Tous

Vorey

De Ferme en Ferme : halte à Vorey parmi les chèvres

jeu 04/05/2017 - 19:04 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Le week-end dernier, 13 exploitations de Haute-Loire ont ouvert leurs portes pour l'opération « De ferme en ferme ». Organisée par le Comité de développement agricole yssingelais pour la Haute-Loire, celle-ci a invité la population à suivre un épouvantail mascotte, d’une exploitation à une autre, sous forme de circuits débordant parfois sur les départements limitrophes comme l’Ardèche et la Loire. Parmi ces exploitations, « Le Chevrou » de Vorey-sur-Arzon. Comme son nom l’indique, celle-ci est dédiée à la chèvre.

Hervé, Jérôme et Sandrine... chacun son rôle
Quand nous arrivons, ce samedi 29 avril 2017, peu avant midi, au hameau de Laroux, les hôtes et leurs amis, venus donner un coup de main, sont attablés. Ça tombe bien, nous avons nous-aussi un petit creux. Alors on sort le pique-nique tiré du sac et déploie une couverture dans un pré à la vue panoramique baignée de soleil.
Une fois rassasiés, nous sommes prêts pour la visite. C’est Hervé qui sera notre guide. Son nom est écrit sur son T-shirt. En fait, ils sont deux frères (on l’aurait deviné à l’air de famille) – Hervé et Jérôme Cottier – et la compagne de celui-ci, Sandrine, à gérer le GAEC (Groupement agricole d'exploitation en commun).

« Avant, on avait 400 chèvres, explique Hervé, qui nous emmène à l’intérieur, et on ne faisait que du lait, mais on a décidé de faire aussi des fromages et on est passé à 140 chèvres. » Dans un pré voisin, une quarantaine de vaches montbéliardes paissent au soleil. Hervé les trait à 5h30 et 17h30 tous les jours. Les chèvres, c’est Jérôme. Et le fromage c’est Sandrine qui le fabrique. Le lait, lui, est récolté pour la laiterie d'Araules chez Gerentes. Celui des vaches va à Beauzac pour le Saint-Agur.

----Chèvre miel… miam !
Un apiculteur de Saint-Vincent a été invité par la famille Cottier à faire déguster ses miels de printemps, d’été et de châtaignier. Bombardé de questions par des visiteurs curieux, Loris Durieu précise sur sa carte qu’il cherche des emplacements pour ruches et récupère vos essaims vagabonds (06.33.84.83.76).-----Hervé nous montre les biberons et les seaux à tétines des petits cabris de trois semaines, quand l’un d’eux chipe une fleur des champs au bouquet récolté en pique-nique à la petite Elanor, 5 ans, de Vals près Le Puy. « Ah ! Tu aimes ? Bon, d’accord, tiens ». Une poignée de chevreaux s’attroupent alors pour déguster les doux pétales.
Au plafond, le grand-père, Ian, remarque des brassées de houx pendues au-dessus des chèvres adultes. « C’est un truc que nos grands-parents faisaient, explique Hervé, c’est censé éviter que les bêtes attrapent des maladies de peau, comme la gale… ne me demandez pas comment, mais ça a l’air de marcher ! »
Plus loin, une chèvre adulte se promène entre les allées. Elle surprend les visiteurs de petits coups de museau, histoire de voir si les vestes et autres pantalons sont comestibles. « C’est Sauterelle, rigole Jérôme, on l’a appelée comme ça parce que, depuis qu’elle est petite, elle saute par dessus la barrière ; c’est la seule à faire ça ! » Et d’ajouter que celle-là, elle fera ses vieux jours ici, et tant pis si elle ne se laisse pas charmer par les mâles et ne donne ni lait ni chevreau.

Une innovation : des crèmes dessert
Dehors, Lewis, 3 ans, voudrait bien caresser les minuscules lapereaux en cage. « Ouh la, non, ça mord et ça fait pas semblant ! » prévient Hervé. Les cochons « Choux » et « Rave » font rire les enfants, qui se bouchent le nez. L’âne dans le pré se laisse docilement caresser, bien que décrit comme « pas commode ».
----
-----Enfin, la dégustation d’après visite descend toute seule. Fromage blanc battu, faisselle, crèmes dessert chocolat, caramel noisette (« une innovation maison! », précise Hervé) et les fromages frais, demi-sec et aux aromates sont grandement appréciés. Des mets à retrouver à la boutique de la ferme ou sur les marchés comme le vendredi à Brives-Charensac.

Annabel Walker

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire