Aire d'accueil des gens du voyage : les tarifs grimpent de 20 %

lun 14/03/2016 - 11:52 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Il a fallu attendre le début de l'année 2012 pour voir la communauté d'agglomération du Puy se doter d'un équipement (à Eycenac) permettant de répondre aux exigences législatives, car depuis bien des années, la collectivité n'était pas en règle, ce qui donnait un argument aux nomades décidant de stationner de façon anarchique sur divers terrains communaux.  
La loi Besson du 5 juillet 2000 impose en effet aux communes de plus de 5 000 habitants de disposer d'un terrain d'accueil aménagé et entretenu.

----"Ils tentent encore souvent le coup de s'installer gratuitement et illégalement", témoigne Michel Joubert, Président de l'agglo du Puy, "mais maintenant que nous sommes en règle, avec la préfecture et les forces de gendarmerie, on parvient à les faire partir plus rapidement. L'été dernier, ils se sont installés sur ma commune, à Chaspuzac, de midi à 16h, avant de repartir".-----De nombreux précédents
En juillet 2011, une cinquantaine de caravanes avait bloqué les quartiers ponots de Guitard, Ours et Mons pendant près de cinq heures et en mai 2012, c'est le terrain de foot de Blavozy qui avait été pris d'assaut par une cinquantaine de caravanes. A chaque fois, les situations s'étaient débloquées non sans quelques tensions et les riverains s'étaient plaints de nuisances.
Depuis que la communauté d'agglomération du Puy est en règle, un seul incident notoire est à souligner : en juin 2014, c'est le long des rives de la Borne, entre l'hôpital Sainte-Marie, le stade Lafayette et l'Intermarché Chadrac, qu'un camp de gens du voyage d'environ 150 caravanes s'était installé. Le maire du Puy de l'époque, Laurent Wauquiez, s'était personnellement impliqué dans ce dossier, déplorant le vol d'électricité et avait assuré : "ce n'est pas une médiation gentillette qui a fait bouger les choses".

Les tarifs en hausse de 20 %
Après trois années de fonctionnement de l'aire d'accueil des gens du voyage pour les grands passages et "au regard de ce qui se pratique sur les autres aires", la communauté d'agglomération du Puy a voté lors de sa dernière assemblée (le jeudi 3 mars 2016) une hausse des tarifs proposés, "car nous étions très en-dessous de la moyenne".
Il faudra désormais s'acquitter de 3 € par nuitée par caravane et de 16 € par semaine, contre 2,5 € et 13 € précédemment, ce qui représente une hausse d'un peu plus de 20 %. La caution à déposer (qui était de 1 000 € jusqu'alors), est maintenue à ce tarif à partir de 50 caravanes et revue à la baisse (500 €) pour les groupes de moins de 50 caravanes.

Une capacité d'accueil de 160 caravanes
Ouverte depuis février 2012, l'aire d'accueil des gens du voyage de Ladrey-Eycenac s'étend sur 1,5 ha. Elle dispose de 30 emplacements d'environ 150 m², pouvant accueillir chacun deux caravanes, équipés de modules avec eau, électricité et douche. Le séjour maximum est de six mois consécutifs.
L'aire de grand passage est opérationnelle depuis mai 2012. Elle accueille ceux qui, dans le cadre d'une mission évangélique, se déplacent en groupes de 30 à 150 caravanes. Ils peuvent y séjourner deux semaines au maximum. Cette aire est implantée sur 1,8 ha environ et peut accueillir une centaine de caravanes.

Un faible taux d'occupation 
Le taux moyen d'occupation ne prend pas en compte l'aire de grand passage. Il était (pour l'aire d'accueil donc) de 27,70 % entre mars et octobre 2012, avec un pic sur les mois d'été (63,30 %). En 2012, ce sont 314 personnes qui y ont été hébergées pour des séjours souvent inférieurs à un mois (65,20 %), alors que les séjours inférieurs à trois mois sont de l'ordre de 22,80 % et les séjours inférieurs à six mois de l'ordre de 12 %.
----"Ils tentent encore souvent le coup de s'installer gratuitement et illégalement", témoigne Michel Joubert, Président de l'agglo du Puy, "mais maintenant que nous sommes en règle, avec la préfecture et les forces de gendarmerie, on parvient à les faire partir plus rapidement. L'été dernier, ils se sont installés sur ma commune, à Chaspuzac, de midi à 16h, avant de repartir".-----Depuis, le taux d'occupation a été de 27,9 % en 2013 et seulement de 20 % en 2014. En 2015, il a atteint 26,38 % avec des pics en été (86 % en juillet et 72 % en août). L'équipement est forcément déficitaire, même si les taux d'occupation et les tarifs augmentaient de concert. C'est une société privée qui gère le site en permanence, sachant que l'Etat aide financièrement l'agglo à hauteur de 40 % uniquement sur l'aire d'accueil et sur le fonctionnement. Notons enfin que l'Etat propose une aide qui est désormais proportionnelle au taux d'occupation de la structure.

La seule agglo de Haute-Loire dotée d'une aire de grand passage
L'équipement est évalué à 1,7 million d'euros TTC, il a été financé à hauteur de 70 % par l'Agglo, le reste étant à la charge du Conseil Départemental et de l'Etat (420 000 €). Notons aussi que la perspective éducative a bien été prise en compte puisque la scolarisation des enfants est assurée au Puy-en-Velay, à Cussac-sur-Loire et à Saint-Christophe-sur-Dolaizon.
Rappelons enfin que l'agglomération du Puy est la seule du département à être équipée d'une aire de grand passage, alors que les aires d'accueil se sont développées sur plusieurs territoires de Haute-Loire ces dernières années, notamment à Brioude, Langeac, Monistrol-sur-Loire ou encore Yssingeaux.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire