Tous

Yssingeaux

Yssingeaux: fin de travaux pour le collège Jean Monnet

sam 04/05/2019 - 14:13 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

Vendredi 3 mai, Jean-Pierre Marcon, président du Département, a inauguré la fin des travaux de réhabilitation du collège public Jean Monnet d'Yssingeaux. A ses côtés étaient présents Madeleine Dubois, Vice-Présidente en charge de l'éducation, Nicolas de Maistre, nouveau préfet de Haute-Loire, Benoît Delaunay, Recteur de l'Académie de Clermont-Ferrand, Jean-William Semeraro, Inspecteur académique, Bernard Gallot, maire d'Yssingeaux et président de la Communauté de communes des Sucs, ainsi que des élus parlementaires et des représentants de l'Etat. "Des travaux s'imposaient"
C'est le cabinet Stratégie, et son agence yssingelaise Rouchouze-Gauthier, qui a imaginé les plans de cette réhabilitation. Quant aux travaux, ils ont été réalisés en grande partie par des entreprises locales. Marc Thessot, le principal du collège , a dévoilé les nouveaux aménagements. "Notre établissement, qui date des années 1970, montrait des signes de vieillesse, a t-il expliqué. Des travaux s'imposaient. Heureusement, la synergie des bonnes volontés s'est mise en place". Dans certaines salles de classe, les plafonds ont été rabaissés, les revêtements des sols ont été changés et des peintures vives et claires ornent désormais les murs. Sur une partie de l'ancien patio à l'entrée, un nouveau bâtiment abritant la loge, la salle des professeurs et le serveur informatique ont été construits. Si l'ancien préau a été rénové, un nouveau, lui, a vu le jour au niveau de la cour de récréation. "Renaissance et reconnaissance"
Cette opération de rénovation a permis également de revoir entièrement le câblage informatique, de mettre en place des bornes Wifi pour couvrir l'ensemble des locaux d'enseignement. Dans le cadre de la prévention des risques d'attentats, une alarme de confinement et un visiophone placé à l'entrée principale ont été installés. Des travaux de désamiantage ont été également réalisés durant l'été 2016. Entreprise bien souvent en période scolaire, la réhabilitation a exigé une nouvelle organisation des cours. C'est ce que n'a pas manqué de souligner Jean-Pierre Marcon : "ces travaux ont été longs et imposants, réalisés à l'heure où les locaux étaient occupés." Pour Benoît Delaunay, " ce collège respire la sérénité, il reflète la renaissance et la reconnaissance", ajoutant : "cette renaissance se fera aussi au Puy en Velay après le drame que l'on connait", faisant allusion à sa visite au collège ponot Jean Monnet le matin même. Ces nouveaux aménagements, dont le coût s'élève à deux millions d'euros, ont été financés par le Département. M-A.B.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire