Apprendre aux ados à manger local et bio

ven 04/05/2018 - 18:42 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Impulsée par le Département, la Semaine du Manger Local et Bio en Haute-Loire a quatre objectifs : soutenir l’agriculture locale, redonner du sens à l’alimentation et favoriser l’accès à une alimentation de qualité pour tous. Le quatrième objectif est d’atteindre, d’ici 2020, les 40 % de produits locaux et 20 % de bio dans les collèges. « Nous sommes actuellement à 16 % de produits locaux dans les collèges. Ce n'est pas une question de mauvaise volonté, mais plus d'un manque d'information », précise Marie-Laure Mugnier, conseillère départementale du canton Velay Volcanique, en charge du projet restauration collective Manger local et Bio en Haute-Loire.

Du concret pour convaincre
Sans vouloir camper sur des clichés, il faut avouer qu’il n’est pas facile pour des ados – et nous sommes tous passés par là pour le comprendre -- de se rendre compte de l’intérêt de manger local et bio. Il a donc fallu rendre les choses concrètes avec des visites d’exploitations à côté des collèges. Le but étant de leur montrer que ce qui est produit à côté de chez eux (la viande, les yaourts, les œufs etc) peut ensuite se retrouver dans leur assiette.

Au-delà des élèves, « c’est aussi un vrai travail de sensibilisation de tous les acteurs, qu’ils soient professeurs, principaux, gestionnaires etc, avec les producteurs qui veulent bien s’engager dans cette démarche », explique Marie-Laure Mugnier.

Et le prix dans tout ça ? 
Manger local et bio a un coût, sans qu’on ne sache lequel, il est certain que les 2,80€ que les parents déboursent actuellement pour chacun des repas de leur enfant, ne suffiront pas. « Les parents sont prêts à payer plus pour une meilleure qualité » certifie Madeleine Dubois, vice-présidente du Département en charge de l’éducation, de la culture, des patrimoines, des usages numériques, de la jeunesse et des sports.

----Les neuf collèges labellisés en Haute-Loire
Collège Boris Vian à Retournac
Collège du Mont Bar à Allègre
Collège des Hauts de l’Arzon à Craponne
Collège RL Stevenson à Landos
Collège du Haut Allier à Langeac
Collège du Monteil à Monistrol-sur-Loire
Collège Roger Ruel à Saint-Didier-en-Velay
Collège du Lignon au Chambon-sur-Lignon
Collège Jules Romains à Saint-Julien-Chapteuil-----Neuf collèges labellisés par le Département
Les collèges de la Haute-Loire sont très engagés dans une démarche d’alimentation durable. Quatorze établissements publics et trois privés introduiront des produits locaux et bio dans les menus à l’occasion de cette semaine spéciale. Neuf d’entre eux ont d’ailleurs été labellisés « manger local et bio au collège » par le Département.

Quels sont les critères de ce tout nouveau label ? Basés autour de l’éducation du bien manger, les critères mettent en avant le respect des apports nutritionnels, les efforts qui peuvent être faits pour lutter contre le gaspillage alimentaire, et l'action de sensibilisation menée auprès des collégiens pour développer chez eux le goût de manger.

Cette première vague de neuf établissements labellisés est une première étape avant pourquoi pas une généralisation à tous les collèges du département, toujours sur la base du volontariat. « Il est vrai que dans les collèges, la mobilisation est forte. Certains sont allés jusqu’à faire du compost » assure la conseillère départementale.

Mercredi 16 mai 2018 à 16 heures, en marge du marché des producteurs ouvert à tous aux Jardins de la Visitation à l'Hôtel du Département, les neuf collèges labellisés se feront remettre un prix pour leur démarche engagée.

La Semaine du Manger Local et Bio en Haute-Loire c’est aussi des conférences, des rencontres entre professionnels. Retrouvez le programme complet en cliquant ici.

Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire