Conseil municipal du Puy : au fil des dossiers

lun 10/10/2016 - 13:31 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

Ce mercredi 5 octobre 2016 a eu lieu un conseil municipal en mairie du Puy-en-Velay. De nombreuses décisions ont été prises et nous aurons l’occasion de les traiter ultérieurement, avec notamment un article consacré aux travaux de rénovation de l'Eglise des Carmes, et un autre sur la DUP (déclaration d'utilité publique) déposée par la mairie afin de procéder à des expropriations de l'Îlot de la République, car la municipalité souhaite élargir sa réserve foncière.
La rédaction de Zoomdici a déjà proposé un article lié aux questions diverses des conseillers municipaux d'opposition, notamment concernant la question des migrants, des Tudip et surtout de l'omniprésence de Laurent Wauquiez dans le magazine municipal.

Aujourd'hui, Zoomdici vous propose un panorama des décisions prises, au fil des dossiers.

La toiture de l’Hôtel de ville menace de s'effondrer : "il faut sécuriser le patrimoine de la Ville"
Suite à de nombreuses infiltrations d’eaux, liées à la quantité innombrable de tuiles poreuses et glissantes, doublé du risque d’effondrement de certaines cheminées, "la réfection du toit de la mairie s’avère indispensable", tranche l'équipe municipale, car "cet état de délabrement avancé de la couverture du toit de la Mairie, nuit à l’ensemble de la structure". Suite à un signalement de la part des services de la collectivité, pointant du doigt des infiltrations d’eaux dans les parties dédiées notamment aux archives techniques et municipales, les élus ont saisi l’urgence du dossier. "Outre l'aspect sécurité, il y a un réel intérêt patrimonial", souligne Michel Chapuis.
Classé aux monuments historiques, la façade côté place du Martouret, les ferronneries, la toiture et l’escalier d'honneur et sa rampe se doivent d’être entretenues et préservées. Après la réalisation de différents diagnostics, plusieurs couvertures montrent des signes de délabrement avancé et doivent être entièrement refaites. Les travaux comprennent la réfection de la couverture, une partie de la charpente qui est en hourdi béton du côté de la place du Martouret, la zinguerie, les couronnements, etc. La partie qui sera refaite s’étend sur une surface d’environ 440 m². "A long terme, des travaux intérieurs pourraient être envisagés", nous confie Huguette Portal, adjointe à la culture.

Pour 60 000 €, le Stade de Taulhac s’apprête à sortir de l’ombre
Dans la continuité du projet du Grand Massot et la rénovation du stade Lafayette, la Ville du Puy-en-Velay poursuit la remise à niveau de ses équipements sportifs avec la rénovation du stade de Taulhac. Une aide exceptionnelle du Syndicat d'électrification (environ 30 000 €, la moitié du coût total) permet à ce projet de voir le jour. Très fréquenté par Les Portugais du Puy, Le Puy Foot 43 Auvergne et l'UNSS, "le stade de Taulhac mérite sans aucun doute d’être optimisé", assure la majorité. Un point de vue partagé par l'opposition, sur le fond, mais qui déplore : "depuis 2008, vous avez tout fait pour priver la ville d'équipements sportifs afin de les vendre". Et qui déplore également d'apprendre la nouvelle dans la magazine officile de la ville.
La qualité de la pelouse en fait un terrain très apprécié par les joueurs. Pour preuve, le stade est d’ailleurs homologué pour les rencontres départementales et régionales. A court terme, c’est tout l’éclairage qui va être rénové. Il sera doté d'un éclairage de quatre mâts surmontés de quatre projecteurs "Stralis". Au total, 16 projecteurs (32 Kw) vont fleurir aux quatre coins du stade. Dans la continuité, les vestiaires vont retrouver une seconde jeunesse. Une subvention du Syndicat d'électricité permet de réduire de près de la moitié la facture totale pour la ville : le coût total des aménagements est estimé à plus de 60 000 euros, dont la moitié seulement reviendrait à la municipalité. Avec ce nouvel éclairage, les entraînements pourront se faire l'hiver sur ce site et les matchs pourront désormais se jouer en nocturne.

----Toujours dans le cadre des travaux du PEI (Pôle d'Echange Intermodal), le Syndicat des Eaux et de l'Assainissement a proposé un projet de travaux de rénovation du réseau d'eaux pluviales sur l'avenue Charles Dupuy. Le montant total est estimé à 28 933 € TTC, presque exclusivement à la charge de la ville.-----Les réseaux basse tension de l'avenue des Belges et de la rue de la Gazelle enfouis
La ville profite de l'aménagement du PEI (Pôle d'Echange Intermodal) pour solliciter le syndicat d'energies afin d'enfouir les réseaux basse tension situés dans le secteur. En décembre 2015, le conseil municipal a approuvé le projet d'enfouissement avenue des Belges et rue de la Gazelle ; il manque aujourd'hui un dernier tronçon (partie haute de la rue de la Gazelle) pour achever le projet. Les travaux, estimés à plus de 20 000 €, devraient être pris en charge de moitié environ par le syndicat d'energies, l'autre moitié revenant à la municipalité. Il en sera de même pour l'enfouissement des réseaux téléphoniques, dont les travaux, estimés à tout juste 900 €, devraient être pris en charge conjointement.
Cette opération "destinée à améliorer le cadre de vie des habitants", devrait s’étendre sur deux mois. Pour ce tronçon, un peu plus de 49 mètres de réseaux vont être enfouis au niveau de la partie haute de la rue de la Gazelle. Ces travaux viennent clore la première phase du chantier en vue des futurs travaux de reprise des trottoirs. "A terme, ces travaux permettront d’améliorer le cadre de vie, l’accessibilité et la sécurité des habitants et usagers du Pôle d’Echanges Intermodal", assure la majorité.

Les menuiseries de la maternelle de l’école des Fraisses remplacées en février
"Très attachés à remettre à niveau les écoles de la commune, les élus du Puy-en-Velay ont entrepris d’importants travaux ces dernières années", détaille le service communication dans un communiqué de presse. Après "le chantier titanesque" de remplacement des menuiseries de l’école Michelet, les élus concentrent leur efforts sur l’école des Fraisses.
Huit menuiseries seront remplacées côté cour de l'école maternelle ; celles des classes, de la salle de sieste et des sanitaires sont concernées. La peinture des embrasures des fenêtres sera aussi reprise. Les travaux devraient commencer au plus tard, pendant les vacances de février. Les travaux qui seront réalisés permettront d’améliorer l’isolation thermique, "avec un meilleur confort en été comme en hiver", mais aussi d’améliorer les systèmes d'ouverture.

La Maison de Santé Pluri-professionnelle doit ouvrir début 2018
La création de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle au Puy-en-Velay permettra d’attirer des professionnels de santé, dans un contexte de démographie médicale compliqué. Ce projet va transformer en profondeur l’offre de santé, notamment pour les médecins généralistes, qui sont aujourd’hui au nombre de 18 sur la ville. Ce projet bénéficiera d'un financement important de la Région Auvergne Rhône-Alpes (700 000 €). La Maison de Santé Pluri-professionnelle se constituera autour d'un noyau dur de médecins généralistes, avec une large amplitude horaire et des plages « sans rendez-vous ».
De nouveaux professionnels s'installeront sur la ville. Aujourd’hui, l’équipe a évolué, au gré des projets professionnels de chacun et compte : 6 médecins généralistes, 2 dentistes, 3 kinésithérapeutes, 1 orthophoniste, 4 infirmiers libéraux, 1 pédicure podologue. Dans la grande majorité, il s’agirait d’installation de nouveaux professionnels de santé sur le territoire. La structure est aujourd'hui complète, avec 16 professionnels.
Le projet prendra forme dans le "théâtre du pensio". A la place de la chapelle démolie l'hiver dernier, qui jouxtait le théâtre, un parking sera aménagé pour les usagers. La création de cette maison de santé en centre-ville permet d'ouvrir des surfaces médicales avec une accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Elle répondra à une demande forte de professionnels de santé qui ont des difficultés d'accessibilité de leurs locaux actuels. Des espaces supplémentaires permettront d'accueillir d'autres activités médicales ou para-médicales en complément.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire