Des Ponots s'activent pour la Palestine

sam 19/07/2014 - 14:56 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:23

Ce samedi 19 juillet 2014 a eu lieu une seconde manifestation au Puy. En effet, la semaine dernière s'est déroulé un premier rassemblement organisé par des jeunes Français et Françaises. L'événement avait été peu diffusé et c'est pour cette raison que ce samedi, d'autres manifestants soutenant la même cause se sont réunis à leur tour.

Une réaction aux civils tués
Syndicats, associations, Collectif Palestine, Ligue des droits de l'homme : tous s'étaient donnés rendez-vous pour « défendre l’intérêt des humains et cesser ces frappes folles qui visent les civils », explique Françoise Gauthier, membre du Collectif Palestine. « Encore hier, huit personnes ont été massacrées dont cinq enfants, ce n'est pas une guerre entre belligérants mais une guerre où on assassine femmes et enfants » précise-t-elle. « Cette manifestation aurait dû être prévue plus tôt en vue du massacre des civils qui portent malheureusement le plus fort tribut. »

Une demande aux politiques
Avec près de 300 morts en Palestine, Françoise Gauthier précise qu'ils attendent du président de la République qu' « il s'occupe de l'affaire de la Palestine, et non qu'il dise qu'il comprend Israël qui se défend de l'assaillant ». Avec les écarts de nombres de morts entre les deux pays, il est impensable pour la militante d'entendre ce discours.
« Ce conflit dure depuis 1948 et la Palestine est opprimée ». Pour argumenter, elle nous précise qu'Israël envoie des SMS pour prévenir les zones à risque mais que Gaza n'a plus d'électricité depuis des semaines. Les messages arrivent donc sur des téléphones éteints : pour elle, c'est uniquement " une manière pour le peuple de se donner bonne conscience."

Une action BDS
En plus de manifester bruyamment contre Israël, les militants organisent aussi une action BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction) contre les produits israéliens fabriqués dans les colonies illégales de Cisjordanie. « Beaucoup de produits en pharmacie sont issus de la Mer Morte qui est en Jordanie et qui devrait être aux Palestiniens », soutient la militante qui souhaite aussi se faire entendre avec la distribution de tracts.

Une manifestation qui veut retentir
« Les petits ruisseaux font les grandes rivières » : c'est une phrase qui se veut maîtresse de ce rassemblement ponot. Pour les personnes présentes, il n'y a pas de petites actions et à n'importe quel endroit du monde où un groupe crie au scandale « pour sauver ce peuple écrasé », il y a une prise de conscience pour les gens. Et en réponse aux nombreux Français qui pensent qu'il y a déjà matière à la misère en France, Françoise Gauthier explique qu ' « il n'y a pas de petite misère, et qu'ici c'est le droit de vivre et d'exister qui est bafoué ».
« Le but n'est pas de créer des rassemblements avec des milliers de personnes, mais que chaque petite manifestation fasse remonter ce qu'on pense ». La demande auprès du président de la République est unanime pour les manifestants : cesser les combats afin d'éviter les pertes civiles et mettre en route un vrai plan de négociation pour l'avenir des Palestiniens.

N.P.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire