Zelihan, dessinatrice de manga originaire du Puy a été repérée par un grand éditeur français

sam 04/04/2020 - 14:31 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:04

Plus qu’un effet de mode, le manga est devenu un bestseller de l’édition graphique représentant en 2018, 25% des ventes de bandes dessinées (Chiffres du syndicat national de l’édition). L'éditeur H2T, propriété acquise par les éditions Hachette, mise sur le manga de création francophone par opposition à l'import japonais. C'est dans cet esprit qu'il a publié Zelihan, jeune auteure de manga, originaire du Puy.

Zelihan Banvillet est tombée dedans toute petite sans qu’on sache exactement dans quoi tellement son éclectisme artistique était flagrant durant ses années collège et lycée au Puy-en-Velay. Inscrite au conservatoire du Puy, elle a suivi des cours de chants, des cours d’accordéon, des cours de dessin avec, à chaque fois, les honneurs de ses professeurs. Bac littéraire obtenu au lycée Simone Weil, il a fallu faire un choix.
Les prix de dessin remportés dans de très nombreux concours, dont celui de la jeunesse à Angoulême, l’ont poussée vers la fac d’arts plastiques de Saint Etienne.
Formation classique et passion cachée pour le manga
A l’entrée en fac, un des enseignants avertit les étudiants : il ne veut pas entendre parler du style manga car il en a assez de cette « mode ». Zelihan va dès lors mener une double vie.
D’une part, il y a l'étudiante classique, besogneuse et brillante. D'autre part, il y a MIMIZeli, mangaka utilisant les réseaux sociaux naissants pour publier son travail et peaufiner son style et ses personnages.
C’est sur ce compte Twitter que l’a découvert Mahmoud Larguem, aujourd’hui son directeur d’édition.
"Elle fait partie de l’écurie des éditions H2T"
Celui-ci ne tarit pas d’éloges. Il relève chez Zelihan « une qualité de dessin et la précision attendue chez les personnages de manga et dans leurs émotions que peu d’auteurs de cet âge ont encore. Avec elle, le travail est presque trop facile, elle comprend tout de suite ce qu’on lui demande. Sa formation classique lui a sans doute donné ces compétences en plus d'un talent naturel et de son goût pour le dessin. Elle fait déjà partie de notre "écurie" ».
Zelihan répond indirectement à ces compliments « Quand Mahmoud Larguem m’a contactée, encore étudiante, j’ai sauté sur l’occasion. Je connaissais déjà cette maison d’édition que j'avais découverte à la Japan Expo. Je lui ai proposé 'Wandering Souls' parmi tous mes projets en pensant que c'est l'histoire qui se prêterait le mieux à une première édition en termes de longueur et peut-être aussi celle pour laquelle j’étais prête à faire des concessions si on me le demandait ».
----Wandering Souls ("âmes errantes") Tome 1 par Zelihan est édité par Pika- H2T, l’un des tout meilleurs éditeurs de manga en langue francophone. Il devait sortir fin mars. On peut cependant déjà suivre cette histoire en pré-publication au format numérique pour 0,49 cts au rythme d'un chapitre par mercredi  chez des e-libraires comme Cultura ou Fnac. Le 1er chapitre est, lui, gratuit à la lecture. La sortie officielle de la version papier sera enrichie de planches couleurs et de bonus pour moins de 8 euros. Elle est reprogrammée au 17 juin.
-----Wandering Souls, un manga d'aventure jeunesse qui parle d'environnement et des êtres vivants ?
« Le manga au Japon est classifié en fonction de ses lecteurs. Mon travail (celui de cette histoire en tous cas) est un manga d'aventure jeunesse. Il traite des relations et des interactions entre les hommes et la nature, les hommes et les animaux ainsi que du rejet de la différence. Ce thème de l’écologie est assez prégnant dans le manga jeunesse. C'est une des thématiques des studios d'animation Ghibli qui font partie de mon influence comme l'ont été Naruto ou One piece côté manga ».
Un conseil de lecture pour les amateurs de Manga ? Un film d'animation

« J’ai commencé, comme beaucoup, par Dragon Ball Z vers 6 - 8 ans mais si j’avais droit à un seul conseil lecture, ce serait la série FullMetal Alchemist qui, plutôt considéré comme un manga garçon, est dessiné par une femme, Hiromu Arakawa. On n’est pas très nombreuses comme auteures, aussi, elle est une sorte de modèle ».
Pour compléter, Zelihan propose aussi « en ces heures où l'on a tout loisir pour regarder des films, je conseille le film d'animation Porco Rosso de 1992 d'Hayao Miyazaki ».
"La bibliothèque municipale du Puy m’a permis de me forger une culture manga éclectique"
« Ma passion est née quand  j’ai trouvé une série incomplète de mangas au fond d'un carton à la maison. J’ai rapidement accroché et dès lors, j’ai écrémé les rayons des bibliothèques du collège mais surtout ceux de la bibliothèque du Puy où j’ai passé des heures. Le manga c’est un format à emmener avec soi. C’est le genre de bande dessinée qu’on lit et qu’on relit, qui circule aussi de mains en mains. Au Puy, on trouve donc une collection de manga vraiment très fournie et très diversifiée. Je conseille à tous d’y aller pour découvrir ces séries des plus connues aux plus surprenantes ».

T.C. ----

Pour mieux connaître son travail :
Zelihan est présente sur instagram où elle publie de nombreux dessins en couleur sous son pseudo MIMIZeli dont la couverture prévisionnelle de Wandering Souls.

-----

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire