68 places supplémentaires au parking Michelet

mer 28/09/2016 - 13:43 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

Ces places n'ont en réalité pu voir le jour que par un effet de cascade : le déplacement de la gare routière, depuis le parking Michelet jusqu'au Pôle Intermodal, a libéré l'anneau du parking Michelet, jusqu'à présent régulièrement encombré par les cars. Cet espace est venu offrir une réserve de places de stationnement dans un secteur où il est toujours très difficile de se garer.
Les 68 places supplémentaires bénéficient d'un tarif zone verte (réservé aux longues durée, avec possibilité d'abonnement, plus économique que la zone orange). La création de ces 68 places ne représente pas un réel investissement pour la municipalité, qui envisage d'autres aménagements sur le même secteur. 

Le stationnement, un des points noirs de la ville du Puy-en-Velay ? 
Michel Chapuis, la création de ces 68 places supplémentaires au parking Michelet, c'est véritablement un sujet qui affecte le quotidien des Ponots, et plus largement des habitants de l'agglomération ? Le manque de stationnement est l'un des points noirs de la ville du Puy-en-Velay ? Vous aviez des remontées négatives à ce sujet ? Qui stationne ici ? Surtout des gens qui laissent leur véhicule pour la journée ?

Des annonces et des réalisations, pour un total de plus de 2 000 places en ville
Le stationnement fait partie des principales problématiques de la majorité municipale. Lors de la campagne électorale de 2014, Laurent Wauquiez avait d'ailleurs clairement annoncé la couleur : l'objectif était de créer 400 places de stationnement supplémentaires, entre l'esplanade du Pensio, le Pôle intermodal et Massot, de l'autre côté de la Borne, avec le parking d'Estrouilhas, qui devrait être opérationnel fin 2016 ou début 2017 (lire notre article).
Dans le même temps, un projet de parking privé a vu le jour sur les rives du Dolaizon, où une trentaine d'arbres centenaires a été abattue afin de pouvoir offrir une cinquantaine de places supplémentaires... au grand dam de l'opposition. La vaste étude de circulation sur l'agglomération du Puy, menée en ce moment et dont les conclusions seront rendues fin décembre, se penche aussi sur les questions de stationnement (on relève notamment que 82 % du trafic est pendulaire). Il ne faut en tout cas pas négliger les questions de stationnement, car elles peuvent parfois irriter nos concitoyens... comme ça a été le cas en août dernier lorsqu'un automobiliste a retrouvé sa voiture recouverte de farine !

Un dépose-minute devant l'école et une halte Tudip maintenue
Dans les prochains jours, un dépose-minute sera créé devant l'entrée de l'école Michelet, afin de compléter ces premiers aménagements. Une décision qui a été prise après une sollicitation des parents d'élèves de l'école Michelet, soucieux de davantage sécuriser ce périmètre.
Si la gare routière a été transférée au Pôle Intermodal, la halte Michelet reste un arrêt Tudip des principales lignes du réseau. Toutes lignes confondues, chaque jour, ce sont 113 navettes qui transitent de Michelet au Pôle Intermodal, et 67 dans l'autre sens, en plus de la navette gratuite quotidienne qui relie les deux points toutes les vingt minutes (entre 7h10 et 18h40, du lundi au samedi).

Pour l'opposition, Le Puy est un "parking à ciel ouvert"
Le conseiller municipal d'opposition Laurent Johanny (PS) regrette "une vision passéiste" de l'aménagement urbain "digne des années 1970". Selon lui, depuis 2008 (ndlr : arrivée à la tête de la mairie de la droite avec Laurent Wauquiez), "on s'enfonce dans une dynamique défavorable avec toujours plus de parkings". Citant "un élu de la majorité au sein d'une commission", il qualifie la ville du Puy de "parking à ciel ouvert".
Pour l'élu socialiste, ce n'est pas ainsi que le centre-ville commerçant survivra. Et même s'il reconnaît que la demande de plus de stationnements vient en partie de nombreux commerçants, il estime que certains d'entre eux ont une autre vision du centre-ville avec des parkings périfériques et des navettes amenant les clients dans un centre piétonisé, ainsi "sécurisant et agréable".

Un vaste aménagement de la place Michelet, en réunissant les deux parties ? 
Michel Chapuis, cet aménagement s'inscrit dans la logique de l'étude de mobilité, qui rendra ses résultas fin décembre... Ces 68 places, finalement, ne représentent qu'un petit chantier car on envisage un bien plus vaste aménagement de la place Michelet, réunissant les deux parties ?
 


Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire