À Aiguilhe, l'ancienne piscine Quincieu va devenir une salle de congrès : le projet en images

dim 17/12/2017 - 13:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

Confié au cabinet d'architectes Fabre et Speller, le projet de réhabilitation de l'ancienne piscine de Quincieu, située proche du club de tennis, au bord de la rocade d'Aiguilhe, se veut ambitieux : 3,5 millions d'euros au total pour "recycler" cette structure actuellement à l'abandon.
----Le financement
Le projet a été estimé à 3,5 millions d'euros, l'un des plus couteux jamais votés par la communauté d'agglomération. Et répartis comme suit :
- Europe : 22% (790.000€)
- Région : 47% (1.650.000€)
- État : 11% (400.000€)
- Agglo : 20% (710.000€)-----Une nouvelle salle de congrès
L'objectif de l'agglomération est d'en faire une nouvelle salle de congrès, "dédiée, entre autres, aux expositions, réceptions, salons et événements etc." Les travaux seront divisés en quatre unités.

Premièrement, la grande salle. Il faudra y "obturer les anciens bassins et remettre à niveau l’ensemble de la pièce dans le but de créer une salle polyvalente", détaille Franck Paillon, élu rapporteur du projet.

Ensuite, la travée des services. "L’objectif des travaux dans cette zone est de créer une travée d’Est en Ouest faisant office de travée de service pour accéder au bâtiment depuis la rue, accueillir le hall d’entrée, l’accueil, l’espace bar pour la grande halle et desservir la galerie d’exposition."

L’aile Sud du bâtiment sera réhabilitée pour accueillir "une grande galerie d’exposition comportant 13 stands". Enfin, sous cette galerie d’exposition, au niveau sous-sol, "l’espace disponible sera utilisé pour créer des loges avec des sanitaires et vestiaires".

Pour le président de l'agglo Michel Joubert, l'équipement "faisait défaut sur notre territoire", et répondra aux besoins des associations et des professionnels de l'événement.
"Fastueux", dit l'opposition
Mais certains élus ne partagent pas cet avis. Parmi eux, Laurent Johanny, conseiller socialiste à l'agglomération. "Ce projet est fastueux.[...] Comment peut-on présenter un rapport à plus de 3,5 M€ sans destination avérée et, dans le même temps, souligner lors de précédents rapports, qu’il faut faire attention aux dépenses, notamment lors de l’examen des déplacements des enfants dans les écoles."

Pour l'élu, ce projet pourrait faire doublon avec d'autres équipements communautaires, soit "le centre culturel André Reynaud, le théâtre, la salle des Orgues à Espaly, l’ouverture prochaine du Musée Crozatier et le devenir de l’Hôtel-Dieu"
Le projet en images
crédit : cabinet Fabre et Speller

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire