Aïd-al-Adha : réglementations commerciale et sanitaire

Par A.Wa jeu 07/07/2022 - 15:07 , Mise à jour le 07/07/2022 à 15:07

A l’occasion de la fête musulmane de l’Aïd-al-Adha qui débutera ce samedi 9 juillet 2022, la Direction Départementale de l’Emploi, du Travail, des Solidarités et de la Protection des Populations (pôle Santé Publique Vétérinaires et de l’Environnement) appelle l’attention de tous les opérateurs sur le respect des réglementations commerciale et sanitaire en vigueur, en particulier :

"- L’abattage rituel des animaux en dehors d’un abattoir agréé, de même que la mise à disposition d’un terrain ou d’un bâtiment en vue de cet abattage rituel, sont strictement interdits et constituent des délits pénaux passibles de 6 mois d’emprisonnement et 15 000 € d’amende,
- Identification et circulation des ovins : les animaux doivent être correctement identifiés (boucles) et accompagnés d’un document de circulation établi par le vendeur :
* Agneaux : une boucle et un document de circulation ;
* Brebis ou béliers (animaux de plus d’un an) : deux boucles et un document de circulation sur lequel figure le numéro de l’animal,
- Le transport devra être réalisé dans des conditions adaptées de bien-être animal. Le transport des animaux pattes liées est interdit. Le transport d’animaux vivants dans des conditions ne satisfaisant pas à leur bien-être est une infraction punie d’une amende de 750 €,
- Les animaux amenés à l’abattoir doivent être propres et si possible sans laine excessive afin de permettre le travail des carcasses dans de bonnes conditions,
- Pour des raisons de santé publique, les carcasses seront remises aux particuliers sans la rate et l’intestin ; les carcasses des brebis et béliers (animaux de plus d’un an) devront avoir subi à l’abattoir le retrait de la moelle épinière et de la tête.
- L’importation illégale de viandes ou sous-produits d’origine animale (trophées, peaux, etc) est punie de deux ans d’emprisonnement et 300 000 € d’amende. Ces produits pourront être saisis et détruits lors des contrôles. Pour les particuliers n’ayant pas réservé, il est rappelé qu’ils peuvent faire appel aux bouchers spécialisés en viande hallal du département ou aux abattoirs des départements limitrophes, l’abattoir temporaire de St Etienne en particulier
."

Vous aimerez aussi