(Vidéo) Le premier Handi Moto Para Kart a donné des ailes à Jérôme sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

(Vidéo) Le premier Handi Moto Para Kart a donné des ailes à Jérôme

Date : 15/06/2019 | Mise à jour : 15/06/2019 15:49
Partager

Des sourires rayonnants ont percé le ciel gris qui recouvrait l'aérodrome de Loudes ce samedi 15 juin 2019 au matin. La raison de ces sourires : la première édition du Handi Moto Para Kart, un événement qui a pour objectif de permettre aux personnes handicapées de découvrir des sports qu'ils jugent impossibles à pratiquer.

C'est une première en Haute-Loire. Ce samedi matin -- la journée a dû être raccourcie à cause des conditions météorologiques -- douze personnes en situation de handicap encadrées par une trentaine de bénévoles, ont pu s'initier au parachutisme ascensionnel, à la moto et au kart. Le résultat d'une belle opération menée conjointement par les équipes du Paraclub du Puy, du DistraKart de Saint-Paulien et du club de motards Caverne Racing. "On ne peut pas imaginer le plaisir que ça leur fait, c'est extraordinaire. Quand on voit le sourire qu'ils ont une fois qu'ils ont fait leur vol par exemple, c'est extraordinaire. Pour eux, c'est vraiment le summum. Et pour nous bénévoles, on est aux anges quand on les voit avec ce sourire", confiait Michel Planchet, l'un des l'initiateurs du Handi Moto Para Kart lors de sa présentation à la presse.

"Quel que soit le handicap, on peut faire des choses"

Sur la piste de l'aérodrome de Loudes, Jérôme Argoud, 48 ans, s'apprête à effectuer son premier vol en parachute ascensionnel. Alors qu'il s'installe à bord du chariot -- spécialement conçu par le Paraclub du Puy -- prêt à prendre son envol, le Pontois enchaîne les blagues. L'humour cacherait-il un peu d'appréhension ? Ce serait bien normal car dans quelques secondes, il s'élèvera dans les airs, à plus de 300 mètres du sol.
Mais une fois la tête dans les nuages, Jérôme ne perd pas le nord et savoure ce moment unique, porté par le vent qui souffle en douceur, le regard perdu dans le paysage. Quelques minutes de vol et déjà il faut redescendre sur terre. Toutes les bonnes choses ont toujours une fin, elle arrive parfois trop vite. Mais Jérôme, le visage fendu d'un large sourire, l'assure, cette première, "ne sera pas la dernière. Je vais revenir en famille. Ça va leur plaire". Et d'ajouter : "C'est une journée positive parce que ça permet aussi aux personnes handicapées locales de se retrouver et de se motiver entre elles. Ces initiations prouvent que quel que soit le handicap, on peut faire des choses".

Tout juste remis de ses émotions, le Pontois doit prendre la route cette fois, en direction de Saint-Paulien pour s'installer à bord d'un kart. "Entre-temps, on balade à moto et franchement, c'est terrible aussi. Même pour ceux qui comme moi, ne peuvent plus monter sur une moto, il y a les side-car, on découvre d'autres sensations", s'enthousiasme Jérôme.

Le premier vol en parachute ascensionnel de Jérôme Argoud, comme si vous y étiez !


Stéphanie Marin 

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...