50 000 km à pied en cinq ans : le rêve fou de deux Ponots

jeu 03/04/2014 - 16:23 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

« Walking days », c'est le nom qu'ont donné deux altiligériens à leur aventure à venir. Le 15 août prochain, ils partiront faire un véritable tour du monde à pied. Première étape, relier le Puy-en-Velay et Sydney. Arrivés en Australie, les jeunes hommes feront un premier bilan de leur périple et resteront sur place neuf mois afin de financer la suite de leur voyage, qui se déroulera cette fois de l'autre côté du Pacifique, en Amérique.

D'un resto au Puy, au Chili en passant par l'Australie
Une question vient alors toute seule, pourquoi une telle initiative ? « C'est un coup de tête qui date d'un an maintenant, on s'est serré la main avec Kevin et on s'est dit que dans quelques mois on serait à l'étranger », confie Willy Pipay. Les gestes se sont joints à la parole, six mois plus tard, les deux aventuriers âgés de 22 et 23 ans avaient démissionné de leur poste à la taverne de Maître Kanter du Puy – là où ils s'étaient rencontrés - pour rallier la Suisse, « les salaires sont plut élevés la bas, c'est bien plus facile pour économiser », concède avec un sourire Willy Pipay. Kevin Almeida, son acolyte dans ce tour du monde revient plus en détails sur le projet :

{{audio1}}

« Le voyage d'une vie »
Ce périple qui devrait durer 5 années est gigantesque : 52 000 kilomètres seront parcourus dans 27 pays différents, « c'est le voyage d'une vie, un grand voyage », avoue Willy Pipay. Parmi les nations qui figurent sur la carte des deux partenaires de route, l'Italie, l'Autriche, l'Australie peuvent mettre l'eau à la bouche. A contrario d'autres territoires peuvent faire peur : l'Ukraine (ndlr, dans une situation instable à cause de l'annexion de la Crimée par la Russie), la Russie ou encore le Kazakhstan. Mais les deux altiligériens d'adoption rêvent d'évasion. Willy Pipay explique le but de ce projet :

{{audio2}}

Des besoins de financement importants
Pour réaliser un tel tour du monde, les deux hommes qui se sont connus au Puy ont besoin de liquidité. Après avoir économisé, ils ont effectué un tableau prévisionnel qui leur permettra de franchir les différentes étapes de leur « Walking Days », « nous avons besoin de 70 700 euros pour réussir à atteindre notre but, avec un apport de notre part de 15 000 euros. Nous avons reçu des dons et des aides financières et logistiques de la part de certains sponsors », nous précise Kevin Almeida. A moins de quatre mois du grand départ, les deux amis font un point et détaillent leurs futures échéances :

{{audio3}}

Retrouvez toutes les informations ou faites un don pour « Walking Days » sur le blog des deux jeunes hommes. Lors de leur voyage ils alimenteront leur site régulièrement.

A.P.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire