Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Snowkite : Didier Botta décroche un nouveau podium mondial à l’Alpe d’Huez

dim 28/01/2018 - 13:03 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

Champion au palmarès déjà bien fourni et qui vient de reprendre l’école de snowkite des Estables, Didier Botta a disputé les championnats du monde et de France en freestyle, la semaine dernière à l’Alpe d’Huez, du 22 au 26 janvier 2018.
Au final, il a terminé 3e dans les deux catégories qui sont ski et snowboard, une performance qui a également fait office de base d’évaluation pour les championnats de France, pour lesquels Didier Botta termine 1er en snowboard et 2e en ski derrière Benoit Mickael de Lyon. Le 3e, dans cette dernière catégorie, « n’est autre que le Polignacois Éloi Rondeau de Polignac, qui finit aussi 4e au championnat du monde », rapporte le moniteur des pentes du Mézenc, joint par Zoomdici.fr.
« L’évènement durait cinq jours dans le but d’avoir une fenêtre météo assez large, a-t-il expliqué, finalement il n’y aura eu que le jeudi de compétition.»

----La neige de retour aux Estables
« Là je pars une semaine dans les Pyrénées pour le travail, regrette Didier Botta, malheureusement je ne peux pas revenir tout de suite, mais oui c’est chouette, j’ai vu quelques photos et j’espère que l’enneigement va se maintenir le plus longremps possible.»-----Une compétition abordée avec sagesse
Une journée qui en plus aura été assez inégale en termes de condition, « on a eu du beau temps le matin, puis du vent assez fort entre 40 et 50 km/h, décrit-il, le temps est devenu gris, la neige était assez dure. En résumé des conditions pas faciles avec un vent très changeant et une visibilité très moyenne.»
L’Establain a abordé cette compétition avec sagesse : « j’ai préféré jouer la sécurité, compte tenu des circonstances. La blessure peut vite arriver et je suis content d’avoir choisi le compromis entre prudence et engagement, comme ça j’ai un classement correct sans déconvenue.»
Cela aura été un rendez-vous globalement satisfaisant, pour les compétiteurs, « des Norvégiens, des Russes, des Marocains, des Portugais, des Suédois, s’est réjoui Didier Botta, on a beaucoup pratiqué tous ensemble, en différents endroits du domaine de l’Alpe d’Huez.»

J.J.