Allier pêche et cheval : l'idée géniale de deux altiligériens

mar 16/12/2014 - 13:35 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

Delphine Sigaud, des Ecuries de l'Aventure et Steeve Colin, d'Emotion Pêche, ont mis en place un concept original : le Séjour Trappeur de pêche et cheval, qui allie deux disciplines de pleine nature.
Pour récompenser les initiatives du tourisme équestre, le salon du cheval se tenait à Paris début décembre pour la deuxième année consécutive. Les deux altiligériens ont eu la chance de terminer premier de leur catégorie.
"Nous sommes très fiers d'avoir fait parler de la Haute-Loire et en particulier de la Haute Vallée de la Loire, lieu sauvage et magique qui nous est si cher à tous les deux", relève la jeune femme.

Le cheval : une passion qui ne date pas d'hier
Delphine Sigaud, agricultrice de 35 ans originaire de Haute-Loire, a plusieurs cordes à son arc, puisqu'elle est également monitrice et accompagnatrice de tourisme équestre. Une fois ses études terminées, elle est revenue à Saint-Martin-de-Fugères pour réaliser ce projet d’élevage de chevaux et de tourisme (organisation de randonnée).
Sa maman avait déjà le troupeau de vache, et depuis 2009, elles se sont associées pour créer la partie cheval. Pour Delphine, la passion ne date pas d'hier puisqu'elle monte depuis ses douze ans : "je suis passionné de randonnée, j'adore la complicité qui se créé avec le cheval sur des longues distances, et le côté voyage à cheval me plait beaucoup aussi", témoigne-t-elle.

Le Haut Allier, "un fantastique terrain de jeu pour s'initier ou se perfectionner à la pêche"
Steeve Colin est à la tête d'Emotion Pêche, une association créée en 2006 et qui axe ses activités sur l'enseignement de la pêche à la mouche, aux appâts naturels ou des carnassiers. Il propose des stages de pêche pour les jeunes durant les vacances scolaires et des séjours de pêche pour adultes et séniors.
"Les secteurs de la Haute Vallée de la Loire, du Haut Allier et leurs affluents sont un fantastique terrain de jeu pour s'initier ou se perfectionner à la pêche des truites fario sauvages ou des ombres communs, à la mouche et aux appâts naturels", explique ce moniteur guide de pêche professionnel et diplômé d'un brevet d'Etat.

Cheval, pêche et bivouac
Ensemble, depuis déjà deux ans, ils ont décidé de proposer une activité unique en France  : le Séjour Trappeur de pêche et cheval, qui permet d'appréhender différement la beauté des paysages auvergnats. Il est proposé deux fois par an (en juin et septembre), et permet aux personnes passionnées par la nature de se retrouver pour partager une aventure le temps d'un week-end.
"Au cours de ce voyage à cheval, dans la Haute-Vallée de la Loire, nous accédons à des coins de pêche exceptionnels et sauvages", explique delphine Sigaud, "la convivialité et la détente son au rendez-vous lors de la soirée feu de camp et bivouac".

Sur le plateau TV du salon à Paris, premier de leur catégorie
Dès le mois de septembre, pour accéder à ce concours, ils ont envoyé leur dossier de présentation du séjour Trappeur Pêche et Cheval. "Parmi les 32 dossiers reçus, le notre a été retenu et nous avons eu la chance de présenter ce séjour le vendredi 5 décembre sur le plateau TV du salon à Paris ou nous avons fini premier de notre catégorie", se félicite la jeune femme, avant de souligner : "nous avons présenté brillamment et de façon originale notre séjour durant l'entretien avec le jury, ce qui nous a permis de faire la différence et de remporter le prix".
Une belle récompense donc pour ces deux passionnés des disciplines de pleine nature. Mais que va concrètement leur apporter ce prix ? "Déjà de nous faire connaître", répond-elle, "et puis notre séjour est un concept novateur, alors nous sommes très fiers du produit" lâche-t-elle en guise de conclusion.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire