Tous

Yssingeaux

Yssingeaux et sa 2ème balade des pains

dim 27/05/2018 - 14:45 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Samedi 26 mai, sur la Place de la Victoire à Yssingeaux, André Perrier, président de Goûter Pur Suc, et son équipe de bénévoles, ont  lancé cette deuxième édition.

Une centaine de pains vendue
Tôt le matin, une trentaine de marcheurs de l'association des Crocqu'sentiers proposait des randonnées sur le thème des fours banaux.
Tandis que la troupe folklorique Los Esclops Dos Cinc Jalhs enchaînait les bourrées au rythme de l'accordéon, une centaine de pains cuits dans les fours banaux des villages de Sarlis, Marnhac et des Ollières trouvait rapidement preneur.

Un repas à base de brioche
Une nouveauté cette année, un repas gourmand était proposé à l'heure du déjeuner, à base évidemment de brioche et de saucisson, en clin d’œil à la fête du cochon qu'organise également l'association yssingelaise. Une centaine de gourmands s'est régalée.

« Passeurs de savoirs »
Lors du lancement officiel du label « Yssingeaux, cité de la Brioche », le Grand Maître André Perrier, entouré des élus du territoire, a souhaité valoriser les savoirs-faire. Il a salué notamment le travail des six artisans boulangers présents, qui perpétuent la tradition de la brioche.
« Ces artisans, à travers ces valeurs ancestrales, cultivent l'amour du métier, l'humilité, l'innovation, la créativité. Ce sont des passeurs de savoirs », a t-il défendu fièrement.
Des propos partagés par le maire Bernard Gallot, qui a remercié le président de Goûter Pur Suc : « à travers vos manifestations, vous défendez une vraie identité. Merci de la défendre au nom d'une vision prospective », avant d'émettre un souhait « je voudrais que l'on arrive à un grand rassemblement festif à Yssingeaux qui permettra d'aller plus loin et plus haut encore ».

A l'heure de l'intronisation
Puis a eu lieu l'intronisation de quatre nouveaux membres de la Confrérie de la Brioche. Jacky Duperray, Louis Valla, Laurent Chabanol et Martine Garnier ont revêtu à leur tour la célèbre cape et toque aux couleurs or et bleu.

Jeunes boulangers en herbe
Et pendant que les grands faisaient le plein de spécialités briochées sur les stands des six artisans boulangers, les plus jeunes fabriquaient de délicieux biscuits sous l’œil expert de  Timothée  Kopera, animateur boulanger itinérant.
Gabin, quatre ans et demi, et sa sœur Romane, âgée de neuf ans, ont été fiers de découvrir leurs réalisations sorties du four, agrémentées de pépites de chocolat, de pralines et autres décors.
« Cette activité leur a beaucoup plu. Ils s'initient déjà à la maison et visiblement ils aiment ça », ont confessé Marie-Reine, la mamie, et Anne-Sophie, la mère des apprentis boulangers.

Un tour de main qui fait la différence
Si la recette de la célèbre brioche reste secrète depuis l'origine de sa fabrication par l'Yssingelais Hyppolite Machabert en 1866, Damien Debard, Grand Chancelier de la Confrérie et artisan boulanger, atteste : « c'est surtout le tour de main qui fait la différence, ainsi que les méthodes à respecter et la qualité des produits locaux ».

M-A.B.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire