Dakar : les pilotes de Haute-Loire à l'assaut des dunes menant au Chili

mer 07/01/2015 - 15:48 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Mardi 6 janvier, les concurrents qui sont arrivés au bout de la spéciale éprouvante de la veille, ont pu prendre le départ de la 3ème spéciale qui les a conduit vers Chilecito.
Au bivouac, le Buggy LCR30 n°326 du vellave Patrick Sireyjol a pris le départ après avoir passé la nuit entre les mains de l’équipe d’assistance.
En effet, après l’hécatombe de la spéciale de la veille parmi les concurrents, l’équipe a fait le choix de renforcer les réparations (pare-brise, embrayage, etc…).

Le véhicule de Patrick Sireyjol tombe dans un trou de près de deux mètres
"Lorsque nous quittions le bivouac ce matin, des concurrents rentraient de la spéciale de la veille !", raconte Jean-François Vitalli, chef de l’équipe d’assistance. Partis en 15ème position pour cette étape longue de 284kms, Patrick Sireyjol roule de manière très régulière. Malgré quelques petites erreurs de navigation, le Buggy passe le dernier Way Point à la 18ème place. Mais après le kilomètre 265, le tracé conduit l’équipage sur une montagne.
Après un virage mal négocié, le véhicule glisse et tombe dans un trou de presque deux mètres. L’équipage perdra près d’une demi-heure à s’en extirper. Quelques dégâts sur la carrosserie sont à déplorer, mais Patrick et François parviennent tout de même à rejoindre l’arrivée sans difficulté. Ils terminent à la 46ème place et reculent à la 19ème place du Général.

"Rien n’est jamais perdu !"
"Nous sommes déçus de ce qui nous est arrivé, mais c’est un miracle que nous ayons perdu si peu de temps", raconte François-Xavier Beguin, copilote de Patrick Sireyjol. L’équipage Cummins ne perd pas pour autant ses objectifs de vue (le Top 10) : "rien n’est jamais perdu !", conclut le copilote.
Grâce à leur bon classement de ce début de rallye, Patrick et François repartent dans le Top 20 mercredi 7 janvier au matin (19ème à 1h26 du leader Al-Attiyah et à moins de 45 minutes du Top 10). Cette nouvelle spéciale, longue de 315kms, mènera les concurrents au Chili après une ascension à plus de 4800 mètres. En fin d’étape, les premières dunes, terrain de prédilection de cette équipe, feront leur apparition.

Pierre Lachaume tire son épingle du jeu
Quant à Pierre Lachaume, il a plutôt bien tiré son épingle du jeu lors de cette étape en se hissant à la 19ème place ce qui lui vaut de progresser encore un peu au classment général en accédant à la 30ème position, à 2h37 du leader Al-Attiyah.
"Tout va bien, nous sommes plutôt satisfaits de notre journée même si nous aurions aimé faire encore mieux", analyse le pilote ponot.

"Grande hâte d'être dans les premières dunes du rallye ce mercerdi"
Pierre Lachaume ne cache pas qu'il a "grande hâte d'être dans les premières dunes du rallye ce mercerdi" car "c'est là qu'il y a la possibilité de faire de réelles différences au classement général".
Pour lui, la clef sera la technique : "sur ce type d'étape, la vitesse est beaucoup moins importante, ce qui prime, c'est la technique et j'espère qu'elle  sera au rendez vous !", conclut-il plein d'enthousiasme.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire