Déconfinement Phase 2 : La déception

Par T.Ch ven 11/12/2020 - 09:00 , Mise à jour le 11/12/2020 à 09:00

Alors que le déconfinement semble chaque jour un peu plus utopique, tant les marqueurs de l'épidémie sont toujours au-dessus des seuils indiqués par le Président dans son allocution du mercredi 28 octobre, la conférence de presse du Premier ministre était très attendue, y compris en Haute-Loire où les chiffres de ces derniers jours montrent le tassement du recul de la pandémie . 

Depuis Bruxelles, où il était ce matin, le président avait annoncé que le gouvernement était en train de prendre des mesures pour sauver Noël. Durcissement des mesures, report de la date de la phase 2, réapparition du couvre-feu, interdiction des déplacements inter-régionaux, les paris allaient bon train en fin d’après-midi dans les conversations entendues à la sortie du travail au Puy. 

Dès l’entame de la conférence de presse, le ton de Jean Castex ne laisse que  peu d’espoir d'un déconfinement joyeux à partir du 15 Décembre.

Le chef du gouvernement est accompagné par Olivier Véran et surtout Gérald Darmanin qui n’était pas présent lors des conférences précédentes. Un signe assez fort d'un renforcement des contrôles. A l’évidence, ce point-presse n’incite donc pas à l’optimisme. 

Comme nous le faisons chaque semaine, je vais vous présenter l’état sanitaire de notre pays et les conséquences que nous en tirons.” annonce-t-il en préambule.

Le premier ministre caresse le citoyen dans le sens du poil mais c’est, on le pressent, pour assener ensuite des mesures qu’il sait impopulaires. "“Les données se sont améliorées mais la situation stagne même si c’est en France que la situation s’est le plus améliorée ...Nous sommes sur une sorte de plateau... La partie est loin d’être gagnée. Peut-être est-ce dû à la réouverture des commerces ?".

Il poursuit "Le nombre de cas quotidiens est passé de 50 000 à 10 000 durant ces 6 semaines grâce aux mesures précoces prises par le gouvernement mais également aux efforts et au sens des responsabilités que vous avez montré. Cette évolution est constatée aussi à l’étranger".

Oui, mais à l’étranger, des restrictions ont été mises en place pour Noël expliquent les médias mainstream depuis le début de la journée !

Un malade en réanimation toutes les 7 minutes

Olivier Veran lors de la conférence de presse du 10 Déc 2020 Photo par Th Chabanon

‘L’Autriche, l'Allemagne, l’Italie et l'Espagne ont dépassé les niveaux d’alerte” constate alors le ministre de la santé. "Nous ne sommes pas encore sortis de la deuxième vague" poursuit-il. "Ce n’est pas encore une reprise mais on sait que les choses peuvent aller très vite. C’est sans doute à cause du brassage des populations et du facteur climatique avec un gradient Est Ouest plus important à l'Est. Bref nous n’atteindrons pas le seuil de 5000 fixé le 28 Novembre. Il y aura plus de malades le 15 Décembre qu’il y en avait au moment de la décision du confinement"

Le premier ministre fait alors référence à nos voisins d'outre-atlantique pour justifier les pénibles décisions qu'il va devoir annoncer "Il est de notre devoir de tirer des conséquences et d’adapter les décisions promises le 24 Novembre. Les fêtes de fin d’années et le retour d’expérience des États-Unis  et du Canada pour Thanksgiving nous obligent à la méfiance et à adapter les mesures". Il enchaîne sur ces mots "“Mardi prochain, nous passerons donc à une nouvelle étape” . 

Les ERP (Etablissement Recevant du Public) resteront fermés 3 semaines de plus

Il s’agit des établissements qui n’ont pas encore eu d’autorisation d’ouverture : Cinémas, salles de spectacles, restaurants, salles de jeux et aussi les stades.  La décision risque d'être amère pour les propriétaires qui avaient, à l'image des commerçants, deux semaines en arrière, anticipé la réouverture de leurs établissements. 

Ce ne sont pas les mesures d'aides financières dont le gouvernement s'engage dans la prorogation et même l'amplification qui vont permettre de redonner l'espoir aux propriétaires concernés. Ce d'autant qu'ils n'ont pas non plus l'assurance que cette ouverture puisse se faire au 7 janvier non plus comprend-on entre les lignes

Même chose pour les églises. "Les règles pour les lieux de culte ne seront pas revues à la hausse" précise encore le premier ministre. Il est bien entendu question ici de la messe de minuit dont beaucoup de catholiques avaient espéré qu'une exception serait faite, surtout après l'assouplissement obtenu par les autorités ecclésiastiques la semaine précédente.

Couvre-feu à partir de 20 Heures dès mardi 15 Décembre sauf pour le soir de Noël 

Le couvre-feu sera plus strictement contrôlé et il débutera désormais à 20 h au lieu de 21 h comme la dernière fois. Il s'appliquera aussi pour la soirée du réveillon du 31 Décembre. Le Premier ministre a précisé cependant que les déplacements seraient autorisés le soir du 24 décembre, le couvre-feu n'étant pas appliqué ce soir-là. 

L’aspect familial de la soirée de Noël peut expliquer que les familles pourront donc se retrouver dans une limite de 6 personnes (hors enfants) y compris entre les différentes régions. Les propos du président le matin à Bruxelles sont donc respectés à la lettre. On ne touche pas à Noël. 

Jean castex 10 Décembre 2020 Photo par Th Chabanon
Jean Castex 10 Décembre 2020 Photo par Th Chabanon

Possibilité de se déplacer sur tout le territoire à partir du 15 Décembre 

Au contraire de ce que craignaient de nombreuses personnes, les déplacements  inter-régionaux seront à nouveau permis mais à condition que ces déplacements entrent dans le cadre du couvre-feu. Il faudra être rendu sur place avant 20 heures . Le ministre en appelle à la responsabilité des français afin de ne pas profiter de cette liberté de déplacement retrouvée pour organiser des rassemblements familiaux trop importants.

En clair, on peut résumer ainsi. Les français peuvent partir en vacances mais dans le cadre de la famille dite nucléaire.

Plus d’attestation obligatoire  

C'est une des rares bonnes nouvelles des annonces du gouvernement. Il en est fini de l'obligation de se munir d'une attestation chaque jour. Il ne sera pas possible de se déplacer après 20 heures sauf motifs exceptionnels qu’il faudra pouvoir prouver.

Le ministre de l’intérieur détaille alors les rares motifs dérogatoires aux déplacements nocturnes et précise que " 2.9 Millions de contrôles ont été effectués et que 280 000 PV ont été dressés depuis le 24 Novembre". Il explique encore que le dispositif de contrôle sera  renforcé et ce, aussi dans les grandes surfaces "Les lieux rassemblant beaucoup de public comme les supermarchés feront l’objet de contrôles précis aussi". 

Sur ce plan le ministre de la santé a confirmé  le maintien de la stratégie du gouvernement le Tester, Alerter, Protéger. Il explique que cette stratégie devait désormais compter sur le developpement des tests antigéniques. Il a en outre demandé aux personnes de ne pas se précipiter sur les centres de tests afin d'en éviter l'engorgement  "Il ne servira à rien de se faire tester à tort et à travers afin de se servir d’un test comme totem d’immunité".  Il poursuit en détaillant la stratégie des tests de masse annoncée dans certaines villes françaises se ferait en concertation étroite avec les ARS et les autorités régionales "Nous allons organiser du mass testing dans plusieurs villes, au Havre, Charleville-Mézières puis Roubaix et Saint-Etienne" .

Enfin le premier minstre devait conclure "Je suis conscient de la déception et de votre lassitude mais je vous devais la vérité" dit-il sur un ton de sincérité et avec des mots simples et sans condescendance. 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés