Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

La Légion d’honneur pour le président de l’association Fin Gras du Mézenc

Par annabel@zoomdici.com lun 03/01/2022 - 12:46 , Mise à jour le 03/01/2022 à 12:46

La promotion civile de la Légion d’honneur du 1er janvier 2021 a été publiée au Journal officiel. Parmi les 547 personnes décorées, le président de l’association Fin Gras du Mézenc est promu au grade de chevalier dans la Promotion du travail du Premier ministre.
Bernard Bonnefoy, producteur lui-même, est récompensé pour 28 ans de services.

Le Fin Gras fait partie des 4 AOP de viande bovine française (pour 11 filières en tout représentant 16 produits carnés).  Depuis fin 2019, une fédération s'est constituée pour valoriser ces productions et défendre leurs intérêts communs. Il réunit des éleveurs traditionnels sur 28 communes entre Haute-Loire et Ardèche. La commercialisation commencera d’ailleurs dans un mois, jusqu’à fin juin.

Boeufs et génisses nés, élevés et engraissés sur les prairies d’altitude du Massif du Mézenc.
Races à viande Aubrac, Salers, Charolaise, Limousine ou croisées
Génisses de plus de 24 mois et bœufs de plus de 30 mois
Mode d'élevage traditionnel Engraissement hivernal au foin naturel de montagne Ensilage et enrubannage interdits
Un produit saisonnier - Abattage des animaux du 1er février au 31 mai - Méthode d’abattage traditionnelle avec étourdissement préalable - Commercialisation exclusive de février à fin juin
Une filière raisonnée en circuit court : Éleveur - boucherie traditionnelle
Maturation de la viande 10 jours minimum
Traçabilité par l’ADN grâce à une boucle spécifique apposée aux animaux et des contrôles en boucheries et restaurants
Contrôles réguliers dans les élevages et les abattoirs par un organisme certificateur

Fondée par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion d’honneur est la plus élevée des distinctions nationales françaises. Elle compte aujourd’hui 92 000 membres, récompensés pour leurs mérites éminents au service de la nation.

Cette promotion civile illustre l’universalité du premier ordre national français, qui récompense des mérites acquis dans tous les domaines d’activité.

30% des décorés appartiennent au secteur public, 29,4% au domaine économique, 15,6% œuvrent dans le domaine santé-social humanitaire, 10,4% sont impliqués dans l’enseignement et la recherche, 5,7% s’investissent dans le domaine de la culture et de la communication, 5% sont des élus et assimilés.

> Voir la promotion de janvier 2021