Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Ils ont testé la Haute-Loire en fauteuil roulant

jeu 23/07/2020 - 13:14 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:07

Le voyage accessible pour tous en particulier pour les personnes à mobilité réduite, tel est le pari de deux frères originaires de Lyon. Rudy, en fauteuil roulant électrique, accompagné par son frère Julien, voyagent dans les villes de France et d’Europe. Fondateurs du blog Handilol, ils donnent sur leur blog des conseils de voyage aux personnes à mobilité réduite.

Les deux frères ont choisi cet été de faire découvrir un territoire  proche de Lyon, leur lieu de résidence. Leur choix s’est porté sur la Haute-Loire. Ils sont présents dans le département du 21 au 25 juillet 2020 où un programme complet les attend : visite du Puy-en-Velay en partenariat avec l’Office de Tourisme, la pratique d’activités de pleine nature accessibles sur le territoire du Mézenc, ou encore découverte de sites labellisés « Tourisme et Handicap » comme par exemple le musée Crozatier, qui  a obtenu  le Trophée du Tourisme Accessible en 2019 (la distinction la plus élevée des trophées de l'accessibilité).
Les huit années de travaux du musée ponot ont permis de nombreux amnégements : deux ascenseurs et quatre toilettes PMR avec les deux sens de transfert pour les personnes à mobilité réduite, signalétique renforcée, présentations en langue des signes française pour les personnes non et mal entendantes, livret de visite et reproductions d’œuvres spécifiques pour les personnes non et mal voyantes... "On sent que rien n’a été laissé au hasard et nous ne pouvons que féliciter toute l’équipe du musée, l’architecte et les associations du monde du handicap", saluent Rudy et Julien.

"La promenade n’a pas été de tout repos"
Rudy et Julien racontent leur visite de la haute ville du Puy ce mercredi 22 juillet : "La promenade n’a pas été de tout repos car il a fallu passer par plusieurs rues en pente avec de gros pavés. Si vous êtes en fauteuil manuel, cela risque d’être très sportif. L’ascenseur situé dans l’Hôtel Dieu vous permettra tout de même de vous rapprocher de la cathédrale mais il restera quelques pavés à franchir." Les deux frères ont beaucoup apprécié approcher un peu de la statue Notre-Dame de France, à défaut d’aller à son pied.

----Dans les bus Tudip, Rudy et Julien ont pu constater que le trajet coûte 1,50€ et l’accompagnateur voyage gratuitement pour les personnes qui habitent au Puy. "Pour les touristes de passage, le coût correspond à celui d’une course de taxi et il faut demander un devis au préalable, mais il pourrait que cela change prochainement", confient-ils.-----Ils ont poursuivi par la visite du Rocher Saint-Michel d'Aiguilhe. Puisqu'il n’est pas possible d’aller tout en haut du site en raison des 268 marches, une visite virtuelle a été mise en place. "L’immersion est totale et nous avons adoré cette manière de découvrir les lieux. Voilà un bel exemple de mise en accessibilité d’un site historique, à prendre en exemple", s'émerveillent-ils qui remarquent tout de même qu'il n'y a pas de réduction pour les personnes en situation de handicap ni gratuité pour un accompagnateur (tarif : 5€ pour les adultes et 3,50€ pour les enfants). Les chiens guides sont autorisés. Il est possible d’être accompagné sur place par le personnel, même sans avoir programmé de visite.

Rudy et Julien sont aussi allés au jardin Henri Vinay tester la balançoire en fauteuil roulant. Dans les allées du parc, ils conseillent de se déplacer à fauteuil électrique plutôt que manuel en raison des graviers et du sable.

Handicap et parachute
Rudy et Julien se sont aussi rendus à l'aérodrome de Loudes pour assister à une démonstration du Paraclub du Puy. Car depuis quatre ans, le club ponot travaille sur le handicap. "On a créé la première école en France de parachutisme ascensionnel pour personnes handicapées, nous a expliqué Michel Planchet, technicien fédéral ascensionnel. On est le premier club de parachutisme et le seul en France à avoir le label Tourisme et Handicap pour les quatre handicaps" (auditif, visuel, mental et moteur).

> Voir notre vidéo : Le premier Handi Moto Para Kart a donné des ailes à Jérôme (15/06/2019)

L’objectif des deux blogueurs est d'inspirer et d'aider à organiser ses prochains voyages en fauteuil roulant mais aussi de sensibiliser le grand public à l’importance de l’accessibilité « car ce sujet peut tous nous concerner à un moment de notre vie », souligne la Maison du Tourisme de Haute-Loire. Celle-ci joue en effet un rôle d’évaluateur pour la marque « Tourisme et Handicap » depuis 2004, en partenariat avec la Auvergne Rhône-Alpes Tourisme.
A ce jour, la Haute-Loire compte 48 structures labellisées (hébergements, sites de visite et activités).

> Rudy et Julien se sont également rendus au Distrakart de Saint-Paulien :

- Photo @ DR Facebook Handilol -