Le Puy-Foot : une victoire de gala sous les auspices de la « Vieille Dame »

sam 07/01/2023 - 20:07 , Mise à jour le 07/01/2023 à 20:07

Ce 32ème de finale de Coupe de France entre Le Puy-Foot et l’OGC Nice était un rendez-vous attendu par tous les amateurs altiligériens du ballon rond. L’occasion de vivre une véritable soirée de gala dans un stade Massot en quête d’un exploit dans cette compétition historique du football français.

32ème de finale de la Coupe de France entre Le Puy-Foot et l'OGC Nice Photo par DR

Une étape de prestige dans l’épopée de la Coupe de France

6 hommes pour 2 maillots :

Six joueurs professionnels ont enfilé, au cours de leur carrière, les deux maillots niçois et ponot.
C’est notamment le cas :

  • de l’expérimenté Frédéric Antonetti : entraîneur de l’OGC Nice de 2005 à 2009, le corse a notamment défendu les couleurs du Puy en division 2 lors de la saison 1985.
  • de l’infatigable Florent Balmont : joueur iconique du côté de la Côte d’Azur, Florent Balmont est désormais l’adjoint de l’entraineur auvergnat Roland Vieira.
  • de l’ultra Alexy Bosetti : attaquant-ultra formé au Gym, Alexy Bosetti a brillé du côté du Puy-en-Velay lors de la saison 2020.

La rencontre de prestige de ce soir vient ponctuer un parcours déjà riche dans les échelons inférieurs. Avant de pouvoir se frotter à « l’aigle niçois », les joueurs ponots ont dû franchir, un par un, les différentes épreuves tendues par leurs adversaires dans les tours précédents. Il a ainsi fallu renvoyer à leurs études Montluçon, Issoire, Andrézieux-Bouthéon et enfin Thiers pour avoir le droit de disputer ce 32ème de finale de la Coupe de France.    
Une étape prestigieuse au cœur d’une compétition légendaire où l’équipe première du Puy-en-Velay a déjà écrit de glorieuses lignes d’Histoire. Deux rencontres iconiques tout d’abord face au voisin stéphanois en 1974 et au huitième tour en 2003. Un seizième de finale victorieux enfin en 2021 contre déjà une équipe de Ligue 1, le FC Lorient.

Un début de match en boulet de canon

Pas impressionnés par l’enjeu, les joueurs ponots prennent rapidement le match à leur compte. A peine le temps de s’installer dans un stade Massot rempli à ras bord que les joueurs auvergnats trouvent immédiatement la faille dans la défense niçoise par l’intermédiaire du n°7 Mohamed Ben Fredj dès la 4ème minute de jeu (Le Puy-Foot 1 - 0 OGC Nice).    
La réponse des pensionnaires de Ligue 1 ne se fait pas attendre et à la 10ème minute Nicolas Pépé trouve le poteau de Jonathan Millieras. 

But rapide de Mohamed Ben Fredj pour Le Puy Foot, 32e de finale de CDF Photo par DR

Une première mi-temps âprement disputée

La première mi-temps est disputée et l’opposition semble équilibrée entre le petit poucet auvergnat et l’ogre niçois. Les joueurs azuréens font pourtant le siège de la cage ponote pour tenter de recoller au score. A la 30ème minute du match Nicolas Pépé, au second poteau, est même tout près de décrocher l’égalisation en coupant la trajectoire d’un ballon déposé par son partenaire Khephren Thuram.     
C’est pourtant le pensionnaire de National qui rentre devant aux vestiaires à la pause : déjà une petite prouesse sur le papier ! 

Une seconde mi-temps sous la pression de l'OGC Nice Photo par DR

Une seconde mi-temps pour entrer dans l’Histoire

Le 16ème de National revenait sur le terrain avec la ferme intention de conserver son avance et de faire mentir la hiérarchie. En quête de l’exploit, les joueurs altiligériens tiennent alors avec brio la dragée haute à des niçois quelque peu désorganisés. Avec l’énergie du désespoir, l’équipe de Lucien Favre se lance à l’assaut des cages adverses. A la 55ème minute de ce match disputé c’est encore le poteau de Jonathan Millieras qui réalise un sauvetage miraculeux sur une frappe de Sofiane Diop.    
Les minutes s’égrènent et le match bascule dans une « attaque-défense », l’équipe ponote se repliant peu à peu dans sa surface en attendant la délivrance finale. Préservant son score, l’équipe du Puy-en-Velay fait bloc et repousse plusieurs corners et de nombreuses contre-attaques.   

La délivrance du coup de sifflet final face à l'OGC Nice Photo par DR

Avec leurs propres armes, les vaillants ponots réussissent ainsi l’exploit de ces 32ème de finale de Coupe de France en faisant tomber l’ogre niçois à domicile. Une belle épopée qui commence… et qui annonce peut-être une éclaircie en championnat. 

Le Puy-Foot 1 - 0 OGC Nice

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire