Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

(Vidéo) Les Gilets jaunes en marche au Puy

sam 24/11/2018 - 18:56 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Des Gilets jaunes sur le dos, toujours le même slogan dans la bouche « Macron démission », ils étaient nombreux ce samedi à investir la place du Breuil en début d’après-midi. Depuis une semaine, au fil des jours, les revendications ont grandi au point de remettre en cause toute la politique sociale du gouvernement. Le temps d’une boucle le long des grandes artères du Puy et sans jamais entrer dans le coeur de ville, les Gilets jaunes ont fait entendre leur ras-le-bol. « On a rencontré ce matin les représentants de l’Office du Commerce et de l’Artisanat du Puy, précise Jerôme Batret, l’un des organisateurs du mouvement de Blavozy. On leur a dit qu’on n’était pas là pour casser. Et qu’on n’a jamais incité à la violence ». Une réponse à l’inquiétude de certains commerçants exprimée auprès du préfet hier.


(Le groupe du rond-point des Fangeas à Solignac-sur-Loire, a rejoint à pied les Gilets jaunes postés au rond-point du Géant Casino à Vals-près-le-Puy. Photo DR/)

Lors du premier défilé, ils étaient entre 300 et 400 selon les porte-paroles des Gilets jaunes, 250 selon la police. Tout s’est passé dans le calme avec quelques hésitations sur le tracé à suivre. À 15 heures, une partie des Gilets jaunes revenus sur la place du Breuil s'est dirigée vers Vals-près-le-Puy tandis que ceux du rond-point des Fangeas à Solignac-sur-Loire s’apprêtaient à les rejoindre à pied ; certains se sont installés à l'entrée du faubourg Saint-Jean et d'autres ailleurs encore. Ce rassemblement itinérant a eu pour effet de perturber la circulation dans le centre du Puy et plus fortement encore du côté du rond-point du Géant Casino sur la zone commerciale de Chirel.


(Sur le rond-point de Cordes, ce samedi 24 novembre. Photo DR/F.G.)
Barrage filtrant au rond-point de Cordes
En fin d’après-midi, les Gilets jaunes qui occupaient le rond-point de Cordes depuis le matin ont été rejoints par leurs collègues motards et ils étaient alors plus d’une centaine. L’ambiance était bon enfant pour eux le mot d’ordre était « pas de blocage et les voitures de passage sont invitées à klaxonner pour le soutenir ».
Le point de la situation sur le département à 18h (source préfecture)
Un rassemblement - Place du Breuil - le Puy-en-Velay

Dix zones de ralentissement signalées aux giratoires :
- la Chomette RN 88 (Monistrol-sur-Loire)
- les Grangers RD 500 (St Just Malmont)
- la ZA Les Bombes RN 88 (Blavozy)
- des Fangeas RN 88
- Cordes RD 906 et 589 (Bains)
- Coubladour RN 102 et RD 906 (Loudes)
- Villeneuve RN 88 et RD 103 (Yssingeaux)
- de Lachamp RN 88 (Saint-Pierre Eynac)
- de Limagne RN 102 (Cohade)
- de Lamothe RN 102 (Brioude)

Contacté par téléphone, le préfet de la Haute-Loire a précisé que lors de chaque opération escargot organisée ce samedi sur le département, les forces de l'ordre avaient procédé à des relevés de plaques d'immatriculation pour "entrave à la circulation".
La mobilisation des Gilets jaunes en vidéo

Stéphanie Marin