6 jours de l’enduro : fierté et excitation à quelques heures des premiers tours de piste

Par Nicolas TERME sam 27/08/2022 - 06:00 , Mise à jour le 27/08/2022 à 06:00

L’heure était à l’enthousiasme, ce jeudi 26 août à l’aérodrome de Loudes, pour la traditionnelle présentation d’ouverture de cette 96ème édition du concours international des six jours d’enduro.
Du lundi 29 août au samedi 3 septembre, la plus ancienne compétition moto tout terrain sillonnera en effet les chemins de Haute-Loire pour le plus grand plaisir des amateurs, des organisateurs et des élus.
Retour sur la présentation d'une compétition qui aura l'ambition de "faire rayonner notre territoire".

Présentation de la 96ème édition des 6 Jours Internationaux d'Enduro à Loudes Photo par Nicolas TERME

Un sport de pleine nature qui trouve ses racines en Haute-Loire

Quelques chiffres pour une compétition hors norme !

6 jours de compétition
700 kilomètres d’itinéraires
80 communes traversées
3 boucles complètes sur le département
650 pilotes
600 bénévoles

Il y avait du beau monde, ce jeudi 26 août à l’aérodrome de Loudes, où le concours international des six jours d’enduro a récemment installé son paddock. Sportifs, organisateurs, bénévoles, responsables politiques locaux, présidents des différentes instances sportives représentées… tous étaient présents pour souligner les attraits exceptionnels de cette compétition.    
Plus ancienne compétition moto tout terrain, cette épreuve, longue de six jours, est certainement l’une des plus dure et exigeante physiquement. Course mythique de référence mondiale, « les six jours » fait revenir l’enduro sur les terres des ses premiers amours, en Haute-Loire, là où quelques pionniers de la discipline vont organiser, en 1972, le premier enduro de France. 

Une course d’envergure dans des paysages spectaculaires

Les responsables du comité d’organisation ont notamment salué la venue du « plus grand évènement sportif mondial de la discipline » dans ce territoire historiquement lié à l’enduro. La présentation détaillée des trois parcours a été l’occasion de souligner « la belle variété des terrains » et la « très haute validité technique » d’une compétition préparée de longue date. Du Puy-en-Velay à Langeac, de Saugues au Bouchet Saint-Nicolas, de Craponne à Retournac, plus de 700 kilomètres de pistes traverseront ainsi près de 80 communes altiligériennes.

« Une terre modeste qui accueille le Monde avec fierté »

Du côté du monde politique et économique, on se réjouit de ce coup de projecteur bienvenu à l’heure de la saison touristique. Pour Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Haute-Loire est ainsi « ce petit poucet modeste qui accueille avec fierté cet évènement sportif mondial ». Revenant sur les éventuelles retombées économiques pour notre région, Michel Chapuis, maire du Puy-en-Velay, souligne « un coup de boost hallucinant pour notre saison touristique » et avance le chiffre de "10 000 à 20 000 nuitées" supplémentaires réservées sur le territoire. Pour les deux responsables locaux, la tenue de ce concours international des six jours d’enduro va faire « rayonner la ville préfecture et toute la Haute-Loire ».

« Marre de la dictature d’opinion d’un groupuscule minoritaire »

Si l’heure est aux réjouissances, Laurent Wauquiez n’hésite pas à revenir sur les polémiques, notamment environnementales, qui ont entaché la tenue de l’évènement. Face aux associations de défense de l’environnement qui parlent d’un « coup de poignard pour l'écosystème du territoire », le président de région s’élève lui vigoureusement contre « les minorités qui caricaturent » et « la dictature d’opinion d’un groupuscule minoritaire ».
Même discours du côté du maire du Puy-en-Velay qui rejette ces critiques et parle pour l’enduro d’un « sport de plein air autorisé qui contribue, à sa manière, à l’entretien de la nature ».

L'équipe de France féminine d'enduro à Loudes le 27/08/2022 Photo par Nicolas TERME

"On espère entendre une belle Marseillaise la semaine prochaine"

La cérémonie s'est achevée sur la présentation de quelques unes des nombreuses équipes nationales engagées. Si l'Italie, tenante du titre, fait figure de favorite, c'est l'équipe de France et ses "locaux de l'étape" qui sont attendus de pied ferme ! Ainsi il faudra notamment suivre avec attention les performances des altiligériennes Justine Martel et Marine Lemoine engagées avec l'équipe de France féminine.  

L'ensemble des acteurs nous donne rendez-vous pour la cérémonie d'ouverture, samedi 27 août à partir de 20h dans la ville historique du Puy-en-Velay.
Retrouvez le parcours, l'agenda et le programme complet sur le site officiel de l'évènement et sur la page Facebook des 6 jours de l'enduro.

Nicolas TERME

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

13 commentaires

st

lun 29/08/2022 - 18:29

@ne : fervent pratiquant de VTT et absolument pas de moto dont je me fous éperdument, j'espère bien qu'ils ne vont pas fermer les pistes un fois l'évènement terminé car je me réjouis déjà de découvrir de nouveaux chemins. Concernant les nuisances sonores, ça ne dure qu'une semaine donc aucun problème de ce côté-là. Par contre, si les forces de l'ordre pouvaient contrôler et verbaliser un peu plus les motos, scooters et autres voitures aux pots modifiés en ville ça serait une très bonne chose. Au Puy, c'est 365 jours par an que l'on subit les nuisances sonores et la pollution.

A noter qu'il y a foule de vans, camping-cars et touristes en ville grâce à cet enduro. Je pense que les retombées économiques devraient être importantes.

le

lun 29/08/2022 - 08:46

J'ai pratiqué la moto de randonnée dans les chemins avec le plus de respect possible. Mais j'ai abandonné à force de voir mes "semblables" faire vraiment n'importe quoi sans aucun respect. Je ne veux pas être de ces gens.
Je fais maintenant du VTT et suis toujours affligé des comportements de ces "motards verts" qui rendent impraticables des kilomètres de chemins. J'ai des exemples. Entretenir un chemin ce n'est pas simplement le débroussailler c'est surtout faire en sorte de ne pas créer d'ornière, ne pas ou remettre en place des pierres judicieusement placées par nos ancêtres pour couper le ruissellement, etc.
Je rappelle quand  même que La "journée des chemins" ou les "remises en état" ne sont faites qu'à cause de la pression de l'opinion publique.

ne

dim 28/08/2022 - 21:05

et QUID des nuisances sonores générées ? On quitte la ville pour être tranquille en campagne et on nous impose vos pétarades! Et QUID des parcours ouverts et balisés pour l'occasion, qui sont déjà occupés par des petits jeunes en 50 ou 125 cc du coup.  !!!!!! J'espère que vous avez pensé à fermer ces pistes une fois votre évènement fini au moins !!!!! Sinon, autant quitter la Haute Loire, ma famille et moi,  pour un département  plus respectueux du calme de nos campagnes, sans soucis ...

h4

dim 28/08/2022 - 19:56

Il y a une ville - Colmar je crois - qui envisage de verbaliser les véhicules à l'arrêt qui n'arrêtent pas leurs moteurs.

dj

dim 28/08/2022 - 15:37

Pour constater la manière vertueuse dont les motos s'occupent de la nature il suffit de faire actuellement un petit tour à Eycenac.......

Quelle plaisanterie franchement....

Il convient d'assumer c'est tout. Si on veut des motos on le dit et on assume les conséquences.

Dire que ces gens se préoccupent de la nature ça porte un nom: hypocrisie et manque de courage....

la

dim 28/08/2022 - 10:16

Eh oui maintenant il faudrait  faire du vélo  etre promeneurs   hier il y avait le rallye Velay Auvergne à laussonne aucune critique pourtant les voitures doivent polluer aussi il y a de la place pour tous  a chacun de faire attention 

ph

sam 27/08/2022 - 17:51

A voir les photos des passages on se demande si ce n'est pas se moquer du monde que de parler de protection des chemins et de la nature .

Ou plutôt on ne se le  demande pas , ces fous de mécanique se moquent éperdument de la planète .

m.

sam 27/08/2022 - 15:42

Aprés avoir regardé les photos où est passé notre président de l'agglo Mr Joubert? L'enduro se passe sur la commune de Chaspuzac et pas de Mr Joubert en vue, serait-il souffrant où sur la sortie en  politique???? Mr Wauquiez n'aurait-il plus besoin de lui? Aurait-il fait trop de conneries(marché couvert, pollution du Say a pralhac et j' en passe).Où l'eau sale  du campement des motos va? Auront-nous une autre pollution aprés leur passage? Pas fier du tout de nos élus, c'est eux qui le croit...

ce

sam 27/08/2022 - 14:26

L’enduro est un superbe sport très exigeant. Ces sportifs sont passionnés de mécanique et surtout de nature. La plupart travaille dur pour financer leurs coûteuse passion. Les clubs entretiennent des kilomètres de sentiers chaque année. Les gens tristes et méchants que sont les écologistes ne se risquent pas à organiser de tels événements. Comme eux n’aiment pas, ils voudraient interdire. Ils ne font rien la plupart du temps et quand il font c’est la catastrophe (Paris, Grenoble, Lyon). Les parcours seront certainement laissés plus propre que certains sites après un festival de zadiste écolo altermondialistes. Alors arrêter de pleurer, allez parler aux sportifs aux organisateurs, buvez un coup avec eux. La Haute-Loire est belle, sachons la célébrer avec le monde !

ga

sam 27/08/2022 - 12:58

Plus de la moitié des articles "loisirs" de Zoom parlent de Monster trucks, enduro, rallye ou autres pétaradages. Soit je suis un extra-terrestre et le monde est devenu complétement beauf soutenu par ses représentants, soit la culture et la nature compte encore un peu aux yeux des gens et il faut alors changer les thèmes cibles du journal. J'espère que la deuxième proposition est bonne. 

ro

sam 27/08/2022 - 12:19

Cet article est déprimant, les photos qui l'accompagnent encore plus.

ru

sam 27/08/2022 - 11:28

Excitation ... certainement mais fierté ?

 

FIER DE QUOI ? de détruire, de saccager, de polluer ...

m.

sam 27/08/2022 - 11:14

Quand a Mr Wauquiez, pourquoi  ne monte-il pas le mézenc en moto cross, pas de dégâts là-bas. Rien a foutre de notre nature ce monsieur, suppression des aides pour les zones natura 2000, aide en plus pour des agriculteurs qui détruisent tout notre environnement . Certains parlent des néoruraux, je n'en suis pas un. j'ai été élevé dans une ferme avec parents, grand-parent ou on m'a appris le respect de ce qui nous donné à manger, j'en est marre mon coin de paradis est devenu un enfer grâce à des gens comme Mr Wauquiez, Fialip,Duplomb, Joubert ,et cie. J'espère que la base comprendra et ne voteront plus pour eux ( élection présidentielle et régionale) Changeons de tête en Haute-Loire, il est temps...