Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Le groupe Facebook "Un Noël solidaire made in Haute-Loire" devient l'association "Alti liens"

Par annabel@zoomdici.com sam 09/01/2021 - 15:00 , Mise à jour le 09/01/2021 à 15:00

Le groupe Facebook « Un Noël solidaire made in Haute-Loire ! », qui a boosté l’économie locale pour les fêtes de fin d’année grâce à ses 22 000 membres, est devenu officiellement une association loi 1901 pour poursuivre son action au-delà des fêtes et se structurer.

Sous le nom « Alti liens », il pourra ainsi organiser des événements physiques. Il dévoilera d’ailleurs son prochain projet concret très bientôt.
L’adhésion est gratuite et non obligatoire.

Retour sur les calendriers inversés

Le groupe Facebook « Un Noël solidaire made in Haute-Loire ! » a décliné en Haute-Loire l’appel aux « calendriers inversés » à l’approche des fêtes. Chacun était donc invité à remplir une boîte d’objets à donner, un par jour, d’où le concept de calendrier de l’Avent à l’envers. Mais le nombre total d’objets n’était pas l’essentiel. L’essentiel c’était le geste avec, par exemple, « des enfants qui, en attendant Noël, ont pensé au Noël des autres », souligne Lili Cloez, co-administratrice du groupe Facebook. Cette coiffeuse à domicile, qui se consacre actuellement à son rôle de mère de famille, a participé à la collecte des boîtes avec une quinzaine d’autres volontaires le 17 décembre. « On en a récolté environ 1 400 ! » se souvient-elle, encore émerveillée.

Solidarité sangerminoise

En moins de 24 heures, la municipalité de Saint-Germain Laprade a fourni aux volontaires un local pour l'atelier du Père Noël où les boîtes étaient centralisées puis disséminées.

Les volontaires avaient contacté une trentaine de commerces à divers endroits de la Haute-Loire pour servir de points de dépôt. « Ils ont tout de suite dit oui et veulent le refaire l'année prochaine ! », salue-t-elle. Des crèches, des établissements scolaires, des associations de parents d'élèves ont porté le flambeau de cette initiative.

Les donateurs pouvaient aussi exprimer le souhait d’une structure bénéficiaire en particulier : « Un couple de Bas-en-Basset voulait que les boîtes reviennent à des sans abri, alors on les a distribuées au Tremplin et au Trait d’Union à Brioude » (Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale). D’autres colis sont allés à l’ASE (Aide sociale à l'enfance), aux CADA (Centre d'accueil de demandeurs d'asile) de Saint-Beauzire et Langeac, à Télé Assistance 43, à la Croix Rouge, au Secours Populaire ou encore au CIDFF (Centre d'Information sur le Droit des Femmes et des Familles).

Laura Badiou, Elodie Chapuis, Théophile Cloez, Anne-Sophie Darne, Chantal Farigoule, Sandrine Gagne, Alexis Haon et Cathy Volle.

Bien sûr, les volontaires du groupe Facebook n’ont pas vu les objets cachés dans les boîtes – Lili Cloez retient surtout les beaux emballages réalisés avec soin – ils ont eu des retours cependant de volontaires qui les ont distribués à leurs destinataires finaux. « Il y avait des vêtements chauds, des jolis savons… et apparemment c’était étonnant à quel point les cadeaux étaient appropriés à chacun ! » car les donateurs inscrivaient sur la boîte le profil du destinataire (adulte / enfant, fille / garçon, tranche d’âge…). Bref, un Noël vraiment solidaire.