Cette saison, rendez-vous au stade Lafayette pour une 3ème mi-temps de folie !

mer 24/09/2014 - 14:21 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:24

Une nouvelle année sportive, c’est des week-ends chargés en matchs. Mais comment choisir quelle équipe supporter ?
Zoomdici a contacté cinq entraîneurs des sports collectifs majeurs de Haute-Loire et leur a demandé de vous aider à faire votre choix.
Entre hand, basket, foot, volley et rugby, nous n’aurez plus d’excuse pour ne pas sortir banderoles, écharpes et cornes de brume !

Pour le premier volet de la série, nous avons rencontré Patrick Labastie, entraîneur du COP Rugby. Entretien.

  • Quel est votre ressenti sur l'évolution du club au cours de ces deux-trois dernières années, à la fois sur le plan sportif et sur le plan structurel ?

Le club a énormément changé ces dernières années. En terme d'infrastructures, avec le club house et les tribunes, on fait renaître le stade Lafayette. Les licenciés sont de plus en plus nombreux, notamment grâce à l'école de rugby. On espère que ça nous amènera dans quelques années des joueurs matuers pour constituer une ossature de joueurs du cru en équipe sénior.
Sur le plan sportif, on s'est maintenus quelques années en fédérale 3 mais l'an dernier, malheureusement, on est descendus au niveau régional, en honneur, mais on va tout faire cette année pour remonter au plus vite en fédérale 3, où Le Puy a largement sa place.

  • Quel est donc l'objectif précis pour cette saison ?

Aucun doute à avoir, notre objectif numéro un, c'est de finir premier de notre poule, ce qui nous permet de directement remonter en fédérale 3. Sinon, il faudra se qualifier pour les championnats de France en terminant dans les trois premiers et ensuite, il faudra passer trois ou quatre tours pour pouvoir monter.

  • Vous êtes donc en championnat honneur régional. Comment jugez-vous son niveau ?

Il va être assez compact car beaucoup de clubs ont affiché des ambitions. Mais comme nous descendons, on aura forcément l'étiquette de favori et on sera l'équipe à battre, ce qui devrait nous réserver des matchs forts intenses avec des engagements féroces de nos adversaires. On sera attendu au tournant !

  • Quels seront vos principaux adversaires cette année ?

D'après nos renseignements, notre voisin Brioude veut remonter en fédérale et on sait aussi qu'il y a plusieurs clubs qui ont les dents longues et qui ont effectué de bons recrutements, comme Riom, La Plaine, Saint-Bonnet-près-Riom, Saint-Flour ou encore Pont-du-Château... Le championnat sera donc très serré et très dense, si on veut monter, il faudra rester invaincu à domicile et aller chercher des victoires au forceps à l'extérieur.

  • Quels sont les trois matchs à domicile à ne pas manquer ?

Déjà le premier match à domicile, car on l'a manqué ces deux dernières années et c'est important pour se mettre dans le tempo, donc ce dimanche 28 septembre contre Saint-Bonnet-près-Riom, un prétendant à la montée. Il y aura ensuite le derby contre Brioude, le 9 novembre, où l'on doit s'imposer au stade Lafayette. Enfin, je dirai la réception de Riom le 23 novembre, qui devrait être un match à ne pas manquer.

  • Attardons nous sur votre effectif maintenant : quels secteurs ont été renforcés à l'intersaison ? Quels départs ont affecté votre collectif ?

On a globalement conservé l'ossature de l'an dernier, même s'il y a quelques départs pour "usure" dirons-nous, et puis l'arrêt d'Alexandre Bastin sur blessure, qui s'est récemment fait opérer. Il était moteur sur le terrain et il va nous manquer mais on a quelques arrivées de joueurs venus de leur propre gré. Pourtant, c'est difficile d'attirer des joueurs de renom car Le Puy est enclavé. On va aussi tenter d'intégrer une dizaine de juniors cette année.

  • Est-ce que le reste du club bénéficie (ou est affecté) des résultats de l'équipe phare ?

----En sénior, il y a une soixantaine de licenciés (pour deux équipes), en junior, ils sont une trentaine, idem en cadet et près de 150 jeunes à l'acole de rugby. En féminines, elles sont une petite dizaine et pratiqueront le rugby loisir puisqu'elles ne sont pas assez pour la compétition. Au total, ils sont donc près de 300 licenciés au COP Rugby.-----On dit toujours que la vitrine du club, c'est l'équipe sénior, mais il ne faut pas oublier que depuis deux ans on a une équipe cadet qui a été championne d'Auvergne, on a des aptitudes à amener chaque année des équipes du club en phase finale et ramener des titres régionaux.

  • Quels sont les forces et faiblesses de votre équipe ? Dans quel domaine doit-elle progresser ?

Les forces restent les mêmes : un pack assez dense, avec une troisième ligne assez compacte et on essaie d'imposer notre rugby devant et surtout, avec beaucoup de vélocité, on essaie de jouer un rugby très alerte et très complet. Notre point faible, c'est sans doute notre manque de maîtrise dans les moments forts du match, on manque parfois d'expérience pour tuer les matchs, car on a peu de trentenaire dans l'équipe. Parfois, on a les jambes mais il nous manque la tête. Et depuis plusieurs saisons, on cherche un joueur capable de faire tourner un match, en particulier un buteur.

  • Pourquoi venir voir votre équipe, votre sport, et pas un autre ?

----Pour ceux qui souhaitent s'inscrire, il faut se rendre au stade les mercredi et vendredi à 19h, jours d'entraînements. Pour ceux qui veulent voir les matchs, l'entrée est fixée à 5 € au stade Lafayette.
>> Retrouvez ici le calendrier complet du COP Rugby pour cette saison 2014/2015.-----Le rugby est un sport où le petit peut se mélanger au gros, le grand au rapide, il y a tous les gabarits sur le terrain et c'est un sport très visuel. Les règles peuvent paraître compliquées mais on arrive rapidement à se mettre dans l'ambiance, surtout qu'au stade Lafayette, le public est le 16ème homme et qu'il n'est pas facile de nous y battre.

  • Selon vous, quelles sont les valeurs du rugby ?

L'humilité, le respect, la loyauté et surtout le don de soi pour un groupe, pour une équipe avec un objectif commun.

  • Sentez-vous le public de Haute-Loire attaché à ce sport ?

Je pense qu'il y a un potentiel assez important en Haute-Loire, notamment sur le bassin du Puy et avec les matchs que l'on a proposé l'an dernier, les gens sont revenus avec plaisir et il y avait une belle affluence sur les derniers matchs joués à la maison, avec facilement 600 à 700 personnes.

  • Donnez-nous deux bonnes raisons de venir au stade cette année ?

S'intégrer à un public et à une religion qu'est le rugby et apprécier les moments conviviaux qui se passent sur le terrain... et aussi après car la troisième mi-temps est très joyeuse et le public est le bienvenu pour venir faire la fête avec nous !

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire