Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Covid-19 Semaine 50 : Hospitalisations égales et premiers résultats des tests Wauquiez

sam 19/12/2020 - 06:30 , Mise à jour le 19/12/2020 à 06:30

A moins de deux semaines de la fin de l’année et contrairement à ce que montrait la tendance des quatre dernières semaines, la situation épidémiologique est dans une sorte de plateau alors que les indices incitent à la prudence.

Il ne faut pas baisser la garde pour prévenir la troisième vague. 

La communication de l’ARS Auvergne dans son point hebdomadaire du jeudi 17 décembre 2020 est on ne peut plus clair “après une phase de décroissance continue depuis le début novembre, le nombre de personnes nouvellement infectées par le Sars-CoV-2 repart à la hausse en Auvergne-Rhône-Alpes (+4%)”. 

Baisse significative de l’occupation des lits de réanimation, mais ... 

Il est vrai que le nombre de passage aux urgences est moindre et que la pression sur les services de réanimation est aussi moins forte mais, si on prend le cas de la Haute-Loire seule, il est encore au niveau où il était au plus fort du pic du printemps. 

Actuellement, il n’y a que cinq personnes en “réa” dans le département. On note pourtant une sorte de curiosité statistique car sur la seule journée du 16 décembre, le nombre des réas baisse subitement de 3 alors qu’en parallèle, il n’y a pas de décès. Cela voudrait dire que trois personnes se seraient rétablies une seule et même journée. 

 Ralentissement relatif du nombre des décès 

Huit personnes ont été déclarées décédées depuis le vendredi 11 décembre. C’est moins que la semaine précédente qui avait été spécialement grave. Ce chiffre prolonge, de fait, une courbe qui ne fléchie pas vraiment. 

L’agence régionale de santé écrit d’ailleurs ce jeudi “Le nombre de nouveaux décès liés à la COVID-19 est en diminution dans les établissements de santé (-18%) et les établissements médico-sociaux (-10%), mais reste élevé en semaine 50”. 

Plateau dans le nombre d’hospitalisation 

Malgré les deux tendances précédentes, le nombre d’hospitalisations (133) atteint un plateau et ne diminue plus depuis le 12 Décembre (127) avec notamment quinze nouvelles entrées à l’hôpital lce jour-là et encoree cinq le 17 décembre. Ce qui est nbouveau c'est que ces entrées ne sont plus compensées par des returs à la maison.

Impression écran geodes 18 décembre 2020 Hte-Loire Photo par Géodes et TC

D’ailleurs le taux d’incidence lui aussi remonte légèrement. 

Premiers chiffres des tests généralisés inquiétants 

Selon nos confrères de BFM qui ont interviewé Laurent Wauquiez sur un premier bilan de la campagne de tests massifs débutée mercredi ; le taux de positivité qui ressort des premiers résultats est supérieur aux prévisions "On estime finir la journée avec 5000 cas positifs", soit "un taux de positivité de 5 à 6%, plus important que ce qui était prévu". 

Campagne de tests : "le taux de positivité qui ressort des premiers résultats  est supérieur aux prévisions"

Selon lui “Sa” campagne de test a permis de découvrir des cas positifs dans presque tous les lycées” déclarait-il au Dauphiné Libéré ce vendredi.  Des personnes de ces établissements scolaires et des classes ont dû être isolées depuis mercredi. Une famille de six à Monistrol/Loire aussi. 

Campagne de test massifs en AuRA Photo par TC

Le directeur général de la santé publique et Sophie Vaux épidémiologistes ont martelé un message clair lors de la conférence nationale. Le virus circule et il faut faire attention, car la situation est prête à repartir vers une troisième vague qui pourrait être alimentée par les déplacements intrarégionaux durant la trêve de Noël. Si l’on prend en compte que peu de français partiront en vacances, les échanges seront à l’évidence intra-familiaux. Il y a toutes les raisons de faire preuve de prudence et de noter que les tests antigéniques ne sont en aucun cas une sécurité pour les personnes testées, au plus une information à un temps T.