Carte scolaire : les écoles de Coubon et de Beauzac obtiennent satisfaction

sam 29/09/2018 - 00:43 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

----Le Conseil De?partemental de l’Education Nationale (CDEN) est une instance consultative qui re?unit l’ensemble de la communaute? e?ducative, repre?sente?e par des e?lus communaux, de?partementaux, re?gionaux, les organisations syndicales, les parents d’e?le?ves, les de?le?gue?s de?partementaux de l’Education nationale, les associations comple?mentaires de l’e?cole et des personnalite?s qualifie?es.-----La carte scolaire a eu le droit à quelques ajustements. Ce vendredi 28 septembre, le Conseil départemental de l’Education Nationale (CEDN) s’est réuni pour émettre un avis définitif sur les mesures prises pour la rentrée début septembre par le Comité Technique Spécial Départemental (CTSD).
Deux questions restaient toujours en suspens : la suppression d’une classe à l’école primaire de Coubon et l’ouverture d’une autre à l’école maternelle de Beauzac. >> Lire aussi : Carte scolaire : une fermeture de classe à Coubon Maintien des moyens à Coubon pour une année supplémentaire
Dans le premier cas, l’inspection d’académie a décidé du maintien d’un poste de titulaire remplaçant pour permettre à la classe de rester ouverte pour l’ensemble de l’année scolaire, et non plus seulement jusqu’à la Toussaint. La fermeture n’est donc pas annulée, mais simplement repoussée d’un an. Elle avait été décidée afin de permettre, par jeu de vases communicants, la réouverture d’une classe à l’école des Fraisses du Puy-en-Velay. A Coubon, cette annonce avait conduit les parents d’élèves à se mobiliser début septembre. Un mi-temps accordé à l'école maternelle de Beauzac
En ce qui concerne l’école maternelle de Beauzac, la demande d’ouverture d’une nouvelle classe a elle aussi été refusée, au motif qu’elle n’était pas justifiée par un nombre suffisant d’élèves. Les enfants de moins de trois ans, nombreux dans cette commune, ne sont pas comptabilisés dans les effectifs de l’école publique, et donc pas pris en compte quand il s’agit de décider de l’ouverture d’une classe.
Sauf que, n’étant pas au courant de cette règle, de nombreux parents n’avaient pas prévu de système de garde pour leurs enfants. L’inspection d’académie a donc accepté de créer un poste provisoire à mi-temps dans l’établissement, valable pour cette année scolaire uniquement. « Nous sommes très contents de cette décision, se réjouit Frédéric Saumet, parent d'élève de l’école. Cela va permettre de renforcer l’accueil des moins de trois ans. »
Les syndicats sceptiques Cette version légèrement remaniée de la carte scolaire a été adoptée à 10 voix contre 8 par le CEDN (0 abstention). Parmi les représentants syndicaux, seuls ceux de l’UNSA se disent satisfaits du compromis. Tous les autres ont voté contre. « Les deux postes mis en place à Coubon et Beauzac ont été pris sur les moyens existants, regrette Jean-Marie Bayard, délégué de FO 43. En contrepartie, il va être plus compliqué de gérer les remplacements d’enseignants de courte durée puisque ce sera à l’équipe pédagogique de le gérer en interne. »   Eddie Rabeyrin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire