CFA : Le Puy-Foot froidement réaliste face à Mulhouse

sam 25/02/2017 - 21:41 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Les Alsaciens, tout en bas du classement, doivent réagir maintenant s’ils ne veulent pas redescendre en CFA2. Ce match comptant pour la 17e journée du championnat, chez un leader à la peine pour assumer son statut et fournir un jeu digne de son rang, semblait bien idéal pour se refaire. Mais c’était sans compter sur la réussite insolente des Vellaves, qui restent leaders, qui ne lâcheront pas les points de la victoire en toute fin de rencontre. Une bonne idée que cette victoire, car leurs dauphins grenoblois l’ont emporté sur Auxerre B (2-0).
Pourtant, les visiteurs parviennent à déjouer les plans ponots, en première période, en bloquant les espaces et en jouant assez haut. En face, les hommes de Roland Vieira multiplient les fautes et balbutient un football qui plus est laborieux.

Mulhouse domine

La domination territoriale est pour Mulhouse, même en termes de possession. Et il a fallu attendre la fin de la période pour voir une occasion digne de ce nom, côté Vellaves : Diompy place une tête en réception d’un coup franc plein axe (37e), mais le ballon passe de peu à côté. Quelques minutes plus tard, c’est Patrao qui trouvait le gardien alsacien sur coup franc (40e).
Après la pause, les Ponots essaient de reprendre les choses en main mais ils ne sont pas plus à leur avantage en termes de qualité. Les fautes continuent aussi de s’accumuler.
D’ailleurs les atermoiements locaux auraient pu se payer cash sur ce tir lointain de Kecha, pour Mulhouse, une frappe anodine, flottante, qui s’en va heurter le montant gauche de Sommer (53e).

Plusieurs miracles
Ce sera presque la même configuration que l’on retrouvera à la 66e minute : une frappe lointaine de Ouamou qui menace lucarne droite du portier ponot. Ce dernier préfère assurer, intervenir et détourner en corner.
Les visiteurs sont menaçants et Élie intervient in extremis dans les pieds de Kecha dangereusement infiltré (73e) dans la surface après une nouvelle mauvaise passe interceptée par des visiteurs qui se montrent très menaçants.
Le match s’emballe un peu, dans le dernier quart d’heure, les Ponots semblent vouloir accélérer. Mais un nouveau miracle sauve les locaux (84e) quand Étame se retrouve seul devant Al Shaibani, le gardien ponot, mais loupe carrément sa reprise de la tête sur un centre lointain venant de la droite.

Le match s'emballe sur la fin
Toutefois, Clément et ses coéquipiers profiteront de la folie douce qui s’empare de la fin de match. Sur une longue ouverture sur Patrao, le gardien Alsacien sort et se troue méchament, l’attaquant ponot parvient à glisser le ballon en direction des buts, ballon qui finit sa course juste à côté du montant gauche.
Mais sur l’action, Moulin fait faute sur l’avant-centre. Comme il est dernier défenseur, l’arbitre voit rouge….et Mulhouse finira à dix.
Son gardien ne parvient pas à se reconcentrer après sa bévue et bouge à peine sur le missile de Psaume qui se charge de tirer le coup-franc (1-0, 90e). Ce sera anecdotique, tant Mulhouse aurait mérité le match nul, mais Pierre-Louis doublera la mise de la tête, reprenant un centre de Patrao (2-0, 90+2).
Le réalisme du futur champion pour Le Puy-Foot ?

Le mot du coach Roland Vieira
« Un match compliqué, car Mulhouse qui a de grosses capacités individuelles, est venu avec des ambitions offensives. Il faut être patient dans ce genre de match, qui se reproduira d’ici la fin de la saison. Le passage en 4-4-2 en fin de rencontre a certainement fait la différence, d’autant que l’on a la chance de pouvoir compter sur des joueurs qui se projettent vite vers l’avant. »

J.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire