Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Le Puy-Foot : une cruelle fin de rêve aux tirs au but

dim 22/01/2023 - 20:49 , Mise à jour le 22/01/2023 à 20:49

Une météo glaciale et un public ardent étaient au rendez-vous de ce 16ème de finale de prestige pour Le Puy-Foot. Face au Vierzon F.C, les joueurs ponots avaient une nouvelle fois l’occasion d’écrire l’Histoire du club et de poursuivre leur parcours de gala sous les auspices de la « Vieille Dame ».

Le Puy-Foot 43 - Vierzon 16ème de finale de la Coupe de France Photo par DR

Un seul précédent dans l’Histoire du club… :

Le club ponot ne s’est qualifié qu’une seule fois de son histoire pour un 8ème tour de finale de la Coupe de France.
Le précédent exploit date du 6 mars 2021 avec l’élimination d’une équipe de L1, le F.C Lorient, en 16ème de finale.
L’aventure s’était achevé le tour suivant face à l’équipe de Rumilly (N2).

Reçue 5/5 en Coupe de France

Ce dimanche 22 janvier c’est une équipe au cœur bouillant qui est venue réchauffer, une nouvelle fois, les terrains gelés de la Coupe de France. Véritable bouffée d’oxygène au milieu d’une saison délicate en National, la doyenne des compétitions semble véritablement sublimer ce collectif ponot. Depuis le début de l’aventure, l’équipe du Puy-Foot a en effet été reçue 5/5 : contre Montluçon d’abord, puis Issoire, Andrézieux-Bouthéon, Thiers et enfin l’O.G.C Nice. Dans une ultime confrontation de prestige, le 7 janvier dernier au stade Massot, les vaillants auvergnats avaient ainsi renvoyé à leurs études des niçois complètement étouffés par le piège tactique tendu par Roland Vieira.     
Opposé ce soir à une équipe de division inférieure, le F.C Vierzon (National 2), le Puy-Foot avait pour mission de saisir cette occasion favorable pour continuer à rêver plus grand dans cette « Coupe de tous les possibles ».

Une première mi-temps disputée dans des conditions difficiles Photo par DR

Une domination ponote stérile en première mi-temps

C’est tambour battant que les guerriers auvergnats rentrent dans cette partie. Sur un terrain gelé, et rendu difficile par les chutes de neige, les joueurs ponots se lancent immédiatement à l’attaque des cages berrichonnes. Quelques peu gênés par les conditions hivernales, et le froid polaire qui s’est abattu sur le stade Massot, les joueurs des deux équipes ne parviennent pas à développer leur meilleur football. A la onzième minute de jeu, l’inévitable Mohamed Ben Fredj semble pourtant donner l’avantage à l’équipe locale. C’est sans compter sur une position de hors-jeu signalée par l’arbitre de touche qui relance la partie. Les ponots ne baissent pas les bras et continuent de prendre le jeu à leur compte. A la 30ème minute de la partie, le vif Tom Duponchelle obtient ainsi un corner dangereux à la suite d’une magnifique percée sur le couloir droit. La dernière action dangereuse de ce premier acte est à mettre sur le compte d’Adel Lembezat qui place sa tête à quelques centimètres seulement de la cage adverse juste avant la mi-temps.

Le Puy-Foot 43 - Vierzon 16ème de finale de la Coupe de France Photo par DR

D’une surface gelée à l’autre

Le jeu reprend dans les mêmes conditions difficiles sans que l’une ou l’autre des équipes ne semble en réelle capacité de prendre l’ascendant. Les attaques-défenses se succèdent, d’une surface à l’autre, mais aucune équipe ne parvient, en ce début de seconde mi-temps, à se procurer une franche occasion. Le froid, qui n’aide pas à limiter les déchets techniques, semble endormir le jeu et les tribunes, et Roland Vieira décide, à la 65ème minute, d’insuffler un nouveau souffle à son équipe en effectuant un premier double changement. 

Des berrichons sauvés par deux fois par les montants et qui embarquent les ponots dans la loterie des tirs aux buts

Les entrées cumulées de Loic Baal et de Jules Meyer emballent d’emblée la partie. Les joueurs ponots repartent alors en direction des cages berrichonnes et touchent par deux fois, à la 70ème et à la 78ème , les montants du gardien Magatte Ndiaye. Les nombreuses vagues auvergnates se fracassent pourtant dans les dernières minutes de la partie sur une défense berrichonne resserrée qui embarque, contre son gré, la valeureuse équipe du Puy-Foot 43 jusqu’à la terrible épreuve des tirs aux buts.     

Le Puy-Foot 43 éliminé par Vierzon aux tirs au but Photo par DR

Une loterie malheureuse qui, une fois de plus, ne réussit pas au Puy-Foot 43, éliminé 5-3 après avoir fait le jeu durant toute la seconde mi-temps.    
Un épilogue cruel qui met fin aux rêves ponots… pour cette année en tout cas.

Le Puy-Foot 43 0 - 0 - FC Vierzon (3-5 aux tirs au but)