Aux Jeux Olympiques de l'agriculture, la Haute-Loire rafle les médailles

jeu 27/02/2014 - 15:53 , Mise à jour le 26/11/2020 à 18:34

Il ne date pas d'hier. Voilà maintenant près d'un iècle et demi que le salon de l'agriculture existe. Débuté en 1870, il est devenu incontournable et représente une vitrine superbe pour les produits du terroir et l'agriculture locale. Et de tout ça, la Haute-Loire en regorge.

Une ambiance toujours agréable
Cette année encore, plusieurs acteurs locaux ont fait (ou feront) les 550 km qui séparent le département à la capitale française. Béatrice Sauvignet en est, elle qui se tient au stand Terroirs de Haute-Loire depuis l'ouverture du salon, a trouvé quelques minutes pour se libérer et nous faire part de l'ambiance qui règne au salon à Paris.

{{audio1}}

Comme Béatrice Sauvignet l'explique, elle n'est pas seule pour vanter les mérites de l'agriculture altiligérienne. Hélène Laurent, en GAEC avec son époux pour la ferme du Brancougny à Saugues, est la seule agricultrice à être montée dans la capitale. Elle nous explique les raisons de sa présence au salon... mais regrette de ne pas avoir d'autres collègues à ses côtés.

{{audio2}}

Les produits locaux largement primés...
Ce mercredi a été une journée riche pour les produits de notre terroir. Roger et Roselyne Chapelle éleveurs en AOP Fin Gras du Mézenc à Freycenet-Lacuche ont reçu un prix dans la catégorie « prairies naturelles ». Un petit diplôme remis par le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll en personne.
Christophe Vianes de Craponne-sur-Arzon a obtenu une médaille de bronze pour ses rillettes porc de Haute-Loire. Autres charcuteries récompensées, les saucisses séchées (médaille d'or) et la terrine faite maison (breloque d'argent) d'Hélène et Emmanuel Delacroix, de la boucherie charcuterie du Lizieux à Saint-Jeures.
Jean-François et Brigitte Ferriol ont eu aussi une jolie surprise ce mercredi 26 février. Les responsables du Domaine des Marmottes, situé dans le hameau de Maisonnettes, sur la commune de Fay-sur-Lignon ont appris qu'ils venaient de glaner 4 médailles (trois en argent pour les apéritifs « le Poivrot » et « Ceriotte » ainsi que pour la confiture « fraise/menthe » et une en  bronze pour l'apéritif « Framboise des Marmottes »). Les agriculteurs qui ne sont pas allés au salon, « chez nous, ce sont justes les produits qui montent à Paris », explique Brigitte Ferriol en riant, nous ont fait part de leur satisfaction.

{{audio3}}

...tout comme les vaches
Mais il n'y a pas qu'avec les produits locaux que la Haute-Loire souhaite se mettre en avant. Dimanche 23 février, trois vaches laitières étaient en course au concours national de la race Montbéliarde. Au final un 100% pour les trois bovins qui ont tous été récompensés avec un premier prix et deux deuxième prix.
Dans la section femelles en 1ère lactation, Géorgie du GAEC du Pivert à Saint-Pal en Chalencon se classe 1ère. Galilée du GAEC de Jammes à Chaspuzac termine deuxième. Même place, dans la section femelles en 2ème lactation pour Fanny du GAEC Castanet de Saint Arcons de Barges.

Une belle moisson de récompenses qui souligne le travail effectué sur les terres altiligériennes. De son côté, Marc Martin du comité de promotion des produits agricoles de Haute-Loire fera la déplacement vendredi et samedi pour défendre un classique : la lentille verte du Puy.

A.P.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire