Brives : les parents de La Mouteyre ne veulent pas perdre leur classe passerelle

Par A.Wa mar 02/02/2021 - 11:30 , Mise à jour le 02/02/2021 à 11:30

Après Lavoûte-sur-Loire, Cussac, Sanssac l’église et Vals près Le Puy c'est Brives-Charensac La Mouteyre qui proteste contre la suppression d'un demi-poste à l'école maternelle. Cela entraînerait la fermeture de la classe passerelle pour les tout petits de 2 ans (ces enfants ne sont pas comptabilisés par l'Éducation nationale pour l'octroi des moyens).

Les parents d'élèves ont lancé une pétition papier qu'ils font circuler par e-mail. Voici son texte :

"Alors que les effectifs de notre école sont stables et au-dessus du seuil de fermeture, l’inspection académique de Haute-Loire a décidé, en ne comptabilisant pas les enfants de moins de 3 ans la fermeture de la classe passerelle pour la rentrée 2021. Nous sommes opposés à cette décision pour le bien de nos enfants. Ce dispositif présente pour les plus petits de nombreux avantages :
- Transition adaptée entre le milieu familial ou le mode de garde (crèche ou assistante maternelle) et la scolarité obligatoire dès 3 ans.
- Effectifs réduits et encadrement renforcé, rythmes adaptés permettant de répondre aux besoins physiologiques et affectifs des enfants de moins de 3 ans.
- Pédagogie adaptée et en continuité grâce à l’étroite collaboration entre la crèche et l’école.
Sa fermeture aurait des conséquences néfastes et nous ne souhaitons pas :
- Une entrée violente dans le milieu qu’est l’école : classes à effectifs surchargés du fait de la fermeture de la classe passerelle, imposition de journées d’école complètes (bien trop longues pour cet âge)
- Baisse du taux d’encadrement ne favorisant pas la réussite scolaire de tous les élèves pourtant tant prônée par notre gouvernement.
Nous ne voulons pas d’économies faites sur le dos de nos enfants. Nous ne voulons pas de dégradation des conditions d’apprentissage. Nous n’ acceptons pas que des postes d’enseignants de nos écoles soient supprimés afin de créer des postes hors classe qui ne bénéficieront pas aux élèves.
"

"À 2 ans les enfants ont besoin d'accompagnement pour devenir Grand. À 2 ans, ils ne comptent pas, pourtant, ils sont là !"

En tout, 10 écoles sont concernées par la perte d’un poste d’enseignant en Haute-Loire. Quatre autres perdraient un demi poste.

Trois syndicats d’enseignants (Fsu, Unsa, Fo) appellent à manifester ce vendredi à 9h30 devant l’inspection d’académie.

Les décisions deviendront définitives le soir même à l'issue du 2e comité technique spécial départemental (CTSD) réunissant l’Inspection d’académie et les représentants des syndicats enseignants. Seul Riotord pourrait être débloqué à la rentrée.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

mi

mar 02/02/2021 - 18:12

il faut faire pareille dans le privé puisque heu ont le droit d’accueillir les enfants de - de 3 ans.les élus locos on qu a mettre un coup de poing sur la table pour défendre leurs école public.