Tous

Aiguilhe

Aiguilhe : le nectar doré souffle sa 29ème bougie ce dimanche

, Mise à jour le 26/11/2020 à 19:24

Temps de lecture : 5 minutes

De nombreux altiligériens ont désormais pris l'habitude de faire leurs provisions de miel à l'occasion de la foire d'Aiguilhe, bien installée dans le calendrier du département puisque c'est bientôt la 30ème édition.
En effet, chaque année depuis 1986, le premier dimanche après la Saint-Michel a lieu la Foire aux Miels d'Aiguilhe. Sur les étals jonchant le bourg, miel, pollen, pain d'épices, nougat, hydromel, propolis et autres bonbons sont proposés : de quoi satisfaire les papilles des amoureux de ce nectar doré.

Un cadre formidable
C'est le rendez-vous incontournable des premiers jours d'automne : le Dimanche 5 Octobre, Aiguilhe sera en fête, et nul doute que les amoureux du village dominé par le 4ème monument préféré des français (lire) verra encore cette année, une belle affluence. D'abord pour le cadre, immuable mais changeant suivant la lumière, le ciel, les bruits et les odeurs...
Ensuite parce que le programme, lui aussi largement identique dans son déroulement, sait se renouveler assez pour ne pas engendrer l'ennui, et incite à cette convivialité bon enfant et populaire qui fleure bon les « reinages » d'antan...

Les Vignards assurent le spectacle
Les visiteurs auront la surprise de voir le village décoré de personnages inattendus : des épouvantails escaladent les façades, trônent au coin des rues, sourient à la foule un peu partout... Dès 8 heures, les Vignards, à grand son de trompes et autres instruments du cru, collecteront les légumes dans le coteau, avec leurs ânes, et la statue en bois du désormais célèbre « Roi de Chosson ».
Leurs chants de sollicitation et de remerciements égayent les rues et sont l'occasion d'échanges hauts en couleurs. A 11 heures, les résultats des concours sont proclamés sur la place du village : concours de peintures, concours des miels...

Enormes marmites pour les grands, chasse au trésor pour les petits
Après l'apéritif offert sur la place avec le pain d'épices, l'association des parents d'élèves de l'École publique propose un repas dans la salle polyvalente. Au début de l'après midi, la formation Croqu'meita fera entendre ses premiers accords qui rythmeront la fête tout l'après-midi, pendant que les Vignards en tenue, bien entendu, accommoderont le potage qui ne tardera pas à mijoter dans les énormes marmites.
Salle de la mairie, on déguste le miel, on découvre la ruche de l'intérieur... Les enfants de 5 à 12 ans, eux, seront à la recherche d'un trésor énigmatique et patrimonial qui les emmènera dans les ruelles du village, pour une fois rendues à la circulation piétonne. Enfin vers 18h30, l'appel à la soupe se fait entendre et chacun la déguste sans modération. Puis à 20h, un feu d'artifice clôture la Fête.

Concours de miels
Deux concours seront organisés le jour de la Foire : un pour les producteurs professionnels et un autre pour les amateurs (moins de 50 ruches). Notons qu'un apiculteur souhaitant vivre de sa passion doit produire l'équivalent de quatre tonnes de miel par an, ce qui limite un peu le nombre de professionnels en Haute-Loire (environ 40).
Le gagnant du concours professionnel est inscrit aux frais de l'association au concours national pour défendre fièrement la réputation du miel altiligérien.

Diverses animations
À l’issue du passage du jury, qui aura lieu le matin, le grand public sera invité, à son tour, à déguster les miels, à partir de 9h. De nombreuses animations viennent compléter la fête : visite au cœur de la ruche, démonstration d’extraction de miel, animations musicales et jeux pour les enfants...
Un concours de peinture est organisé le samedi, avec inscription de 8h30 à 10h30 à la salle polyvalente (amener son support pour le faire tamponner). Le retour des oeuvres est prévu de 17h à 18h30 à l'espace Saint-Michel, au pied du Rocher.

>> Pour vous donner un aperçu de cette fête et du travail d'apiculteur, retrouvez notre reportage vidéo annonçant l'édition 2012 :

L'abeille, sentinelle de la qualité environnementale
Depuis quatre ans déjà, la mairie d'Aiguilhe a décidé d'installer deux ruches sur sa commune, sur les coteaux de Chausson. Mais pourquoi implanter des ruches ? Michel Roussel, le maire d'Aiguilhe, répond spontanément : "pour sensibiliser aux problématiques environnementales et au développement durable. Il est important de se sensibiliser soi-même déjà, en tant qu'élu, mais aussi nos personnels, pour qu'ils évoluent dans leurs pratiques et enfin la population, afin qu'elle soit de plus en plus exemplaire".
L'abeille est souvent considérée comme la sentinelle de la qualité environnementale. Récoltant toute l'année, à chaque floraison, pollen, nectar et miellats, elle est exposée à tout type de pollution et elle y réagit par des modifications biochimiques et des modifications de comportement dans la colonie. Les abeilles sont ainsi d'excellents bio-indicateurs, extrêmement sensibles à la qualité de l'eau et de l'air.

Maxime Pitavy

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire