Tous

Brioude

Brioude : polémique sur l'attribution des marchés publics pour le Centre aqualudique

mar 04/02/2014 - 13:06 , Mise à jour le 26/11/2020 à 17:49

Le Centre aqualudique est le plus important chantier depuis des années pour la Commune de Brioude et de la Communauté de Communes du Brivadois. On l'estime à environ 8,5 millions d'euros pour la collectivité (le coût travaux est de 5,8 millions d'euros).
Les artisans locaux se sentent ainsi lésés car il s'agit d'un marché très conséquent et seules deux entreprises pourront y prendre part. L'opposition socialiste s'est aussitôt jetée dans la brèche pour mettre en cause le maire de Brioude Jean-Jacques Faucher.

Les propositions de l'opposition
Pour le lot maçonnerie, par exemple, une société multinationale (Vinci) a été choisie "au détriment de deux entreprises de Brioude qui s'étaient pourtant associées et ce pour un écart de quelques milliers d'euros...", déplore le conseiller municipal d'opposition socialiste Jean-Noël Lheritier dans un communiqué adressé à notre rédaction, "cette situation inadmissible ne doit plus perdurer".
Pour qu'il en soit autrement, Jean-Noël Lheritier suggère deux propositions : que le Maire -ou le Président de la Communauté de Communes- participe activement aux délibérations de la Commission d'appel d'offre en y siégeant, ou alors que les modalités de choix des entreprises comportent, outre le prix, des critères techniques permettant aux entreprises locales de se positionner au mieux. "En clair un marché peut être attribué au mieux disant et pas forcément au moins disant. Question de méthode et de volonté politique", conclut le conseiller municipal.

----S'il s'agit "du plus gros investissement de l'histoire de la communauté de communes du Brivadois" (estimé à environ 8 millions d'euros), comme nous l'avait confié Jean-Jacques Faucher en juillet 2012, la piscine de Brioude bénéficiera quand même de 3 millions d'euros de subventions du Conseil Régional, du Conseil Général et de l'Etat.-----Un projet "en dépit du bon sens"
Jean-Noël Lheritier, qui est aussi conseiller général de Brioude-Nord, en profite pour s'en prendre au maire sortant Jean-Jacques Faucher, également Président de la Communauté de communes : "comment peut-on, sur un projet majeur, sur une opération qui coûtera au total 8,5 M d'euros à la collectivité, ne pas superviser les décisions qui sont prises ? Y a-t-il un pilote dans l'avion ? Il semblerait bien que non".
Conscient de la crise, le maire propose désormais aux artisans et entrepreneurs en colère la mise en place d'une structure de concertation. L'élu d'opposition conclut : "cette ineptie sur l'appel d'offre s'ajoute à une longue liste d'incohérences qui ne fait qu'assombrir encore le projet du centre aqualudique, du coût effarant de l'étude préliminaire au choix du terrain, effectué en dépit du bon sens malgré de très nombreuses protestations".

"Un ouvrage très technique auquel peu d'entreprises locales soumissionnent"
Joint par téléphone mardi après-midi par la rédaction de Zoomdici, le maire de Brioude Jean-Jacques Faucher s'est avéré assez étonné par cette offensive de l'opposition : "c'est un sujet dont on a déjà débattu 36 fois : il y a quatre entreprises de Brioude qui ont candidaté et deux ont été retenues. C'est factuel. Un centre aqualudique, c'est un ouvrage très technique et il y a peu d'entreprises de la région qui y soumissionnent. Seules quatre entreprises du brivadois y ont répondu car les exigences techniques sont importantes. Je souhaite faire travailler les entreprises locales mais dans un cadre strict : celui du code des marchés publics".
Les travaux du centre aqualudique ont débuté en décembre dernier et l'ouverture est prévue avant l'été 2015, idéalement au printemps. La surface sera supérieure à l'ancien équipement de 50 % et proposera des espaces Spa, hammam, jacuzzi ou encore fitness. Le mode de gestion (lire notre dossier à ce propos) devrait être une DSP (Délégation de Service Public) même si rien n'est encore définitif.

----Le bâtiment fera près de 3000 m² et comprendra 650 m² d'espace de baignade répartis en trois bassins. La piscine devrait être ouverte sept jours par semaine et dans l'ordre de 350 jours par an, fermeture technique oblige.
-----Un équipement indispensable pour Jean-Jacques Faucher
Ce projet de centre aqualudique semble avoir suscité quelques protestations des brivadois, pourtant, selon le maire, il s'agit d'un "équipement indispensable pour le territoire et son attractivité, c'est à la fois un équipement de loisirs, de tourisme et sportif. Il a évidemment sa place ici, comme il y en a un au Puy, à Monistrol, à Issoire ou à Saint-Flour...".
Rappelons que l'équipement devrait générer une quinzaine d'emplois. L'objectif de la communauté de communes de Brioude est d'atteindre les 90 000 entrées annuelles, en comprenant le grand public, les scolaires et les associations.

Polémique de campagne
Reste enfin que cette polémique arrive à point nommée alors que les élections municipales se profilent dès le mois de mars prochain.
Jean-Jacques Faucher refuse de rentrer dedans et se contente d'observer : "je ne sais pas si c'est une bonne façon d'engager une campagne électorale, mais ça n'engage que lui".

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire