Le Puy : nouveau coup de pédale au pied d’une pente raide sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le Puy : nouveau coup de pédale au pied d’une pente raide

Date : 16/05/2018 | Mise à jour : 17/05/2018 12:02
Partager

En queue de peloton sur les actions à mener pour favoriser la mobilité douce, Le Puy-en-Velay prend note des bons conseils avisés par Sylvie Banoun, coordinatrice interministérielle pour le développement de la marche et l’usage du vélo.

« Ce qui est frappant, visuellement, quand on arrive de l’extérieur, c’est qu’on a donné une vraie priorité aux voitures ». Les propos de la coordinatrice interministérielle sont dits avec le sourire, mais ils sont dits quand même. Elle a même affiché sa déception prenant en référence le Plan de Déplacements Urbains et Communautaires de 2006 (sous l'ancienne majorité de gauche) qui « était extraordinairement en avance » mais qui n’a jamais abouti.

D’autres travaux sur les voies vertes

En 2019, d’autres travaux sont prévus sur les voies vertes au niveau de Genebret et de La Chartreuse, afin de raccorder l’ensemble de la voie verte de Genebret, la promenade de la Borne vers le viaduc des « 14 ponts », la promenade de la Borne et la promenade des deux rives de la Loire et le Pôle d'échanges intermodal. Le tout formant, à terme, un unique et grand réseau destiné à la mobilité douce. Un autre projet est en cours d’étude : le raccordement à Lavoûte-sur-Loire/Rosières, permettant de relier la Via Fluvia jusqu’à la Vallée du Rhône.

En visite depuis mardi (15 mai 2018) et pour la première fois en Haute-Loire, Sylvie Banoun, a, en seulement une journée, établi son diagnostic : « La répartition des déplacements au Puy est extrêmement déséquilibrée en faveur de l’automobile individuelle, y compris pour les déplacements de courte durée. » La difficulté d’y circuler à vélo est l’exemple le plus probant. En 2016 déjà, Zoomdici s’était interrogé sur la place réservée aux cyclistes au Puy-en-Velay.

Une piste cyclable du PEI au Breuil à l'étude

Le maire du Puy et vice-président de l’Agglo du Puy-en-Velay, Michel Chapuis n’a pas cherché à nier les faits et s’est même montré bon élève posant des questions qu’il a jugé lui-même « naïves » à la représentante de l’État, surnommée Madame Vélo et pour casue, elle ne quitte jamais son deux-roues pliant. Ce qui chagrine l’élu local, c’est de devoir créer des zones réservées aux cyclistes dans cette ville très contraignante d’un point de vue topographique et architectural, mais également envahie par les automobiles. Une montagne qui semble infranchissable. « On travaille sur une piste cyclable – qui mènerait du Pôle d'échanges intermodal jusqu’à la place du Breuil (ndlr) – mais j’ai l’impression que notre schéma est trop tortueux pour éviter le flux de véhicules. Les cyclistes ne le suivront pas.»

« Séparer les publics n’est pas toujours une solution »

A cette réflexion, Sylvie Banoun a apporté un éclairage essentiel. « Séparer les publics n’est pas toujours une solution.» Ainsi créer par exemple, une zone de partage entre les cyclistes et les automobilistes, en réduisant la limitation de vitesse, serait la meilleure approche à retenir pour favoriser le développement de l’usage du vélo en ville. Les cyclistes pourraient même partager les voies de bus, pourquoi pas. La coordinatrice interministérielle irait volontiers un peu plus loin en « éloignant les parkings voitures des centres-villes, mais ce serait politiquement très coûteux.»

Un nouveau parking de covoiturage à Brives-Charensac

Ce mercredi 16 mai 2018, l’Agglo du Puy-en-Velay, représentée par Michel Chapuis et Jean-Paul Bringer, a tout de même souhaité démontrer à la coordinatrice interministérielle sa bonne volonté en lui présentant le nouveau parking de covoiturage situé à Brives-Charensac, derrière le magasin Mr. Bricolage. D’une capacité de 40 à 45 places de stationnement, ce parking est mis à la disposition des adeptes de covoiturage mais est principalement destiné aux personnes souhaitant profiter de la voie verte qui a pour vocation de relier le centre du Puy-en-Velay et à celui de Brives-Charensac.

Stéphanie Marin

Lire aussi :

Le boulevard Bertrand de Doue en travaux jusqu'à mi-octobre (14/05/2018)

Le Puy a un petit vélo dans la tête... tout petit pour l'instant (05/04/2018)

Baromètre des villes cyclables : Le Puy obtient 3,5 / 10 (26 mars 2018)






Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistea le 18 mai 2018 - 18h08
Ça pressait tant que ça d'engager les travaux ??? Ne pouvait-on pas attendre que la déviation soit ouverte ??? A moins qu'il y ait des doutes quand à la date prévue pour son ouverture....???

Signaler un abus

img_journalistes le 17 mai 2018 - 23h00
C'est dommage que la voie le long de la borne soit trop étroite sur certaines portions,le croisement piéton-vélo est délicat parfois. Point positif, mini bus électrique peut-être plus tard les autres modèles plus imposant le seront aussi...

Signaler un abus

img_journalisteAB le 17 mai 2018 - 14h29
Pas besoin d'un avis Ministériel pour se rendre compte que Le Puy est très- très en retard en matière de plan de circulation. On l'a dit et répété nous, les piétons et les cyclistes, mais seules les sirènes des voitures étaient entendues !!!

Signaler un abus