Château de St-Vidal : Entre luxe et confidences

Par Nicolas Defay mar 24/05/2022 - 06:00 , Mise à jour le 24/05/2022 à 06:00

Le petit village de Saint-Vidal est resté longtemps sous la plume des médias après l’arrivée de Vianney d’Alençon, propriétaire de la forteresse en 2016, et à l’initiative des importants projets culturels que tous connaissent. Aujourd’hui, il inaugure son hôtel 5 étoiles. Entre fierté et confidence, il décrit son nouveau « bébé »et évoque les tensions de jadis révolues selon lui.

C’est l’unique hôtel 5 étoiles à des départements à la ronde si l’on ne compte pas celui du Puy-de-Dôme actuellement en pleine rénovation. La forteresse de Saint-Vidal où 800 ans d’histoire se cachent dans ses vieilles et sombres pierres est devenue officiellement une structure hôtelière de très haut standing.

« Après une première rénovation en juin 2018 et la mise en place de deux spectacles historiques joués par 300 bénévoles, nous nous sommes lancés dans la deuxième phase du projet, explique le châtelain Vianney D’Alençon, vice président de l’association pour la valorisation du Velay Auvergne Gévaudan. L’hôtel 5 étoiles. Son ouverture est prévue le mercredi 25 mai ».

Photo par Nicolas Defay

« Certaines chambres font jusqu’à 80 m² ! »

Pour le tour du propriétaire, il y a neuf chambres et suites, une dizaine d’espaces de réception réservés aux séminaires, mariages, réunions d’entreprises, anniversaires et autres, des équipements tels que jacuzzi, sauna et salle de massage. « Certaines chambres font jusqu’à 80 m² !, annonce Vianney D’Alençon. Le monument étant classé, nous avons dû nous adapter aux surfaces pour réhabiliter les chambres en respectant l’histoire de la bâtisse et l’histoire des grandes familles qui y ont vécu durant des siècles ».

À l’extérieur, c’est jardin à la française et terrasse à l’italienne. « Depuis peu, nous avons aussi un bistrot lié directement à l’hôtel avec sa propre brasserie », ajoute encore le propriétaire. Le prix des chambres ? Entre 230 euros pour la plus petite et 380 euros pour la plus vaste.

« On parle de l’or noir avec le pétrole. Je pense qu’on peut aisément parler de l’or vert constitué par des activités natures très nombreuses. Cet or, le département de la Haute-Loire en possède à foison ! » Vianney D’Alençon

L'intérieur de l'une des 9 chambres. Photo par DR

« Cette forteresse est un formidable phare touristique et culturel »

De part cette particularité étoilée et grâce au réseau de Vianney D’Alençon, ce sont déjà 15 % de la saison bouclée avant même l’ouverture de l’hôtel. « Nous avons des réservations de Français mais aussi de Suisses, d’Anglais, d’Espagnols, d’Américains, d’Australiens et même de Brésiliens, énumère-t-il enthousiaste. Cela démontre bien que cette forteresse est un formidable phare touristique et culturel qui rayonne au-delà même des frontières du département, de la région et du pays ! »

Le château de Saint-Vidal, une poule aux subventions d’or ?

Après les paillettes et le succès apparemment annoncé de cet hôtel atypique, place aux vieilles amertumes que Vianney D’Alençon considère asséchées. « Les mauvais commentateurs de l’époque affirmaient que cette forteresse était là simplement pour récupérer rapidement des subventions et se refermer aussitôt après, grince-t-il. Là, ça fait depuis 2016 que je suis ici et elle continue de vivre tambour battant. La commune nous accompagne totalement en voyant bien l’intérêt économique et touristique des projets ».

Photo par Nicolas Defay

« J’ai investi 900 000 euros d’argent privé sur le projet hôtelier »

Vianney D’Alençon continue encore : « Certes, des subventions ont contribué à la naissance de ce pôle culturel et à la renaissance de ce lieu patrimonial. Mais tout projet de ce type, partout en France, bénéficie de subventions. D’un autre côté, j’ai investi 900 000 euros d’argent privé sur le projet hôtelier. Le site recueille jusqu’à 16 salariés pendant la haute saison dans une commune de 650 habitants. On a restauré un des plus beaux fleurons de l’architecture de la région. Il est toujours facile de commenter sans connaître les difficultés à créer, construire, recruter et se battre pour un projet aussi d’envergure ! »

« La fronde qui a vu le jour de façon éphémère au début n’existe plus »

À la question de savoir s’il comprend les tensions qui ont fleuri au rythme du développement du site, Vianney D’Alençon approuve : « Oui, je suis prêt à tout comprendre. Mais, à mon sens, l’important est de ne pas rester replié sur soi-même. Je pense que les gens sont heureux de découvrir l’histoire de la région et de participer à son avenir. »

En guise de conclusion, le châtelain de 36 ans termine en ces mots : « Qui peut me dire quelles nuisances le site de Saint-Vidal génère aujourd’hui ? La fronde qui a vu le jour de façon éphémère au début n’existe plus à ma connaissance. Il n'y a plus de fronde du tout ».

Photo par Nicolas Defay

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

9 commentaires

ci

mer 25/05/2022 - 12:07

Monsieur D'alançon peut plastronner, mais pour beaucoup de monde ce projet interroge fortement. En ces temps difficiles, Le niveau de subvention d'argent public pour la réhabilitation de la forteresse (bien privé) est sans commune mesure avec d'autres projet de réhabilitation comparable. Les retombées économiques seront minimes voire inexistante pour la commune et le tourisme local, par contre le patrimoine privé de M.D'alençon a bien prospéré.  Merci M. wauquiez

ma

mar 24/05/2022 - 22:18

Mr d'alençon a au moins le mérite d'injecter une partie de son argent personnel. Si vous regardez les choses de près vous verrez vite qu'une petite oligarchie locale bien investit dans la vie politique. joue allègrement avec de l'argent public sans avoir la moindre envie de mettre 1 centime de leur poche. J'imagine même pas ce qu'aurait donné un rachat de la forteresse de St Vidal par le département ou voir la région. La vous auriez eu légitimement le droit de pousser des cris d'orfraie. ( Un citoyen qui vous veut du bien.)

 

de

mar 24/05/2022 - 21:24

Ce qui me ferait plaisir c'est d'aller dormir en Australie, ou au Brésil. Moi, je trouve que parcourir la moitié de la planète pour dormir dans une chambre de 80 m² c'est une bonne idée, une solution d'avenir, pas vous?
Et puis, il parait que plus la chambre est grande et mieux on dort. C'est pour ça que le couchage à la belle étoile se développe. Toutefois, il vaut mieux être insomniaque, sinon, les yeux fermés, on ne se rend plus compte de la superficie de la chambre. Enfin, il me semble.

ba

mar 24/05/2022 - 20:32

La justice se penche sur des pratiques pas nettes de l'attribution du marché public du Puy, mais ne devrait-elle pas s'interesser à ces subventions publiques exravaguantes (argent des contribuables que nous sommes et qui ne servira pas à payer des infirmières dans les hopitaux, des policiers dans les commissariats...). De telles sommes pour enrichir un projet privé aux conceptions ideologiques qui intérrogent

(cf :

https://marsactu.fr/vianney-dalancon-lambitieux-et-tres-catholique-chatelain-de-la-barben/

de

mar 24/05/2022 - 19:57

Bravo!

Ah que voilà une bonne utilisation de nos impôts!

Chacun voit midi à sa porte. Personnellement je ne vois pas dormir dans

une forteresse (un bunker, en langage actualisé) pour montrer ma supposée

participation à la préservation du patrimoine.

Mais comme on dit: les gains sont privés, par contre les pertes seront publiques.

Avec humour. :-)

mo

mar 24/05/2022 - 11:51

Moi aussi j'habite au village j'approuve totallement le commentaires de je.!!

L'assoss bien vivre a ST. VIDAL existe toujours , elle viens de faire son assemblée Génèrale il y a 3 semaines: 30 paticipants!

Le propritaire du Chateau/hotel a suffisament d'occupation pour organiser ses diff. activitées St. Vidal et la Barben ?? Recherches de Fonds ...ect..ect..pour ne pas divaguer dans ses commentaires!  Façon éphèmere et n'existe plus sont 2 affirmations totallement fausses!!

JE a raison "il faut se renseigner" et ne pas tout prendre "in extenso" Par ex:les Réservations ou des renseignements??? 16 emplois ?? je vous donne quelques pistes mais il y en as d'autres !!

jf

mar 24/05/2022 - 10:39

Si on veut que nos campagnes restent attractives et vivantes il faut savoir les entretenir et les faire évoluer.

Ce projet réhabilite un patrimoine exceptionnel il faut le reconnaître ! 

 

Je

mar 24/05/2022 - 09:59

Je vis à saint Vidal ! Contrairement à ce monsieur totalement hors sol par rapport au village qu’il ne fréquente qu’ au moment des inaugurations, histoire de rajouter quelques élus à son carnet d’adresse ! Les habitants du village dénoncent toujours l’opacité totale qui entoure ce dossier . Quant au maire qui avait été un des soutiens du projet, il a été très mal réélu ! Venez donc enquêter sur place ! Il ne faut pas toujours donner la parole aux mêmes ! 

he

mar 24/05/2022 - 09:03

il n'en reste pas moins un sentiment que les impôts et les finances des collectivités ont servis en grande partie à restaurer le château et le rendre capable d'y adosser un 5 étoiles. Quid des spectacles ? Qui a contrôlé les finances et les montages financiers ? Il me reste un goût amer et je ne traverse plus Saint-Vidal.