaque année au mois de mars et proposant des manifestations de sensibilisation au grand public. Chaque année, associations, professionnels et citoyens organisent des manifestations dans toute la France afin d’ouvrir le débat sur les questions de santé mentale.

Rassembler, informer, aider
Organisée par le centre hospitalier Sainte-Marie du Puy-en-Velay, l'UNAFAM Haute-Loire, le G.E.M. Galaxie et le Collectif « Parce qu’on est là », cette 25e édition de la SISM aura pour objectif de convier un public pas habituellement sensibilisé aux questions de santé mentale, d'informer sur les différentes approches de la santé mentale, de rassembler spectateurs, acteurs, usagers et professionnels de la santé mentale, d'aider au développement des soins en santé mentale et de faire connaître les lieux, les moyens et les personnes pouvant apporter un soutien ou une information de proximité.

----- 500 manifestations se déroulent chaque année sur l'ensemble du territoire : conférences, réunions, débat, visites de lieux de soins, journées portes ouvertes, projections de films, expositions, pièces de théâtre.
- 5000 professionnels et bénévoles informent, exposent, expliquent, répondent aux questions : médecins généralistes, psychiatres, psychanalystes, psychologues, familles, membres des associations, usagers, journalistes, élus locaux, artistes, avocats, magistrats, infirmiers, travailleurs sociaux.
- 60 millions de personnes peuvent ainsi s'informer sur la santé mentale.-----

Thème 2014 : « Information et santé mentale »
L'information sur les questions de santé a été bouleversée par le développement des technologies de l'information. Internet a permis une démocratisation rapide de l'accès à des sources d'information variées et a favorisé le partage des expériences personnelles des patients, via les blogs, sites, chats et forums. Les acteurs de promotion, de prévention, de soins et d’accompagnement ont dû prendre en compte dans leurs pratiques cette évolution majeure.
Si certaines pathologies font l'objet de campagnes de sensibilisation régulières, il n'en est pas de même pour les troubles psychiques. Pourtant ils touchent près d'un quart des Français. Et la santé mentale fait partie des cinq priorités de santé publique annoncées dans la récente Stratégie nationale de santé. Les préjugés négatifs liés aux questions de santé mentale restent très présents dans l'imaginaire collectif et se trouvent souvent renforcés par des faits divers à fort impact médiatique.


Le programme des manifestations en Haute-Loire

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire