Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Constat de la honte : 458 victimes de violences intra familiales en Haute-Loire en 2021

Par . . mar 22/11/2022 - 12:00 , Mise à jour le 22/11/2022 à 12:00

La préfecture, le département, le parquet du Puy-en-Velay et de nombreux acteurs locaux se sont réunis ce vendredi 18 novembre pour la signature du plan départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes. L'occasion de faire le bilan sur la situation en Haute-Loire. 

Le 8 octobre 2021, tous les acteurs locaux se réunissaient avec pour objectif : établir un plan départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes. Le 18 novembre 2022 avait lieu la présentation de ce projet. " Nous avons tenu le planning initial", s'est félicité Eric Etienne, préfet de Haute-Loire. 

Aucun féminicide recensé en 2020 et 2021 en Haute-Loire 

Quels dispositifs mis en place ?

15 places d'hébergement dédiées aux victimes de violences ( +8 depuis 2019)

2 Lieux d'écoute et d'orientation pour les femmes victimes de violences 1 centre de prise en charge des auteurs de violences conjugales

2 intervenantes Sociales en Commissariat et Gendarmerie (+1 en 2020 et +1 en 2021)

1 Association agréée en charge de la gestion des parcours de sortie de la prostitution

11 Téléphones Graves Danger (+2 en 2021 et +3 en août 2022)

4 Bracelets Anti Rapprochement

2 Référents violences en charge de la coordination de parcours renforcés couvrant les 3 arrondissements

1 Espace rencontre protégé 2 Espaces de vie affective relationnelle et sexuelle (EVARS)

1 Unité d'accueil pédiatrique enfant en danger ( UAPED)

3 Accueils de jour couvrant les 3 arrondissements

1 Réseau de lutte contre les violences conjugales 43 fédérant plus de 40 structures

4 Points d'accueil et d'accès au Droit pour les femmes victimes de violences conjugales dans les tiers-lieux / dispositif "d'aller-vers" dans les territoires ruraux

 

Cette rencontre a également été l'occasion de faire le point sur la situation dans le département. L'an passé, 484 interventions pour violences intra familiales ont été effectuées par les gendarmes contre 351 en 2020. 458 victimes ont été prises en charge lors de ces opérations. Des actions menées aussi par le commissariat qui a pu constaté 100 faits de violences conjugales suite à des dépôts de plainte, interventions et au déclenchement de procédures. 

"Les téléphones grave danger sont très fréquemment attribués"  C.Pajon, Procureure de la République. 

Un dispositif de protection des victimes a aussi été déployé sur l'ensemble du département. Au total, 12 Téléphones Grave Danger (TGD) sont disponibles en Haute-Loire. "Ils sont malheureusement très souvent attribués", a précisé Cathy Pajon, Procureure de la République. 4 Bracelets Anti Rapprochement (BAR) ont été assignés sur le territoire altiligérien et 9 ordonnances de protection ont été délivrées par le juge aux affaires familiales. 

214 femmes victimes de violences conjugales ont été reçues dans les commissariats et gendarmeries de Haute-Loire

Dans le cadre de l'accueil et de l'accompagnement de victimes, 89 personnes ont été hébergées dans un contexte de violences conjugales  sur l'arrondissement de Brioude et 158 autres sur les arrondissements d'Yssingeaux et du Puy. Les intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie ont reçu 249 nouvelles personnes dont 214 femmes victimes de violences conjugales.

85 victimes ont été accompagnées dans leur parcours pour des situations complexes. 100 personnes dont 97 femmes victimes de violences conjugales ont pu bénéficier de conseils au sein de permanences juridiques mises à disposition au commissariat et au centre hospitalier Emile Roux. 

 

 

Un plan départemental de prévention et de lutte décliné sous 6 axes 

Fabrice Bonicel, sous-préfet d'Yssingeaux a été nommé par le préfet de Haute-Loire référent départemental de la commission de lutte contre les violences faites aux femmes. Plusieurs orientations stratégiques ont été définies au sein de cette structure : 

  • Renforcer la coordination des acteurs locaux en charge des dispositifs de lutte contre les violences faites aux femmes
  • Renforcer les dispositifs de protection des victimes 
  • Améliorer et consolider la prise en charge des victimes 
  • Améliorer la prise en charge des auteurs de violences
  • Poursuivre la formation et la sensibilisation des professionnels 
  • Poursuivre la communication auprès du grand public et notamment la sensibilisation des jeunes

"Ce plan est fait pour être vivant et évolutif", a précisé le préfet de Haute-Loire après la signature du plan départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes qui couvre la période de 2022 à 2024. 

En cas d'urgence et de danger immédiat : 17 ou SMS au 114

Hébergement d'urgence : 115

Ecoute : 3919

Signalement anonyme : arretonslesviolences.gouv.fr

CIDFF Haute-Loire : 04 71 09 49 49 

Justice & Partage : 04 71 02 51 48

L'Horizon A.L.I.S Trait d'Union : 04 71 74 94 29

Conseil départemental : 04 71 07 43 43

Pôle Précarité Insertion ASEA 43 : 04 71 09 27 25