90 000 masques lavables pour la Hte-Loire

ven 21/08/2020 - 14:24 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:07

----Définition de Cluster :
Cluster est un terme anglais qui signifie en français grappe ou groupe. Dans le cas de la pandémie de Covid-19, les autorités sanitaires emploient ce terme lors de la survenue d'au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement de personnes, qu'ils se connaissent ou non.-----À voir comment les foyers de contamination flambent à nouveau un peu partout dans le pays et également en Haute-Loire, il est évident que la lutte contre la Covid-19 est loin d’être terminée. Actuellement, 266 clusters sont en cours d’investigation en France d’après Santé Publique France.
Près d’une vingtaine de nouveaux foyers se déclarent toutes les 24 heures. « 25 clusters sont identifiés par jour, contre 5 il y a quelques semaines », avait déploré le Premier Ministre, Jean Castex, le 11 août dernier lors de sa visite à l’hôpital de Montpellier. Ainsi, pour couper l’herbe sous le pied d’une nouvelle pandémie de masse et d’un éventuel confinement généralisé, le gouvernement ne cesse de marteler les gestes appropriés à adopter en incitant l’utilisation sans condition des mesures barrières.

Six masques pour chaque personne concernée
En ce sens, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, avait annoncé le 21 juillet une distribution massive de masques de protection individuelle contre la Covid-19. Les personnes concernées par cet octroi sont celles exclusivement en situation de précarité. Cette distribution assurée par la Poste est en cours depuis le 29 juillet. À l’échelle de la France, ce sont 50 millions de pièces envoyées à 8,2 millions de bénéficiaires.
En Auvergne-Rhône-Alpes, 4,7 millions de masques iront à 800 000 personnes. Parmi celles-ci, elles seront 15 000 en Haute-Loire à recevoir chacune six masques lavables 20 fois. Cela leur permettre une protection d’au moins 60 jours, d’après le gouvernement.

----320 facteurs en Haute-Loire :
Pour une telle opération de distribution, ils sont 320 facteurs altiligériens à sillonner en ce moment les routes vellaves pour remplir les boites aux lettres des bénéficiaires. En France, 70 000 participent à cette mission d’utilité publique.-----Un budget considérable pour les plus modestes
Mais pourquoi aux seules personnes déclarées en situation de précarité ? Car le budget destiné à l’achat de ces protections sanitaires peut vite prendre des proportions importantes pour les foyers les plus modestes et inciter le non port du masque à cause d’un problème de moyens.
D’après les prix affichés dans le commerce et le journal 60 millions de consommateurs, les masques jetables, d’une durée de vie de 4 heures, coûtent 60 centimes l’unité, soit 8,4 euros la semaine pour une utilisation de deux masques par jour. Ce qui fait une somme de 33,6 euros mensuellement pour une seule personne.

Un masque lavable, supportant 10 passages en machine, est facturé en général à 3 euros. Ce prix monte entre 6 et 10 euros, voir plus, pour les protections sanitaires résistants entre 20 et 30 lavages. Une personne devra donc débourser 24 euros par mois si elle choisit le modèle à 3 euros, réutilisable 10 fois. Un budget qu’il faudra multiplier d’autant qu’il y a de personne de plus de onze ans dans la cellule familiale.

Nicolas Defay

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire