Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Au Camino, les « amis de Saint-Jacques du Velay » à la recherche de bénévoles

Par nicolas.terme.pro dim 10/04/2022 - 10:44 , Mise à jour le 10/04/2022 à 10:44

C’est dans le cœur historique du Puy-en-Velay, au Camino, que l’association des « Amis de Saint-Jacques du Velay » accueille et conseille les marcheurs en partance sur les chemins.
Ce vendredi 8 avril elle a lancé un appel pour dénicher de nouveaux bénévoles avant la saison estivale.
 

Accueil des pèlerins de Saint-Jacques au Camino du Puy-en-Velay
Accueil des pèlerins de Saint-Jacques au Camino du Puy-en-Velay Photo par Nicolas TERME

Depuis le 1er Avril, le Camino a réouvert ses portes aux pèlerins et aux marcheurs. A deux pas de la cathédrale, dans un ancien hôtel particulier de la haute ville, cet espace est entièrement consacré à la mythique Via Podiensis. Autour d’un univers muséographique, d’une boutique et d’un lieu de détente, c’est bien au Camino que l’on découvre le mieux l’histoire du chemin vers Saint-Jacques de Compostelle. 

Contacter l'association des "Amis de Saint-Jacques en Velay"

L'association lance un appel à tous ceux qui ont fait, en tout ou partie, le chemin de Saint-Jacques, pour partager leur expérience avec ceux qui partent.

L'association a repris ses permanences au salon des Jacquets au Camino, rue de la manécanterie près de la Cathédrale du Puy-en-Velay.

Du 1er avril au 15 octobre, tous les jours de 17h30 à 19h30, des membres de l'association accueillent, réconfortent, répondent aux questions, trouvent des solutions pour les nombreuses demandes des pèlerins.

Contactez l'association :

 

C’est également ici que l’association des « Amis de Saint-Jacques du Velay » prend en charge l’accueil des pèlerins et des marcheurs, tous les jours de la saison de 17h30 à 19h30. Assuré par d’anciens jacquets, ce temps d’échange est une belle opportunité de partager les expériences et de discuter de cette aventure humaine et sportive. En plus des conseils essentiels distillés autour du verre de l’amitié, l’association se charge également de la gestion du gîte-relais de la rue Cardinal de Polignac.

« C’est rassurant de rencontrer ici des gens qui sont déjà partis avant nous sur le chemin »

 

A l’image de Christian, Ellen de Belgique ou Michael et Daniel de Suisse, tous présents ce vendredi à l’accueil du soir, c’est près de 4000 touristes qui sont passés, en 2021, aux permanences de l’association.    
Pour Christian de Mâcon c’est ainsi « rassurant de rencontrer des gens qui s’ont déjà partis sur le chemin ». Ellen, venue de Belgique connaissait déjà le lieu de réputation. Elle ne regrette pas d’être venue pour « rencontrer d’autres camarades de marche » et partager ici « un moment de convivialité que seul le Chemin peut nous offrir ». Michael et Daniel sont eux descendus de Zurich, en Suisse, dans l’objectif de rejoindre Cahors à pied. Ils ne s’imaginaient pas prendre le départ de « cette expérience sportive et spirituelle » sans passer par le Camino et saisir « quelques derniers conseils pour la route ».

Michael et Daniel venus de Suisse pour faire le chemin de Saint-Jacques de Compostelle
Michael et Daniel venus de Suisse pour faire le chemin de Saint-Jacques de Compostelle Photo par Nicolas TERME

« Nous avons besoin de toutes celles et ceux qui peuvent partager leur expérience avec ceux qui partent »

Avec la diminution des règles sanitaires, et l’arrivée de la saison estivale, les pèlerins et les marcheurs français et étrangers sont attendus en masse dans la cité mariale.     
L’association lance donc un appel aux bonnes volontés pour poursuivre au mieux cette tradition d’accueil.
Une manière pour les futurs bénévoles de revivre et de partager toutes les richesses reçues lors de leur propre chemin.

 

"Quant à moi, je voyage non pour aller quelque part, mais pour marcher. 
Je voyage pour le plaisir de voyager. 
L'important est de bouger, d'éprouver de plus près les nécessités et les embarras de la vie, de quitter le lit douillet de la civilisation, de sentir sous mes pieds le granit terrestre et les silex épars avec leurs coupants...

Robert-Louis STEVENSON - Voyages avec un âne dans les Cévennes 
 

Nicolas TERME