CFA : Le Puy-Foot tenu en échec par Reims (B)

sam 10/12/2016 - 22:10 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Les hommes de Roland Vieira n’ont plus que trois points d’avance sur leur poursuivant Villefranche-sur-Saone qui a gagné à Raon-L’Étape (2-3).
Ces deux équipes devront en découdre, lors de la prochaine journée, puisque le Puy-Foot se rendra dans le Rhône.
La rencontre s’est déroulée dans une atmosphère glaciale, impression accentuée par la présence de givre sur le terrain du stade Massot. Toujours cette bande de pelouse qui ne voit pas le soleil, en hiver, le long des bancs de touche.

Djabour, le premier à se montrer dangereux côté Ponots
Est-ce que cela a influé sur la copie technique rendue par les deux équipes ? En tout cas, les pertes de balle ou les mauvaises transmissions ont été plus flagrantes du côté ponot, comme lors de l’ouverture du score champenoise ; les Rémois ont semblé plus à l’aise dans la circulation du ballon. Il aura fallu beaucoup de coeur aux pensionnaires de Massot et un Souleiman Djabour intenable, pour sortir du faux pas qui semblait se dessiner.
Ce dernier aura d’ailleur été le premier à se mettre en valeur sur une tête qui est passée au dessus des buts adverses (8e). Il est imité par son coéquipier Do Pilar Patrao (14e) qui, lui, trouvera le gardien sur la trajectoire de sa reprise d’un centre.

Kamara ouvre le score pour Reims
Mais les Rémois sont bien en place et pressent le porteur du ballon jusqu’à la boulette qui arrivera tôt ou tard : Après une tentative infructueuse de son véloce attaquant Kamara, celui-ci hérite d’une passe ratée de la défense ponote et s’en va tromper Chazottes d’une frappe surpuissante des 20 mètres qui heurte la transversale avant d’aller rebondir à l’intérieur du but (0-1, 21e).
Les Ponots sont sonnés et ont du mal à développer leur jeu. Ce sont même les visiteurs qui manquent de faire le break, la frappe vicieuse de Vallier trouvant un petit rebond juste avant le gardien qui capte nénmoins le ballon (34e).

Penalty raté pour Le Puy-Foot
Cette fin de première période voit petit à petit les joueurs locaux remonter tant bien que mal quelques ballons qui finissent par trouver les attaquants. D’abord Do Pilar Patrao qui reçoit une belle passe, infiltré dans la surface, mais son tir passe au ras du poteau. Puis ce sera au tour de Djabour, de recevoir un bon ballon sur le côté. Il parvient à passer un défenseur, pénètre dans la surface mais se retrouve fauché. L’arbitre siffle un penalty que se charge de tirer Do Pilar Patrao, mais qui sera stoppé par un Lemaître visiblement pas engourdi par le froid (44e).

Reims casse le rythme
Au retour des vestiaires les Ponots se montrent insistants, mettent plus de pression, mais se heurtent à une équipe champenoise qui la joue de bonne guerre en ralentissant au maximum le jeu.
Les attaques pèchent encore dans le dernier geste et il faudra attendre l’heure de jeu pour que les Ponots finissent par trouver la faille. Après une énième accélération de Pierre-Louis, celui-ci centre pour Djabour qui parvient à marquer après avoir butté dans un premier temps sur le gardien (1-1, 63e).
Djabour qui continuera de mettre la pression sur la défense adverse, mais rien n’y fera et les Ponots devront se contenter de ce match nul. Difficile de plus se projeter vers l’avant sans se découvrir, pour Le Puy-Foot, d’autant que l’adversaire se sera montré menaçant jusqu’au bout.

Le coach du Puy-Foot, Roland Vieira...
 ...retiendra la forme plus que le fond (les deux points perdus...) : « Je suis satisfait de l’état d’esprit affiché par mes gars. Les faits de match ont joué en notre défaveur, comme ce penalty raté. Mon équipe a montré son envie d’aller renverser le match et a fini par trouver des solutions, notamment en un contre un. Je suis content de leur réaction. »

J.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire