Tous

Malrevers

140 courageux couverts de boue à travers l'Emblavez

dim 19/06/2016 - 22:45 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Comme chaque année, l'association "Courir en Emblavez" réunit les passionnés de courses à pied. L’une des treize communes de l’Emblavez est mise à l’honneur, et pour cette fois, Malrevers accueille ces courageux sportifs. Plusieurs courses composent cette édition : 16 et 8 kilomètres pour les adultes, 2 et 1 kilomètre et une petite course de 500 mètres pour les enfants. De quoi permettre de partager ce moment sportif à tout âge.

Une 8ème édition pluvieuse mais joyeuse
La pluie n’aura pas eu raison de ces coureurs. Après une année d’organisation et malgré le temps maussade, 150 coureurs et 40 marcheurs ont répondu à l’appel du défi. « C’est plutôt pas mal, bien que le temps soit frustrant, on fait avec. Le but est d’animer l’Emblavez » indique Hugues Valiorgue, secrétaire de l’association. Un pari plutôt réussi qui fait presque oublier la météo capricieuse. Pour le président de l’association « Courir en Emblavez » Olivier Malleys, « Tout s’est très bien passé ». Ce sportif pratique la course à pied depuis 2002 « par plaisir ». Cette édition est un réel moment de partage « Heureusement qu’il y a la solidarité » insiste Olivier Malleys. Une solidarité qui se ressent jusqu’à l’arrivée des coureurs. Joëlle Filiaire, 2ème sur le podium des 16 kilomètres est une sportive de 62 ans domiciliée à Laussone. Elle indique « Il n’y a pas de premier, pas de dernier. J’ai couru toute ma vie, j’aime retrouver mes camarades. ». Une convivialité qui motive les habitants de l’Emblavez à se surpasser dans la joie et la bonne humeur. Les sportifs pouvaient compter sur le remarquable travail des bénévoles présents sur place aussi bien pour soutenir que pour s’occuper du bon déroulement de la course. Ces bénévoles viennent de toutes les associations des alentours. Quelques membres de l’association de football de Malrevers étaient présents « C’était une belle organisation » expriment Elodie Derail, 27 ans et Amélie Beurlat, 19 ans bénévoles le temps de la course pour leur commune. Julien Chapon, 32 ans fait lui aussi parti du club de football de Malrevers et souligne le fait que « Les automobilistes ont bien joué le jeu. ». L’organisation et la convivialité étaient donc au rendez-vous.

Du sport et de la détermination
Le président de l’association qualifie la course de difficile. Un avis que partagent bon nombre de participants comme Axel Boyer, jeune adhérent de 16 ans habitant Saint Etienne Lardeyrol. Il présente la course comme « difficile, car le parcours glissait » mais relativise « C’était une course sympathique grâce à la bonne ambiance ». Il ne manquait pas de soutien grâce aux encouragements de son père, Richard Boyer, présent pour féliciter son fils. Et même sur le podium, la difficulté du parcours était là « Assez difficile mais beau parcours. Je me suis accroché » relève Raphaël Benezit coach de Velay Athletisme de 46 ans, arrivé premier des 16 kilomètres masculins. Le secret de cette détermination réside dans de bonnes conditions physiques et mentales. Johanne Girard, vainqueur féminine des 16 kilomètres explique « La motivation m’a fait tenir, c’était une belle course. Le fait de penser à tous ceux qui courrait comme moi m’a permis de terminer. » Mais ce parcours était également pour elle semé d’embûches « Les conditions étaient très difficiles. Mais si on est là, c’est qu’on en a envie. » Johanne Girard a quelques astuces pour tenir. Cette adepte des courses locales pratique depuis longtemps « Je cours 3 à 4 fois par semaine. Le yoga aide également à la préparation mentale, ou encore pour récupérer. ».

C.A.

> Voir les résultats complets

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire