Au Puy, le rush dans les magasins de vélos

mar 02/06/2020 - 19:30 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:05

"On doit rattrapper les deux mois de confinement où les gens en ont eu marre de rester enfermés, les gens veulent faire du vélo", s'amuse Stéphane Gardès, responsable du magasin Velomania à Brives-Charensac, qui constate que 100 à 200 personnes défilent en magasin chaque jour, sans oublier le téléphone qui ne cesse de sonner.

Le vélo a le vent en poupe, encore plus depuis le déconfinement
C'est une alternative à la voiture thermique et aux transports en commun qui permet de réduire notre empreinte carbone, pratiquer une activité physique régulière, faire des économies et surtout dans cette période particulière, respecter la distanciation physique afin de limiter le risque de contamination.
Autre souffle dans la voile du vélo, et pas le moindre : l'aide de l'État pour booster cette pratique. Le Gouvernement a débloqué 20M€ pour financer un forfait de 50€ H.T., utilisable une fois par vélo jusqu’au 31 décembre 2020. Sur le site « Coup de pouce vélo », chacun trouvera la liste des réparateurs agréés près de son domicile. L'aide de l'État ne devait être valable que sur un vélo adulte, pas pour les enfants. L'idée du Gouvernement est en effet d'encourager la population à se rendre au travail à vélo. Mais dans les faits, les vélos enfants peuvent également être acceptés d'après notre expérience terrain. Reste à voir si l'aide de l'Etat sera octroyée une fois le dossier validé.

----Plus de 70 000 réparations en France depuis le 11 mai
C'est ce que rapporte Louis Belenfant, directeur de l'association Mieux se déplacer à bicyclette (MDB) sur Franceinfo : "on a plus de 70 000 répararations qui ont été prises en charge depuis le 11 mai. C'est beaucoup plus que d'habitude".

-----L'atelier complet jusqu'au 23 juillet
C'est ce qu'on nous a répondu à l'accueil du magasin Velomania à Brives-Charensac ce mardi 2 juin. Soit presque deux mois de délai : c'est ce qu'il faut compter si vous n'aviez pas pris rendez-vous en amont. "Les fournisseurs jouent le jeu et nous livrent rapidement, donc on n'a presque aucune rupture sur des pièces", témoigne Loïc Le Fur, employé en alternance, "par contre on est plus à flux tendu sur les vélos, surtout électriques, car c'est la fin de gamme 2020 et on attend ceux de 2021".
Un effort des fournisseurs qui ne suffit pas pour endiguer la vague de demandes, suscitée par le coup de pouce de l'État. "On ne pouvait plus tenir la cadence en atelier", témoigne le jeune homme et sa direction a fait le choix de renforcer l'équipe avec l'embauche d'un saisonnier en plus des trois salariés du magasin. 


(Pas le temps de lésiner à l'atelier face à la forte activité / Photo DR Maxime Pitavy / Zoomdici.fr)

Un très fort attrait des gens pour le vélo ?
Stéphane Gardès est le responsable du magasin Velomania à Brives-Charensac. Depuis le déconfinement, on sent un très fort attrait des gens pour le vélo ? Ce qui se traduit par une forte activité en ce moment ? Le délai est long pour les réparations en atelier ?

(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur tablette ou smartphone)

----Nos précédents articles : 
Mobilité douce : quel chemin reste-t-il à parcourir ? (17/09/2019)
Le Puy: une nouvelle flotte de Vélos-en-Velay déployée (22/04/2019)
* Le Puy : nouveau coup de pédale au pied d'une pente raide (16/05/2018)
* Le Puy a un petit vélo dans la tête... tout petit pour l'instant (05/04/2018)-----L'électrique c'est fantastique
Le vélo électrique, c'est le produit phare comme le confirme Stéphane Gardès, responsable du magasin : "on a surtout une demande sur les vélos électriques : VTT, VTC et un peu de véloroute. Clairement, les vélos électriques concentrent l'essentiel de nos ventes en magasin et ils suscitent un gros engouement". La plupart des clients rencontrés ce mardi 2 juin au matin sont d'ailleurs passés à l'électrique.
C'est le cas de Jeannine, qui habite le bassin du Puy-en-Velay et qui possède son vélo électrique depuis trois ans déjà. "Je l'utilise au quotidien, surtout en ville car il y a beaucoup de circulation", témoigne-t-elle, "et aussi un peu sur les chemins mais on essaie de privilégier le vélo à la voiture, même si on manque un peu de pistes cyclables au Puy", déplore-t-elle. Un constat que Zoomdici a eu maintes occasion de souligner, le Puy étant très mal classé dans le dernier baromètre notamment. Vous pouvez retrouver une sélection de nos articles à ce sujet dans l'encadré ci-contre.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire