Agglo du Puy : le réseau chaleur bois bientôt à plein régime

lun 18/12/2017 - 17:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

Le réseau actuel fournit de la chaleur à plus de 900 logements sur les quartiers de Guitard, de Roche-Arnaud et du Val-Vert. Il alimente également des bâtiments publics appartenant à divers collectivité : le lycée C&A Dupuy (Région), les archives départemental (Département), la piscine La Vague (Agglo du Puy), ou encore six bâtiments municipaux.

Les nouveaux logements et bâtiments desservis
Côté logements, ils seront près de 2 000 à être raccordés fin 2018 grâce à l'extension aux copropriétés (Le Limousin, Le Vals, l'Alsace et Le Parc), aux logements sociaux du Foyer Vellave et au futur l'EHPAD Les Vergers de Léa.
Du côté des bâtiments collectifs, ils passeront de 50 à 60, avec l'arrivée dans le dispositif de la maison d'arrêt, le lycée Jean Monnet, la maison de retraite Nazareth, le collège Jules Vallès, la CPAM et l'URSSAF

----"Une erreur politique de passer à côté"
Le chantier est évalué à 1,7 million d'euros ("autant de retombées pour l'économie locale", espèrent les élus) et il bénéficie de 70 % de fonds publics (ADEME, FEDER, Région, Département). "Ce projet est si bien subventionné", a lancé Michel Chapuis, "que ce serait une erreur politique et économique de passer à côté".-----Des contraintes techniques et financières
"Le bouche à oreille a fait son petit bonhomme de chemin", se félicite Willy Guieau, vice-président de l'Agglomération du Puy en charge de la transition énergétique et de la gestion des déchets, "la maison d'arrêt et la copropriété Le Parc nous ont harcelés pour être reliés", énonce-t-il dans un sourire. Il faut préciser que la chaufferie n'était pas utilisée à pleine puissance et qu'il était donc dans l'intérêt de tous d'étendre le réseau.
Problème : il faut enjamber le Dolaizon et la voie ferrée pour desservir les quartiers pré-cités. "Il a fallu négocier pour que ça ne se répercute pas sur la facture de l'usager", insiste l'élu. C'est Cofely, en tant que délégataire, qui conçoit, réalise, finance et exploite ce réseau chaleur. Subventionné à 70 % (voir encadré), l'amortissement de cet investissement sera réalisé sur une durée de 16 ans jusqu'à l'échéance du contrat de délégation.

La chaufferie tournera désormais à plein régime ?
Charles Utheza est le responsable commercial pour Cofely. Cette extension est le fruit d'une satisfaction des usagers ? La chaufferie tournera désormais à plein régime ? Si l'on veut encore étendre le réseau, il faudra donc en construire une nouvelle ? 

Deux emplois créés et du bois 100 % de Haute-Loire
On va donc passer de 5,7 à 8,5 km de réseau, de 50 à 60 bâtiments publics raccordés et de 900 à 1920 logements. Concernant le bois consommé, il faudra désormais compter 9 000 Tonnes (7 000 jusqu'à présent) et deux emplois devraient être créés. Grosso modo, on considère qu'il faut un équivalent temps plein pour 1 000 Tonnes de bois.
"On est assis sur une mine de bois", plaisante Willy Guieau, quand le Président de l'agglomération du Puy Michel Joubert renchérit : "cette option va renforcer et développer notre filière boiselle constitue une ressource renouvelable et alternative aux énergies fossiles". La Haute-Loire est un département très boisé (près de 40 % de sa surface) et pourtant, sa filière bois est loin d'être florissante. La rédaction de Zoomdici avait consacré un dossier à la filière bois à l'été 2013.

Une mesure pour accroître le pouvoir d'achat des Ponots ? 
Tout devrait désormais aller très vite car le chantier est estimé à trois mois seulement. La municipalité ponote, qui entrevoit des travaux dans le secteur, va coordonner son action. 
Michel Chapuis est le maire du Puy. Cette extension du réseau chaleur bois va permettre de raccorder un certain nombre de bâtiments publics et les collectivités peuvent espérer réaliser des économies. Il y a également des logements sociaux. Cette extension va-t-elle permettre d'accroître le pouvoir d'achat des Ponots ? 

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire