Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

6 jours de l’enduro : fierté et excitation à quelques heures des premiers tours de piste

Par nicolas.terme.pro sam 27/08/2022 - 06:00 , Mise à jour le 27/08/2022 à 06:00

L’heure était à l’enthousiasme, ce jeudi 26 août à l’aérodrome de Loudes, pour la traditionnelle présentation d’ouverture de cette 96ème édition du concours international des six jours d’enduro.
Du lundi 29 août au samedi 3 septembre, la plus ancienne compétition moto tout terrain sillonnera en effet les chemins de Haute-Loire pour le plus grand plaisir des amateurs, des organisateurs et des élus.
Retour sur la présentation d'une compétition qui aura l'ambition de "faire rayonner notre territoire".

Présentation de la 96ème édition des 6 Jours Internationaux d'Enduro à Loudes Photo par Nicolas TERME

Un sport de pleine nature qui trouve ses racines en Haute-Loire

Quelques chiffres pour une compétition hors norme !

6 jours de compétition
700 kilomètres d’itinéraires
80 communes traversées
3 boucles complètes sur le département
650 pilotes
600 bénévoles

Il y avait du beau monde, ce jeudi 26 août à l’aérodrome de Loudes, où le concours international des six jours d’enduro a récemment installé son paddock. Sportifs, organisateurs, bénévoles, responsables politiques locaux, présidents des différentes instances sportives représentées… tous étaient présents pour souligner les attraits exceptionnels de cette compétition.    
Plus ancienne compétition moto tout terrain, cette épreuve, longue de six jours, est certainement l’une des plus dure et exigeante physiquement. Course mythique de référence mondiale, « les six jours » fait revenir l’enduro sur les terres des ses premiers amours, en Haute-Loire, là où quelques pionniers de la discipline vont organiser, en 1972, le premier enduro de France. 

Une course d’envergure dans des paysages spectaculaires

Les responsables du comité d’organisation ont notamment salué la venue du « plus grand évènement sportif mondial de la discipline » dans ce territoire historiquement lié à l’enduro. La présentation détaillée des trois parcours a été l’occasion de souligner « la belle variété des terrains » et la « très haute validité technique » d’une compétition préparée de longue date. Du Puy-en-Velay à Langeac, de Saugues au Bouchet Saint-Nicolas, de Craponne à Retournac, plus de 700 kilomètres de pistes traverseront ainsi près de 80 communes altiligériennes.

« Une terre modeste qui accueille le Monde avec fierté »

Du côté du monde politique et économique, on se réjouit de ce coup de projecteur bienvenu à l’heure de la saison touristique. Pour Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Haute-Loire est ainsi « ce petit poucet modeste qui accueille avec fierté cet évènement sportif mondial ». Revenant sur les éventuelles retombées économiques pour notre région, Michel Chapuis, maire du Puy-en-Velay, souligne « un coup de boost hallucinant pour notre saison touristique » et avance le chiffre de "10 000 à 20 000 nuitées" supplémentaires réservées sur le territoire. Pour les deux responsables locaux, la tenue de ce concours international des six jours d’enduro va faire « rayonner la ville préfecture et toute la Haute-Loire ».

« Marre de la dictature d’opinion d’un groupuscule minoritaire »

Si l’heure est aux réjouissances, Laurent Wauquiez n’hésite pas à revenir sur les polémiques, notamment environnementales, qui ont entaché la tenue de l’évènement. Face aux associations de défense de l’environnement qui parlent d’un « coup de poignard pour l'écosystème du territoire », le président de région s’élève lui vigoureusement contre « les minorités qui caricaturent » et « la dictature d’opinion d’un groupuscule minoritaire ».
Même discours du côté du maire du Puy-en-Velay qui rejette ces critiques et parle pour l’enduro d’un « sport de plein air autorisé qui contribue, à sa manière, à l’entretien de la nature ».

L'équipe de France féminine d'enduro à Loudes le 27/08/2022 Photo par Nicolas TERME

"On espère entendre une belle Marseillaise la semaine prochaine"

La cérémonie s'est achevée sur la présentation de quelques unes des nombreuses équipes nationales engagées. Si l'Italie, tenante du titre, fait figure de favorite, c'est l'équipe de France et ses "locaux de l'étape" qui sont attendus de pied ferme ! Ainsi il faudra notamment suivre avec attention les performances des altiligériennes Justine Martel et Marine Lemoine engagées avec l'équipe de France féminine.  

L'ensemble des acteurs nous donne rendez-vous pour la cérémonie d'ouverture, samedi 27 août à partir de 20h dans la ville historique du Puy-en-Velay.
Retrouvez le parcours, l'agenda et le programme complet sur le site officiel de l'évènement et sur la page Facebook des 6 jours de l'enduro.

Nicolas TERME