Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Tous

Yssingeaux

Interfolk : et Yssingeaux est entré dans la danse

lun 22/07/2019 - 13:31 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:58

Après une semaine de représentations données au Puy-en-Velay et dans une trentaine de communes du département, deux troupes de la 55ème édition d'Interfolk, l'Ensemble Balada de la Roumanie et le Ballet de las Americas de la Colombie en ont mis plein les yeux aux nombreux spectateurs venus les voir danser dimanche 21 juillet sur la place de la Victoire à Yssingeaux.

> Lire ausi Interfolk : dans les pas (de danse) de la grande parade des Cultures du Monde

Les spectateurs invités à danser sur scène
Si le mercure était déjà bien relevé sur la place animée par le vide-grenier organisé par le comité des fêtes, les deux formations d'artistes ont encore fait grimper la température d'un cran. Revêtus de leurs costumes traditionnels, les jeunes danseurs de Roumanie ont ravi l'assistance en offrant des chorégraphies uniques. Quant aux artistes colombiens, leurs tenues pailletées, vives et colorées, et surtout leur sens du rythme en ont séduit plus d'un. C'est avec une énergie impressionnante qu'ils sont descendus dans la foule pour inviter celles et ceux tentés de les suivre et d'entrer dans la danse avec eux sur la scène. Petits et grands s'en sont donnés à coeur joie pour partager ce grand moment festif aux couleurs de la convivialité. Premiers pas de salsa
Patrick, jeune papa yssingelais, a regardé évoluer sa fille Anaïs, neuf ans, aux côtés d'une ravissante danseuse colombienne et a immortalisé ses premiers pas de salsa. "J'ai pris quelques photos, ça lui fera des souvenirs. Elle qui est un peu timide, là, c'est "même pas eu peur". Elle s'est vraiment fait plaisir, c'est chouette", a t-il commenté encore impressionné par les prouesses de sa danseuse en herbe. Comme une parenthèse exotique
A la fin des prestations, les spectateurs n'ont pas été avares d'applaudissements. Et si certains ont regretté qu'il n'y ait que deux groupes présents cette année dans la cité des cinq coqs, comme Pierre, un habitué, qui a confié : "il y en avait plus avant, au moins trois voire quatre les années précédentes, les artistes déambulaient même dans les rues de la ville, il y avait plus d'interaction avec les gens, on les suivait avec plaisir," d'autres se sont délectés du spectacle aux couleurs du monde, comme Suzanne, jeune retraitée, qui s'est émerveillée : "ces artistes ont toujours une si belle énergie. Leur venue est comme une parenthèse exotique, ça nous fait voyager par procuration. On en redemanderait encore et encore."
M-A.B.


Vous pouvez ici voir ou revoir notre reportage vidéo de la grande parade au Puy :