Tous

Yssingeaux

Yssingeaux : succès pour le forum d'information sur les parcours adaptés

sam 14/05/2016 - 13:00 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

Penser l’orientation d’un enfant en situation de handicap n’est pas chose aisée. Il faut chercher la formation adaptée, rencontrer les bons intervenants, bénéficier du bon dispositif. Que ce soit dans le domaine de l’insertion, dans celui du logement ou encore des loisirs, des solutions existent mais sont souvent méconnues des familles.

Une nette volonté d'insertion

Une cinquantaine de partenaires ont répondu présent à l’invitation des deux organisatrices, Adeline Cussac et Marion Wetzel, éducatrices aux SESSAD de la Croix Rouge et de l’ESSOR, deux structures médico-sociales. « Ici, on propose toutes les clés pour accompagner au mieux le jeune dans son projet de vie, pour qu’il soit acteur de ses décisions », souligne Adeline Cussac. Ainsi, des jeunes en ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire) ou en SEGPA (Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté), peuvent poursuivre leur scolarité au sein d’une filière adaptée et trouver une activité professionnelle dans un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail).

Des solutions pour chaque jeune

Quentin, jeune de Ste Sigolène âgé de 21 ans, est venu en compagnie de ses parents chercher des solutions une fois qu’il aura quitté l’IME (Institut Médico-Educatif). « L’activité professionnelle ne pourra pas être possible pour lui, mais il pourra intégrer un foyer de vie où il pourra au moins avoir une vie sociale, c’est une satisfaction », nous confie sa mère.

Françoise est venue avec sa fille Florine, 14 ans, de Monistrol. Actuellement en classe de 5ème, elles sont venues chercher des idées pour la future orientation scolaire de la jeune fille. Cette dernière, passionnée par chevaux, souhaiterait entamer un CAP soigneur d’équidé. Cette formation est proposée par le LEAP d’Yssingeaux en fin de 3ème avec un enseignement général adapté. Florine pourra même y effectuer un stage auparavant afin d’avoir un aperçu de la formation et savoir si cela lui convient. D’autres stages découverte sont prévus afin d’explorer plusieurs filières. Sa mère précise : « l’important est de bien mûrir son projet, prendre son temps, ne pas se précipiter et faire ce qu’on en a envie de faire ».

 
Un bilan positif

Bilan de la journée : les organisatrices estiment qu’une centaine de jeunes, accompagnés de leurs parents ou enseignants, sont venus chercher des réponses à leurs questions lors de cette journée d'information. C'est donc un succès.

M.A.B 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire