Coronavirus : quels voyages scolaires annulés ?

mar 10/03/2020 - 17:47 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:03

Compte tenu du passage au stade 2 du plan de prévention et de gestion, le Gouvernement a décidé le 29 février, que l’ensemble des voyages scolaires à l’étranger et, en France, dans les zones identifiées comme des "clusters" sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.
Les autorités académiques doivent donc interdire tout départ prévu à court terme (départs prévus sous 7 jours compte tenu du caractère très évolutif de la situation) à l’étranger ou dans les "clusters" situés sur le territoire national dans l’attente de consignes gouvernementales autorisant la reprise de ces voyages.
Alors que de nombreux ensembles scolaires proposent des échanges avec des correspondants étrangers et que l'on s'apprête à rentrer dans la période des voyages scolaires, quel est l'impact pour les établissements du bassin du Puy ? La réponse dans cet article.

Un échange avec l'Italie annulé au lycée Saint-Jacques-de-Compostelle
"Nous devions avoir un échange avec l'Italie cette semaine", explique Pascal Pinguenet, le chef d'établissement de l'ensemble scolaire Saint-Jacques-de-Compostelle. Un échange avec des correspondants qui concernait une vingtaine de collégiens et lycéens. Deux autres voyages programmés dans les semaines à venir (l'un en Angleterre en mai pour le lycée pro, avec environ 25 élèves et l'autre à Verdun, en Alsace, pour environ 45 élèves de 3èmes) sont suspendus, en attente des directives du Ministère et de l'évolution de l'épidémie.
"Nous avons déjà quatre élèves en Erasmus qui sont en attente pour l'Espagne", poursuit le chef d'établissement qui accueille 1 200 élèves, "et qui ont trouvé des stages relais en plan B". Un chiffre auquel il faut ajouter deux étudiants en Erasmus pour l'Italie. "Heureusement, pour l'Allemagne, on a déjà fait l'échange plus tôt dans l'année", ajoute Pascal Pinguenet.

Pas d'incidence (pour l'instant) dans les lycées C&A Dupuy et Simone Weil
Les deux lycées publics du bassin du Puy nous ont répondu qu'ils n'organisaient pas de voyage sur la période concernée. L'interdiction porte en effet sur les deux ou trois semaines à venir et la situation devrait être réexaminée d'ici les prochaines vacances scolaires (mi-avril). Si les lycéens de Rocharnaud sont allés en Angleterre en octobre, il n'y a pas de déplacement prévu à l'étranger jusqu'à la fin de l'année scolaire.

----Remboursé sans frais ?
Quant à la question du remboursement sans frais des voyages scolaires annulés, contrairement à ce qu'a annoncé le ministère de l'Éducation nationale, il y a deux critères à respecter qui ne sont pas toujours réunis. "C'est un peu au cas par cas avec chaque prestataire", explique Constantin Kontaxakis, "à nous aussi d'ajuster quelques modifications dans les programmes de nos voyages".-----Des séjours à Paris et Barcelone suspendus pour le lycée Jean Monnet
"On a des voyages de prévus, mais rien n'est annulé pour l'instant", répond Constantin Kontaxakis, proviseur du lycée Jean Monnet, en l'occurrence à Paris du 15 au 17 avril (une trentaine d'élèves de Terminale) et à Barcelone du 4 au 7 mai (une trentaine d'élèves de Terminale également). "Pour l'instant, tout est interdit pour les voyages à l'étranger, mais ça reste à l'appréciation du chef d'établissement", précise-t-il. 
"On prévoit les voyages un ou deux ans en amont et les élèves participent à des actions afin de les financer, donc cde sont des projets de longue date et très pédagogique", ajoute celui qui gère un établissement qui compte environ 400 élèves, donnant l'exemple d'un passage par Eurodisney où "les élèves de la filière commerce vont voir l'arrière boutique".

Inquiétudes pour les portes ouvertes début avril
Aucune incidence à l'ISVT de Vals où "il n'y a aucun voyage à l'étranger programmé sur l'année scolaire 2019/2020", nous répond la directrice Marie-Paule Fournerie, qui accueille 200 élèves et 100 apprentis environ. Seuls trois voyages, au sein de l'hexagone, sont au programme en avril-mai. Ils concernent en tout une cinquantaine d'élèves. "On attend de voir comment évolue la situation, mais ils devraient normalement être maintenus", conclut-elle.
C'est sensiblement la même chose au lycée Auguste Aymard d'Esplay, qui compte nenviron 120 élèves. "Nous n'avons pas de voyage sur la période mais un à venir, en Auvergne Rhône-Alpes, en mai", explique Pierre Tchoubar, le chef d'établissement. Un voyage sur deux jours seulement et qui concerne 25 élèves de Terminale. Il se montre en revanche plus inquiet concernant les portres ouvertes, début avril, et la semaine du développement durable, fin mars, en fonction de l'évolution de l'épidémie.


Exemple lors d'un voyage en Angleterre pour le collège de Corsac en 2016

Deux échanges avec les pays-Bas et Cambridge annulés à l'ensemble Saint-Régis Saint-Michel 
Dans les collèges du bassin du Puy, c'est à l'ensemble Saint-Régis Saint-Michel que deux échanges sont annulés en ce mois de mars : l'un concerne une soixantaine d'élèves de 5ème qui devait partir à Cambridge, et l'autre une cinquantaine de collégiens dans le cadre d'un échange avec les Pays-Bas.
Ces deux déplacements sont annulés pour les collégiens vellaves et deux autres sont suspendus pour la période avril-mai : un échange avec Murcie (les élèves espagneols ont déjà été accueillis en décembre, l'établissement va tenter de déplacer la date et reformulera une nouvelle proposition en septembre sinon) et un autre avec les Pays-Bas (cette fois, les Ponots se sont déjà déplacés en février chez les Battaves et ce sont les Néerlandais qui devaient venir au Puy ; là encore, une tentative de les accueillir en mai-juin sera formulée). "Il y a un principe de précaution à respecter", commente le principal Emmanuel Belledent, "il ne faut pas verser dans la paranoia, mais ne pas sombrer dans le déni non plus".

Plusieurs séjours supendus en attente de l'évolution de la situation
C'est beaucoup plus calme dans l'ensemble des collèges du bassin du Puy : à Corsac (environ 300 élèves), si les collégiens sont allés en Allemagne en octobre, les prochains voyages (un en Angleterre en Avril, un en Bourgogne et un en Alsace au printemps) sont suspendus pour l'instant, en attente de l'évolution de la situation.
Idem au collège Jules Vallès où aucun voyage n'est annulé pour l'instant pour les 634 élèves. Les collégiens ont pu profiter de voyages en Espagne (80 élèves) et en Angleterre (90 élèves) fin octobre, ainsi qu'au ski dans les Alpes en décembre (90 élèves), mais le prochain voyage a lieu en Lozère en juin. On attend donc de voir l'évolution de la situation.
Enfin au collège Lafayette, environ 80 collégiens rentrent juste d'Angleterre (ainsi que 80 en Espagne et 80 en Allemagne en octobre dernier) mais le prochain voyage n'est qu'en mai, dans le Haut-Rhin pour la section Croix Rouge (environ 70 élèves), puis en Bourgogne en juin pour les latinistes (environ 40 élèves). Là encore, il faudra voir comment évolue la situation avant de prendre des décisions.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire