Agnès Jersyk et son univers Toutankouleurs à Brioude

Par NPi mar 25/10/2022 - 16:45 , Mise à jour le 25/10/2022 à 16:45

A la rencontre d'Agnès Jersyk, artiste peintre qui expose dès aujourd'hui mardi 25 octobre, et jusqu'au 25 novembre, à la Maison Mandrin de Brioude. 

Dans la Maison Mandrin, galerie d'art municipale de Brioude, ce jour, mardi 25 octobre, Agnès Jersyk et son compagnon François Nicolas, finalisent l'installation. Car pour un mois, les oeuvres "Toutankouleurs" de l'artiste vont habiter les lieux, et ce soir, 18h30, c'est le vernissage !

Agnès Jersyk est une autodidacte dans l'univers de la peinture. "Je n'ai pas fait d'école d'art, et je n'ai jamais vraiment aimé dessiner" confie-t-elle.

Son truc à elle, c'est l'intuition, celle qui part du coeur et arrive jusqu'à la pointe de son pinceau. Elle peint des tableaux tous très singuliers, abstraits, imprégnés de son amour pour la nature, notamment le plateau du Velay, où elle réside depuis quatre ans maintenant, mais qui l'inspire depuis une vingtaine d'années. "Mon compagnon est originaire du coin, nous venions en vacances, en week-ends. Puis finalement nous nous sommes installés là-bas."

Native de la région parisienne, et issue d'une famille modeste, aux origines italiennes, stéphanoises et polonaises, Agnès Jersyk est l'exemple même d'un parcours atypique, à l'image de ses oeuvres où se mêlent différents jeux de couleurs et textures. "J'utilise le pouring, une technique de superposition de peintures et cela créé des formes, c'est magique".

L'artiste découvre l'art sur les bancs de l'école "avec de la gouache sur du papier canson épais" se rappelle-t-elle. "Lorsque j'étais enfant l'art c'était savoir dessiner. Moi j'aimais faire des mélanges de couleurs et simplement laisser exprimer qui j'étais" Plus tard, elle s'essaye à la peinture à l'huile, changeant également de région, pour s'installer en Haute-Provence et ses paysages inspirants. 

Son travail retrace aujourd'hui toutes ces années de découverte de lieux, de personnes, de techniques. Elle utilise maintenant principalement l'acrylique, et incorpore des matières, comme le sable, la colle, la pouzzolane de son propre terrain, pour créer des reliefs sur ses oeuvres. 

 

Photo par Zoomdici

Un univers singulier, spontané, et une artiste généreuse et passionnée, accompagnée de François, son conjoint, qui la soutient et lui porte conseil. "Il choisit les noms des oeuvres bien souvent" dit-elle, amusée. Et pendant que Madame parle avec passion de son univers, Monsieur gère les détails logistiques, comme où mettre le nom des oeuvres ? Et cela a toute son importance. "Si on voit le titre de l'oeuvre avant de regarder le tableau, on est influencé" explique-t-il.
Le but étant de laisser les visiteurs s'abandonner à des scénarios imaginaires, et réinventer à leur manière l'histoire que raconte chacun des tableaux. 

L'exposition "Toutankouleurs" est à découvrir jusqu'au 25 novembre, à la Maison Mandrin. Et pour ceux qui souhaitent discuter avec ce sympathique couple et découvrir les oeuvres sous l'oeil de leur créatrice, Agnès Jersyk et son compagnon seront présents, chaque week-end, et heureux d'accueillir les visiteurs. 
 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés