Week-end de Pentecôte : à plus de 50km/h au-dessus de la vitesse autorisée

mar 02/06/2020 - 12:50 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:05

Ce n'est évidemment pas un concours mais au fil des semaines, on constate que les comportements sur les routes ne s'améliorent guère. En tout cas, les contrôles se multilplient et les infractions relevées également.
Après 330 excès constatés il y a quinze jours, puis 250 le week-end de l'ascension, celui de la Pentecôte aura été marqué par la bagatelle de 381 infractions à la vitesse relevées par les services de gendarmerie. Une donnée dans l'ordre de grandeur de ce qui avait été constaté au tout début du déconfinement (360 excès).

À plus de 50 km/h de la vitesse autorisée et alcoolisé
Au cours de la semaine passée et du week-end prolongé qui vient de se terminer, la gendarmerie a procédé à des opérations de lutte contre l'insécurité routière et notamment des contrôles de la vitesse. Le constat est malheureusement identique à celui des semaines précédentes : le comportement routier de certains usagers s'est dégradé et contribue à augmenter le risque d'accidents. 
Ainsi, 381 infractions à la vitesse ont été relevées, dont 19 supérieures à 40 km/h sur des axes où la vitesse est limitée à 80 ou 90 km/h. Parmi celles-ci, trois conducteurs ont dépassé la vitesse de plus de 50km/h, dont un avec un taux d'alcool supérieur à celui autorisé. Leur permis a fait l'objet d'une rétention immédiate et leur véhicule a fait l'objet d'une saisie administrative.

Les contrôles vont se poursuivre dans les semaines à venir
Les infractions sont donc en forte augmentation malgré les campagnes de prévention et la présence visible des militaires de la gendarmerie sur les routes. "La vitesse est l'une des causes principales des accidents de la route", mettent-ils en garde, "les opérations de contrôle de la vitesse, mais aussi les actions de prévention vont se poursuivre dans les semaines à venir".
Et les services de gendarmerie de conclure que s'il y a "moins de décès sur la route cette année qu'en 2019, quatre morts sur la route c'est déjà trop de familles endeuillées". 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire